Les Casadesus : une famille de musiciens

dimanche 24 septembre 2017
par  Philippe Landru

Étonnante famille et étonnante perpétuation d’une tradition musicienne, même si quelques membres de la dynastie se sont illustrés dans d’autres domaines, mais jamais très éloignés du milieu artistique !

Ce sera un article que je compléterais volontiers, en fonction des trouvailles des tombes de famille qui me manquent.


1ère génération


- Le catalan Luis Casadesus (1850-1919), fondateur de la dynastie. JPEG - 14.2 ko Musicien autodidacte, il était typographe le jour mais dirigeait la nuit des orchestres de café-concert. Il fut en outre l’auteur d’une Méthode d’apprentissage de la guitare. De son épouse, Mathilde Sénéchal (1850-1907), qui repose avec lui, il eut treize enfants dont neuf atteignirent l’âge adulte ; huit d’entre eux devinrent musiciens.

Il repose, avec la quasi intégralité de ses enfants, dans un tombeau de la 28ème division du cimetière Montmartre, à Paris. JPEG - 37.4 ko JPEG - 20.6 ko


2ème génération


- Francis (1870-1954), qui suivit l’enseignement de César Franck, JPEG - 8.5 ko dirigea les orchestres de l’Opéra de Paris et de l’Opéra-Comique, et fut également critique musical à l’Aurore. JPEG - 25.2 ko

- Rose (1873-1944), qui fut professeur de piano. JPEG - 12.4 ko JPEG - 22.8 ko

- Robert-Guillaume « Casa » (1878-1940), comédien de la troupe de Sacha Guitry, JPEG - 9.6 ko nommé par Charles Dullin directeur du Théâtre Français de New-York, mais qui n’oublia pas la tradition familiale et composa des opérettes, des chansons et des œuvres instrumentales. JPEG - 25.3 ko

- Henri (1879-1947), qui fut l’altiste du quatuor Capet, et qui dirigea JPEG - 11.4 ko également le Théâtre de la Gaîté Lyrique à Paris et l’Opéra de Liège (Belgique). Il fut en outre en 1901, en collaboration avec Camille Saint-Saëns, le fondateur de la Société des Instruments Anciens. Il composa des opérettes et des musiques de films. JPEG - 24.2 ko

- Marcel (1882-1914), professeur et virtuose du violoncelle et de la JPEG - 11.4 ko viole de gambe, qui mourut sur le front. JPEG - 28.8 ko

- Cécile (1884-1962), qui fut professeur de piano. JPEG - 22.5 ko

- Régina (1886-1961). Sa carrière de claveciniste fut intimement liée à la Société des JPEG - 11.9 ko Instruments Anciens, fondée par son frère Henri, sous la présidence de Camille Saint-Saëns. Pendant 35 ans, elle effectua plus de 75 tournées à travers le monde, et joua dans les cadres les plus prestigieux. Elle était l’épouse de l’écrivain, avocat et militant anarchiste Aurèle PATORNI (1880-1955) avec lequel elle repose dans la 56ème division du Père Lachaise, dans une tombe très ruinée. JPEG - 51 ko JPEG - 22.6 ko

- « le dernier de l’illustre première lignée » comme le proclame son JPEG - 10.8 ko épitaphe : Marius (1892-1981), qui fut violoniste virtuose et accompagna pendant de longues années son neveu Robert dans des récitals pour piano et violon. JPEG - 25.5 ko JPEG - 25.8 ko


3ème génération


- Jules Raphaël (1902- ?), fils de Francis, journaliste et écrivain.

- Robert (1899-1972), fils de Robert-Guillaume, fut un des pianistes JPEG - 14.2 ko majeurs du XXe siècle. Ami de Ravel et dépositaire officiel de la « tradition française », il fut également le compositeur de symphonies, de sonates et de suites pour orchestre. Avec lui repose son épouse Gaby (1901-1999), également pianiste, qui obtint son 1er Prix de piano à l’âge de seize ans dans les classes de Louis Diémer et Marguerite Long, joua en duo tant avec son époux qu’avec son fils, et qui enseigna dans de nombreuses institutions, dont à la Schola Cantorum de Paris.

Ils sont inhumés dans le petit cimetière de Recloses (77). JPEG - 23.4 ko JPEG - 21 ko JPEG - 58.2 ko

- Catherine (1902-1985), fille d’Henri. Musicienne, compositrice d’oeuvres musicales pour des théâtres de marionnettes, violoniste et professeur de violon, Elle suivit l’enseignement de Vincent D’Indy à la Schola Cantorum. Elle était mariée au chanteur de l’Opéra Comique André Gaudin. Elle repose au cimetière des Sables d’Olonne (85) - France. JPEG - 10.5 ko

- Jacqueline (1903-1976), autre fille d’Henri. Chanteuse et comédienne, ancienne élève de Cortot, elle épousa l’homme de théâtre Xavier Bertrand de Courville. J’ignore où le couple fut inhumé. JPEG - 8.6 ko

- Le comédien Christian (1912-2014), fils de Henri, qui commença sa carrière en 1932 ! JPEG - 7.8 ko

- La délicieuse comédienne Gisèle (1914-2017), fille de Henri, JPEG - 4.8 ko doyenne des Sociétaires de la Comédie-Française, qui mourut à 103 ans. A la Comédie française, où elle entra en 1939, elle embrassa tout le répertoire classique et romantique. Toute sa vie elle joua au théâtre, et reçut en 2003 un Molière d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. Elle n’en dédaigna pas pour autant le cinéma, pour lequel elle tourna entre 1934 et 2014. Elle parvint sans problème à donner à ses personnages, pourtant secondaires, une consistance remarquable qui explique sans aucun doute sa popularité intacte. Elle avait épousé le comédien Lucien PASCAL (Lucien Probst : ), qui fut régisseur puis directeur de scène de la Comédie-Française, avec lequel elle repose, dans le cimetière de Ars-en-Ré (17) - France. JPEG - 16.6 ko

JPEG - 17.7 ko
A gauche du couple probst/Casadesus, la tombe de Michel Cournot, leur gendre, époux de Martine Pascal (voir plus bas)

- Le musicologue Bernard (1923-1994), fils de Henri. Il partagea ses occupations entre récitals de chant, cours, émissions de radio et conférences sur la musicologie. Il repose dans la 4ème division du cimetière Montparnasse de Paris. JPEG - 50.8 ko

- Le violoncelliste Claude (1913-1997), fils de Marcel. J’ignore où il repose. JPEG - 8.7 ko

- La comédienne Mathilde CASADESUS (1921-1965), fille de Marius, JPEG - 9.6 ko qui débuta au cinéma en 1943 et tourna dans 25 films. Au théâtre, elle interprétera également de nombreux rôles. Fantaisiste, elle inventa le personnage de « Ghislaine », jeune fille snob. Elle repose au cimetière des Longs Réages de Meudon (92) avec sa mère, la violoncelliste Lucette Laffite (1892-1948). JPEG - 63.3 ko JPEG - 30.3 ko


4ème génération


- La poétesse Odette (1925-1999), fille de Jules Raphaël. J’ignore où elle est inhumée. JPEG - 12.2 ko

- Jean (1927-1972), fils de Robert et de Gaby, pianiste tout comme JPEG - 5.5 ko ses parents avec lesquels il joua, et qui mourut dans un accident de voiture au Canada. Il repose avec eux au cimetière de Recloses (77). JPEG - 22.8 ko

- Guy (1932-2011), frère du précédent, qui fonda avec sa mère et sa soeur l’Association Robert Casadesus destinée à perpétuer le souvenir de son père, et dont il fut le premier président. J’ignore où il repose.


Et les vivants ?


Je n’ai ici traité, assez naturellement, que les membres de cette famille qui étaient décédés. Ceci étant, il est intéressant d’évoquer quelques membres connus de la famille, toujours parmi nous. On consultera le site en bas de page pour découvrir l’intégralité de cette étonnante descendance.


Parmi la 3ème génération


Un représentant de cette génération est toujours bien vivant :

- Le compositeur Gréco Casadesus (né en 1951), fils de Marius, dont les oeuvres éclectiques concernèrent des domaines très divers (télévision, cinéma, musique de chambre, théâtre...). Bien qu’appartenant à la troisème génération, il est évidemment bien plus jeune que ses devanciers. JPEG - 7.9 ko


Parmi la 4ème génération


- Le célèbre chef d’orchestre Jean-Claude Casadesus (né en 1935), fils de Gisèle. JPEG - 4.3 ko

-  JPEG - 5.2 ko La comédienne Martine Pascal (née en 1939), fille de Gisèle, est bien vivante, mais son second époux, Michel COURNOT (1922-2007), écrivain, journaliste, critique cinématographique (il travailla pour le Nouvel Observateur et le Monde) et réalisateur, repose au cimetière d’Ars-en-Ré (17), dans le tombeau contiguë de celui de ses beaux-parents. JPEG - 20 ko


Parmi la 5ème génération


- La cantatrice Caroline Casadesus (née en 1962), fille de Jean-Claude, qui fut mariée au violoniste Didier Lockwood. JPEG - 6.9 ko

- Olivier Casadesus (né en 1970), demi-frère de la précédente, qui fut mannequin et comédien dans les séries d’AB Production sous le pseudonyme de Olivier Sevestre. JPEG - 4.9 ko


Parmi la 5ème génération


- Le musicien et compositeur de jazz Thomas Enhco (né en 1988), fils de Caroline. JPEG - 4.2 ko


Il existe un très beau site familiale sur les Casadesus que vous trouverez sur le lien suivant.

J’y ai trouvé une partie des portraits, et les informations biographiques, pour faire cet article.

Merci à Olivier de Mérode pour les photos de la tombe de Gisèle Casadesus.

Merci à Holyvier pour la tombe Cadadesus-Patorni.


Commentaires

Logo de cp
Les Casadesus : une famille de musiciens
lundi 25 septembre 2017 à 09h29 - par  cp

Il faut œuvrer pour la paix des ménages, même dissouts, Caroline n’est plus l’épouse de Didier Lockwood puisqu’il a depuis épousé l’artiste lyrique Patricia Petibon ; ce qui dénote de sa part un certain tropisme pour la rousseur. On remarquera que le pseudo Enhco n’a pas été cherché bien loin vu que le père du jeune homme est l’éditeur Jean-Etienne Cohen-Séat,

Logo de Charles, un de ses petits-fils et fils de Jacqueline, fille de Catherine...
Les Casadesus : une famille de musiciens
vendredi 24 avril 2015 à 09h41 - par  Charles, un de ses petits-fils et fils de Jacqueline, fille de Catherine...

Bonjour,
Catherine et Henri Casadesus sont enterrés aux Sables d’Olonne

Logo de HolyvieR
Les Casadesus : une famille de musiciens
vendredi 21 mars 2014 à 00h55 - par  HolyvieR

P.S. : La pierre tombale indique que Aurèle PATORNI est décédé le 29 décembre 1955 et non le 25. Ses obsèques ont eu lieu le 2 janvier 1956.

Logo de HolyvieR
Les Casadesus : une famille de musiciens
vendredi 21 mars 2014 à 00h27 - par  HolyvieR

Bonsoir Philippe. J’ai du lourd... du très lourd. :-P (Enfin, je pense que cela va t’intéresser et peut-être quelques autres aussi seront heureux de l’apprendre ?)

En effet, j’ai retrouvé l’une des tombes qui ne figurait pas dans ta liste concernant la famille CASADESUS. Tu auras peut-être deviné qu’il s’agit de la célèbre et talentueuse claveciniste Régina PATORNI-CASADESUS (1886-1961) qui repose avec son époux Aurèle PATORNI (1880-1955), libraire, écrivain pacifiste et libertaire, journaliste poète, auteur de pièces de théâtre et d’opérettes, compositeur de chansons mis en musique par son épouse (il n’était pas du tout avocat comme on peut le lire parfois même si il avait fait une formation pour le devenir).

Leur dernière demeure est.......................... le Père Lachaise. J’ai retrouvé ce jour leur sépulture en compagnie de mes 2 potes fouineurs et passionnés (et grâce aux compétences du génial conservateur du P.L.) dans la 57ème division. ;-)

Hier dans une librairie, je tombe par hasard sur un petit livre intitulé « Notes d’un embusqué », réédition en janvier dernier d’un ouvrage paru en 1919 sous le titre « Le carnet de Simplice : notes intimes d’un embusqué » (livre qui témoigne du quotidien du « planqué » pendant la guerre 14-18).
Tout à la fin, je vois une biographie de Aurèle PATORNI et je lis ceci : « 1955 : Opéré au début de l’automne, Aurèle Patorni meurt à Noël, le 25 décembre, à Paris, des suites d’une congestion cérébrale. Il est enterré au Père Lachaise ». Je me suis donc rendu au P.L. dans l’espoir de retrouver sa sépulture dans laquelle j’espérais y retrouver sa chère épouse... BINGO ! :-)

Logo de Brigitte Naudé
Les Casadesus : une famille de musiciens
jeudi 13 mars 2014 à 17h42 - par  Brigitte Naudé

Jules Raphaël est décédé le 18 mai 1989 à Paris 15ème. L’information est indiquée en marge
de son acte de naissance, visible dans les archives en ligne de l’état-civil parisien. Pour info,
j’ai appris au cours de mes recherches de généalogiste amateur que la mention du décès est obligatoire sur l’acte de naissance depuis 1945. L’information figure donc en principe sur les actes de naissance de toutes les personnes décédées à compter de cette date, le problème étant bien évidemment d’avoir accès aux actes. Les registres numérisés disponibles en ligne vont au maximum jusqu’à 1902 en règle générale, sinon il faut se déplacer aux archives départementales.

Logo de Bernadette Bessodes
Les Casadesus : une famille de musiciens
jeudi 13 mars 2014 à 12h45 - par  Bernadette Bessodes

Le comédien Christian Casadesus est décédé le 10 mars 2014.

Logo de cp
Les Casadesus : une famille de musiciens
lundi 14 octobre 2013 à 19h59 - par  cp

Jules Casadesus, journaliste, homme de lettres, est né le 11 avril 1902 à Paris 11e, Il était le Fils de Francis Casadesus, Compositeur de musique, et de Mme, née Eugénie Vaux. Marié Le 11 juillet 1925 à Mlle Yvonne Lataix (1901-1987) (1 enf. : Odette),

On perd complètement sa trace après 1968, mais tout porte à penser qu’il n’est plus de ce monde...

(Carrière : Rédacteur à la Presse (1922-29), à l´Œuvre (1929-35), au Quotidien (1930-35), Rédacteur en chef du Jour-Echo de Paris (1934-40), Rédacteur au service étranger d´Havas-Ofi (1941-44), Rédacteur en chef de la Femme et la Vie (1946-50), au service de presse de Maurice Petsche (ministre des Finances, 1949-51), Secrétaire général de Climats (1950-55), Directeur adjoint des Informations industrielles et commerciales (1955-68). Œuvres : poèmes et nouvelles, plusieurs livrets d´ouvrages lyriques en collaboration avec son père Francis Casadesus. Adr. : privée, 69 rue Boursault, 75017 Paris.)

Logo de Axel Casadesus
lundi 21 avril 2014 à 23h07 - par  Axel Casadesus

J’apprends, non sans un certain étonnement (!), que je ne fais pas partie des vivants !!!!

lundi 21 avril 2014 à 23h05

Il ne serait plus très frais, hein ;o)

Logo de Roger Rousselet de Colombes
mardi 15 octobre 2013 à 15h27 - par  Roger Rousselet de Colombes

D’après Généalogie magazine N°193, Jules C. est décédé en 1989, sa fille 10 ans plus tard, elle avait épousé Georges Chambily et avait depuis 1957 un fils Axel, organiste, mathématicien, compositeur...

Navigation

Articles de la rubrique

  • Les Casadesus : une famille de musiciens