Je l’aurai un jour, je l’aurai...

mercredi 18 juillet 2018
par  Philippe Landru

Philippe KHORSAND (1948-2008)
Homme de théâtre, de cinéma et de télévision. Au théâtre, il interpréta le répertoire classique : il fut pensionnaire de la Comédie française de 1988 à 1989. Au cinéma, on le vit dans un très grand nombre de petits rôles (le dernier date fut Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes).

C’est surtout la télévision qui lui permit de se faire connaître : grand ami de Jean-Michel Ribes, il participa aux aventures que ce dernier mena sur le petit écran : acteur de la série Merci Bernard, il retrouva la même équipe six ans plus tard, dans Palace. Pour les téléphages, il fut également Richard Matisse, le présentateur télé de la série Une famille formidable.

Il est inhumé en bordure de la 23ème division du Père Lachaise.

JPEG - 44.3 ko
La tombe en septembre 2009

Marcel PHILIPPOT (1953-2018)
Acteur de boulevard, il fit dans les années 1980 partie du Petit théâtre de Bouvard. Si on le vit au cinéma dans une dizaine de films, il ne parvint jamais vraiment à sortir du registre du client irascible de la série Palace. Il fut retrouvé mort à son domicile parisien. Il repose dans la 3ème division du cimetière Montparnasse, dans la même tombe que Rosine Colucci-Pisani, la tante de Coluche, sans que je sache le lien les unissant.

Tous deux connurent un succès populaire dans la série Palace : Khorsand jouant le rôle de l’affable et patient directeur de l’hôtel donnant de bons conseils pour faire de son chez-soi un palace, devant faire face à Philippot, le client éternellement mécontent, répétant sans cesse « Appelez-moi le directeur ǃ », puis « Je l’aurai, un jour je l’aurai », devenue phrase culte du grand public.

Tous deux parodièrent ces scénettes dans la publicité de la MAAF.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Je l’aurai un jour, je l’aurai...