COLOMBE-LÈS-VESOUL (70) : cimetière

vendredi 28 juillet 2017
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive

Dans la banlieue de Vesoul, le cimetière de Colombe possède quelques tombes appartenant à une même famille qui attireront le taphophile.

La personnalité principale du cimetière est Henri TEITGEN (1882-1969), avocat de formation, qui adhéra au parti démocrate populaire fondé en 1924 dont il devint un vice-président. À la fin août 1940, il fonda avec François de Menthon et son fils Pierre-Henri le premier mouvement de résistance en zone libre, Liberté, qui plus tard fusionna avec Combat. Arrêté à Nancy en 1942, il fut détenu à Compiègne puis déporté à Buchenwald jusqu’en 1945. Il fut élu député de la Gironde en 1945 et devint aussitôt un des vice-présidents de l’Assemblée constituante. Il en fut de même en juin 1946 à la seconde Assemblée constituante. Il fut le père du Compagnon de la Libération Pierre-Henri Teitgen (qui repose au cimetière de Sunarthe de Sauveterre-en-Béarn (64)).

Dans un autre tombeau repose son fils, Jean TEITGEN (1913-2003), ancien rédacteur-en-chef du « Journal parlé » de la « Radiodiffusion française » (RTF et ORTF) au temps de sa diffusion à partir des studios du 118 Champs-Elysées. C’est lui qui, surmontant certaines réticences en haut lieu, prit seul la responsabilité de diffuser en direct sur l’antenne de la RTF, transmis par téléphone, le lundi 1 février 1954, à 13h, l’inoubliable « Appel de l’abbé Pierre » : « Mes amis, au secours … », appel qui secoua une France engourdie à –12°. Il fut en outre vice-président du Conseil municipal de Paris.

Dans un autre tombeau encore repose le frère du précédent, Paul TEITGEN (1919-1991), résistant et déporté pendant la Seconde Guerre mondiale, qui fut secrétaire général de la police française à Alger, pendant la guerre d’Algérie. Il envoya sa lettre de démission au Ministre résidant Robert Lacoste en 1957, en réaction aux actes de tortures (qu’il avait lui-même subis de la part de la Gestapo) pratiqués sur les prisonniers et à ces exécutions extra judiciaires.


Merci à Jules R. pour les photos.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?