HUGHENDEN (Royaume-Uni) : Churchyard of St Michael

visité en juillet 2017
lundi 17 juillet 2017
par  Philippe Landru

Contre l’église anglicane de St Michael repose l’un des plus fameux Premier ministre britannique, étroitement associé au règne de sa souveraine, la reine Victoria : Benjamin DISRAELI (1804-1881).

D’origine juive, il reçut le baptême anglican. D’abord tenté par une carrière littéraire, il écrivit quelques romans, puis il s’orienta vers la politique et devint député conservateur en 1837. Défenseur du protectionnisme contre R. Peel, il devint en 1848 chef du parti tory. Chancelier de l’Échiquier en 1852, en 1858 et de 1866 à 1868, Premier ministre en 1868, il fut renversé quelques mois plus tard par les libéraux. Dès lors, la vie politique britannique fut dominée par le duel entre Gladstone et Disraeli. De nouveau chef du gouvernement en 1874, Disraeli réalisa de nombreuses réformes sociales et mena à l’extérieur une politique de prestige et d’expansion impériale : achat d’une importante participation à la Compagnie du canal de Suez (1875), proclamation de la reine Victoria comme impératrice des Indes (1876). Il soutint l’Empire ottoman contre la Russie, à laquelle il infligea un sévère échec lors du congrès de Berlin, en 1878, et obtint la cession de Chypre par la Turquie. Mais les difficultés qu’il rencontra en Afrique du Sud et en Afghanistan et une grave crise agricole provoquèrent en 1880 la défaite électorale des conservateurs. En 1876, Disraeli fut élevé à la pairie, avec le titre de lord Beaconsfield. Son manoir se trouvait à Hughenden.

Le protocole interdisait à la reine Victoria d’assister aux funérailles mais elle envoya une gerbe de primevères (« ses fleurs préférées ») et se rendit sur sa tombe quatre jours plus tard ; le protocole ne changea pas jusqu’en 1965 quand Élisabeth II assista à l’enterrement de l’ancien premier ministre Winston Churchill. Elle fit bâtir à l’intérieur de l’église un mémorial à sa mémoire. Il possède également un cénotaphe à Westminster.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?