RANTECHAUX (25) : cimetière

visité en août 2017
dimanche 10 décembre 2017
par  Philippe Landru

Petit cimetière tout en longueur au milieu des champs, c’est sans difficulté que l’on débusquera la sépulture de la personnalité du lieu.

Journaliste parlementaire et historien, Jean-Raymond TOURNOUX (1914-1984) entra en journalisme à l’âge de vingt ans. » Il collabora à L’Éclair comtois et à La République de l’Est (1934-1939). Rédacteur à la radiodiffusion de 1941 à 1946, chef de service au journal Libération de 1944 à 1948 puis à Ce Matin (1949-1950), il devint éditorialiste à L’Information de 1950 à 1955, à Combat et au Progrès de Lyon (1945-1962).

À partir de 1949, il travailla à Paris-Match, dont il devint directeur des services politiques en 1964, jusqu’à son départ de l’hebdomadaire en 1976. Jean-Raymond Tournoux termina sa carrière de journaliste comme éditorialiste au Figaro, de 1976 à 1980, collaborant occasionnellement durant la même période, au Monde et à La Revue des Deux Mondes.

Parallèlement à son métier de journaliste, il accomplit une œuvre d’historien, couronnée par son entrée à l’Institut de France : en 1981, il devint membre de l’Académie des Sciences morales et politiques. En effet, après le succès de son premier ouvrage, Carnets secrets de la politique, Jean-Raymond Tournoux publia un ouvrage tous les deux ans.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?