CUBRY (25) : chapelle du château de Bournel

visité en août 2017
mercredi 6 décembre 2017
par  Philippe Landru

Le château de Bournel est un domaine de 80 hectares avec un château du XVIIIe siècle, un château de la seconde moitié du XIXe siècle et un golf de 18 trous à Cubry. Il est toujours une résidence privée appartenant à la famille de Moustier. On y accède par un petit châtelet.

Dans cette propriété se trouve la chapelle privée de la famille, inspirée de celle d’Ambroise.

Y reposent toute une dynastie de parlementaires du Doubs :

- Léonel de MOUSTIER (1817-1869) : diplomate, il fut député du Doubs de 1849 à 1851, puis sénateur de 1868 à 1869. Il fut ministre des affaires étrangères de Napoléon entre 1866 et 1868.

- René de MOUSTIER (1850-1935), son fils, député du Doubs (1889-1921) puis sénateur (1921-1935). D’abord étiqueté comme bonapartiste, il se rallia définitivement au régime républicain avec son élection à la Chambre des députés.

- Léonel de MOUSTIER (1882-1945), fils du précédent, également député de 1928 à 1940. À la fin des années 1930, il défendit une politique de fermeté face à Hitler. En 1939, il s’engagea, bien qu’âgé de cinquante-sept ans, et obtint de servir dans une unité combattante. De retour en France après l’armistice, il fit partie des quatre-vingts parlementaires qui votèrent contre les pleins pouvoirs à Philippe Pétain. Il s’engagea ensuite dans la Résistance ; et mit son domaine de Bournel à disposition des résistants évadés, des aviateurs britanniques et américains abattus, puis des réfractaires au Service du travail obligatoire. Il monta lui-même un réseau de renseignements avec des amis, affilié à l’Intelligence Service. En 1943, il entra en contact avec l’Organisation de résistance de l’armée, et devient chef militaire de l’ORA. Arrêté par la Gestapo, incarcéré à la prison de Besançon, puis à celle de Compiègne, il fut déporté au camp de Neuengamme au début de l’été 1944. Étant parlementaire, il pouvait bénéficier d’un traitement de faveur, mais le refusa. Il mourut des suites de ses conditions de détention, peu après la libération du camp. Il fut fait Compagnon de la Libération.

- Roland de MOUSTIER (1909-2001), fils du précédent, qui fut maire de Romorantin-Lanthenay, député du Doubs entre 1945 et 1958, et Secrétaire d’État aux Affaires étrangères de 1954 à 1955.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?