XANROF Léon (Léon Fourneau : 1867-1953)

JPEG - 2.1 ko Montmartre - 25ème division
mercredi 6 février 2008
par  Philippe Landru

JPEG - 80.5 ko Cet avocat de formation acquit sa notoriété dans un tout autre domaine, celui de la chanson. Il en composa effectivement de nombreuses, dont le fameux Fiacre qu’Yvette Guilbert rendit célèbre : elle devint son interprète fétiche (Les quatre-z-étudiants, Partie carrée entre les Boudin et les Bouton). Un passage de la chanson des quatre-z-étudiants allait devenir célèbre : La plus bell’ fill’ du monde / N’ peut donner que c’ qu’elle a. Il cumula les fontions (vice-président de la SACEM, président-fondateur de la Confédération Générale des Travailleurs Intellectuel...), écrivit également des opérettes et des pièces (qui devinrent plus tard des films). Il repose avec son épouse, la chanteuse lyrique Marguerite Carrère.

JPEG - 45.4 ko


Retour au cimetière Montmartre


Commentaires

XANROF Léon (Léon Fourneau : 1867-1953)
mardi 28 juin 2011 à 23h06

XANROF, de FORNAX (Fourneau en latin).

Est inhumée avec lui, son épouse, la soprano Marguérite Carrère-Xanrof (Opéra de Marseille, Théâtre de la Monnaie/Bruxelles, Opéra de Paris, où elle débutait dans le rôle de ..... Marguérite, dans le « Faust » de Gounod).

H. Lallmant

XANROF Léon (Léon Fourneau : 1867-1953)
dimanche 17 avril 2011 à 17h15

j’ai découvert Xanrof à l’age de 15 ans car on m’avait offert un petit livre de petites nouvelles (Juju ) à l’humoir noir. J’ai adoré immédiatement...mais qui connait Xanrof aujourd’hui ??

Logo de CN
lundi 27 juin 2011 à 01h29 - par  CN

Les amateurs des cabarets fin de siècle !

Navigation

Articles de la rubrique

  • XANROF Léon (Léon Fourneau : 1867-1953)