La photo du siècle - 1966

samedi 1er septembre 2012
par  Philippe Landru

Je vois déjà les commentaires des soixantenaires, pas ravis de voir leurs idoles sur le site... Il ne s’agit de faire passer personne pour des croulants, simplement laisser passer le petit frisson de l’horloge qui tourne dans cette rubrique qui se veut nostalgique.

Pourquoi avoir fait le choix de ce document ? D’abord parce que c’est une photo historique qui, malgré les absents, est bien le marqueur d’une génération. Tous n’ont pas connus le même succès même si cette photo les place à égalité (hormis un certain ....). On passera sur les tournées « âge tendre... » qui permettent à pas mal de croûter !

Et puis une réalité s’impose : sur les 46 qui posent, 11 ne sont plus parmi nous, soient près de 25% ! Pour les autres, nous prendrons tout le temps nécessaire pour les accueillir progressivement ! On s’amusera à aller voir les vraies identités, sans parler des âges démasqués (les plus vieux n’étant pas forcément ceux que l’on croit).

Retour en 66 donc, la France gaullienne qui s’apprête à faire sa révolution, l’apparente insouciance de la jeunesse, les Trente Glorieuses, le tout sur un fond de Guerre froide...

Pour l’illustration sonore : c’est ici (lancer dans un nouvel onglet la 1ère vidéo)

La « Photo du siècle » est une photographie prise par Jean-Marie Périer en 1966 pour le magazine Salut les copains, regroupant de nombreuses vedettes yéyé de l’époque. Prise le 12 avril 1966, elle a été publiée en juin 1966 comme poster central du numéro spécial 47 du magazine, pour fêter le quatrième anniversaire de sa parution.

Selon Jean-Marie Périer l’organisation a été difficile, car Daniel Filipacchi le commanditaire voulait que tous les copains soient sur la photo, ce qui a nécessité pas moins de trois semaines de préparation pour pouvoir regrouper tous les artistes. Certains n’ont d’ailleurs pas pu venir, tels que Jacques Dutronc, Frank Alamo au service militaire, Pétula Clark retenue aux Etats-Unis et Nino Ferrer arrivé trop tard.

Johnny Hallyday surplombe le reste du groupe, sur une échelle appuyée contre le mur de fond. Périer explique ceci par le fait que Johnny était selon lui à l’origine de ce mouvement yéyé, et qu’il voulait donc qu’il soit mis en valeur par rapport aux autres membres du groupe, mais à l’insu de ces derniers pour ne pas les vexer (certains d’entre eux étant tout aussi populaires) ; il raconte qu’il a donc laissé une échelle dans le décor, et subrepticement demandé à Johnny, au dernier moment, d’y monter d’un échelon en prétendant ne pas bien le voir.

Les artistes présents sur la photo sont, de haut en bas et de gauche à droite :


1er rang


Sylvie Vartan (°1944)


Johnny Hallyday (Jean-Philippe Smet : 1943-2017)


Jean-Jacques Debout (°1940)


Hugues Aufray (°1929)


Catherine Ribeiro (°1941)


Eddy Mitchell (Claude Moine : °1942)


Danyel Gérard (Gérard Kherlakian : °1939)


Claude Ciari des Champions (°1944)


2nd rang


France Gall (Isabelle Gall : °1947)


Serge Gainsbourg

(Lucien Ginsbourg : 1928-1991)

Inhumé au cimetière Montparnasse de Paris - 1ère division


Frankie Jordan (Claude Benzaquen : °1941)


Michèle Torr (Michelle Tort : °1947)


Sheila (Annie Chancel : °1946)


Chantal Goya (Chantal de Guerre : °1944)


Dany Logan

(Daniel Deshayes : 1942-1984)

Inhumé au cimetière Montmartre de Paris - 5ème division


3ème rang


Michel Paje (Michel Roy : °1945)


Ronnie Bird (Ronald Méhu : °1946)


Monty (Jacques Bulostin : °1943)


Sophie

(Arlette Hecquet : 1945-2012)

Inhumée en un lieu inconnu


Noël Deschamps (°1942)


Jacky Moulière (Jacques Moulières : °1944)


Annie Philippe (°1946)


Claude François

(1939-1978)

Inhumé au cimetière de Danemois (91)

BMP - 173.5 ko

Eileen (Eileen Goldsen : °1941)


Guy Mardel (Mardochée Elkoubi : °1944)


Billy Bridge

(Jean-Marc Bridge : 1945-1994)

Inhumé au cimetière parisien de Bagneux - 53ème division


4ème rang


Michel Berger

( Michel Hamburger : 1947-1992)

Inhumé au cimetière Montmartre de Paris - 29ème division


Michel Laurent (Michel Taïeb : °194 ?)


Nicole, des Surfs

(Nicole Rabaraona : 1946-2000)

Inhumé au cimetière de Fiakarana - Madagascar.


Salvatore Adamo (°1943)


Thierry Vincent (Louis Locatelli : °194 ?)


Tiny Yong (Thien Huong Ton Nu Ti : °1944)


Antoine (Pierre Antoine Muraccioli : °1944)


Françoise Hardy (°1944)


Benjamin

(Louis Benjamin : 1945 - décédé)

Inhumé en un lieu inconnu


5ème rang


Dick Rivers (Hervé Forneri : °1946)


Monique, des Surfs

(Monique Rabaraona : 1945-1993)

Inhumé au cimetière de Fiakarana - Madagascar.


Hervé Vilard (René Villard : °1946)


Jocelyne

(Esther Journo : 1951-1972)

Inhumée au cimetière parisien de Pantin.


Richard Anthony (Ricardo Btesh : 1938-2015)

Inhumé au cimetière de Cabris (06).


6ème rang


Dave, des Surfs (Dave Rabaraona : °1943)


Rocky, des Surfs (Rocky Rabaraona : °1942)


Coco, des Surfs (Coco Rabaraona : °1939)


Pat, des Surfs (Pat Rabaraona : °1941)


le Petit Prince (avec dans les mains une peluche de Chouchou, la mascotte de Salut les copains) (Pascal Krug : °1952)


Christophe (Daniel Bevilacqua : °1945)



Commentaires

La photo du siècle - 1966
vendredi 16 novembre 2012 à 19h21

@Ghislain
pour en terminer avec les sections, et sans pour autant être pris pour un pinailleur : elles vont de 1 à 163 et ensuite de 201 à 217, à l’état actuel. La 217, réservée jusqu’alors à des caveaux provisoires, sert dorénavant aussi à héberger des tombes en pleine terre, comme c’est le cas p. ex. de la 153°, où l’on peut se recueillir sur la tombe de la comédienne Dominique Davray ( quatrième rangée.
Cordialement
H. Lallmant

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
vendredi 16 novembre 2012 à 19h48 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@Herbert :
Peut-être que les divisions 164 à 200 apparaîtront un jour dans une extension future de cet immense « champ de repos » ?

Bonne soirée au coin du feu !

La photo du siècle - 1966
mardi 13 novembre 2012 à 19h56

@Philippe !!!???
La 210 est une des nombreuses divisions israélites de ce cimetière. L’Avenue des
Tilleuls de HOLLANDE la borde à l’ouest. Cela tombe bien, aujourd’hui, nicht wahr ?
H. Lallmant

mardi 13 novembre 2012 à 22h27 - par  Philippe Landru

Non Ghislain, il y a en réalité beaucoup de personnalités à Pantin, mais comme je l’ai dit dans mon article, il est encore en grande partie une terra incognita... Il faut dire que travailler sur cet immense lieu triste est souvent ingrat, particulièrement dans les divisions des années 50 aux années 80, aux tombes devenues souvent illisibles.

Logo de Philippe Landru
mardi 13 novembre 2012 à 22h22 - par  Philippe Landru

Pas les yeux en face des trous moi aujourd’hui... ok Monsieur H !

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
mardi 13 novembre 2012 à 22h21 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

Le cimetière parisien de Pantin comporte très précisément 217 sections ! C’est le plus étendu des cimetières français ! Mais le nombre des personnalités ayant une certaine notoriété, inhumées en ses murs, est assez restreint !
( Voir le plan du cimetière au format PDF édité par la ville de Paris ! )

La photo du siècle - 1966
mardi 13 novembre 2012 à 18h16

@Philippe
JOCELYNE (Esther Journo) est inhumée à Pantin (cimetière parisien)
dans la division 210 (antépénultième ligne, 16° tombe en partant
de la gauche)
H. Lallmant

mardi 13 novembre 2012 à 18h39 - par  Philippe Landru

Petite erreur Herbert : il n’y a pas 210 divisions à Pantin ;-)

Logo de Thierry.v
La photo du siècle - 1966
samedi 1er septembre 2012 à 07h42 - par  Thierry.v

Merci pour ce bel article, j’adore, bon il faut dire que je ne suis pas soixantenaire, même pas encore né en 1966 :-)

Cela fait très plaisir de retrouver certains artistes, je dis certains car il y a pour moi il y a une pléiade d’inconnu sur cette photo, même s’il est vrai qu’après lecture il est tout de suite plus facile de mettre un nom sur les visages.

L’indication du réel patronyme, à part pour 2-3 chanteurs pour qui je connaisais déjà, est une découverte en ce qui me concerne.

Bref, le temps passe et effectivement cela nous laisse de belles perspectives d’articles comme vous savez si bien les faires, mais rien ne presse !

Logo de Thierry.v
samedi 1er septembre 2012 à 14h40 - par  Philippe Landru

La photo a été prise en 1966 avec ceux qui marchaient très bien à ce moment là : du coup, certaines « vedettes » fonctionnaient depuis longtemps tandis que d’autres n’avaient qu’un titre à leur actif... Au final, pas mal d’inconnus c’est vrai... sauf pour les fans qui recensent tout ce que les années 60 ont donné.

Navigation

Articles de la rubrique

  • La photo du siècle - 1966