DOUAI (59) : cimetière principal

Visité en octobre 2015
jeudi 11 février 2016
par  Philippe Landru

Le cimetière principal de Douai est un vieux cimetière urbain puisqu’il fut consacré en 1817. C’est au fond de ce lieu que se trouvent les éléments les plus intéressants : sur la gauche, à proximité du monument aux Morts, se trouve ce qu’il est commun d’appeler le Panthéon douaisien, c’est à dire le rassemblement des principales célébrités de la commune. Il est à noter que l’essentiel des tombeaux sont très postérieurs au décès de leurs occupants : anciens tombeaux déplacés des églises ? Destruction et reconstruction durant la guerre ?

JPEG - 38.7 ko
Le Panthéon douaisien

Toujours au fond, mais sur la droite, dans la partie la plus ancienne, demeurent quelques tombeaux vénérables sur des surfaces où les pelouses (le site est peu arboré) est le terrain d’élection des lapins. Le matin, ils gambadent à profusion sur le site !


Curiosités


- Toujours au fond du cimetière, un vaste espace est consacré aux tombes militaires et aux monuments commémoratifs.

- L’originale tombe d’un « piqueur de grès ».

- Peu d’œuvres d’art, mais néanmoins quelques bustes et médaillons.

JPEG - 30.1 ko
Relief de Edouard Lairre par Adolphe Masselot.
JPEG - 32 ko
Un médaillon signé Houssin.


Célébrités : les incontournables...


Aucun


... mais aussi


- Le statuaire Théophile BRA

- La chanteuse lyrique Julie BRESSOLES (1849-1928).

- Le Haut fonctionnaire Ernest CAMESCASSE (1838-1897) qui fut tour à tour préfet du Finistère (1870), du Loir-et-Cher (1871), du Cher (1872) , de la Haute-Savoie (1876) puis du Pas-de-Calais (1877) avant de devenir en 1881 préfet de police de la Seine. La même année, il entame une carrière politique qui le verra député du Finistère (1881-1885), du Pas-de-Calais (1887-1889), puis sénateur de ce même département (1891-1897). Son massif tombeau de famille est orné d’un buste en bronze le représentant par Edouard Houssin.

- L’ancien maire de Douai Emmanuel CHOQUE (1806-1873), qui fut député de 1845 à 1846, représentant du peuple aux Assemblées constituante et législative de 1848-1849, puis à nouveau député au Corps législatif de 1852 à 1863 et de 1869 à 1870.

- 

JPEG - 38.4 ko
Tombe Moog au Père Lachaise, oeuvre d’A. Descatoire.

La statuaire Alexandre DESCATOIRE (1874-1949), qui obtint le deuxième second grand prix de Rome en 19021 et qui fut élu membre de l’Académie des beaux-arts en 1939. Une grande partie de son œuvre est dédiée aux soldats de la Première Guerre mondiale (nombreux monuments aux morts, dont celui de Douai ou celui de Créteil). On lui connaît peu d’oeuvres dans les cimetières, mais signalons néanmoins le relief en bronze de la tombe Moog au Père Lachaise (82ème division).

- Alfred DUPONT (1813-1887), administrateur de la Compagnie des mines de Courrières, qui fut député royaliste du Nord entre 1872 et 1875.

- Le député Georges HAGE (1921-2015).

- Le magistrat Alexandre Joseph d’HAUBERSART (1732-1823), député du Nord en 1805, sénateur en 1813, qui fut fait Pair de France à la Restauration.

- Le peintre Félix LABISSE (1905-1982), qui mena une carrière au marge du surréalisme qui refusa de le considérer comme tel. Il fut également décorateur pour le théâtre, la danse et l’opéra. Il explora les frontières du fantastique, du rite, de la magie ou de l’érotisme au travers de personnages féminins aux corps lascifs, aux formes lisses et aux couleurs crues.

- Le peintre paysagiste Amédée LECAS (1850-1928).

- Le général Edmond-Aimable L’HERILLER (1816-1896), qui fit toutes les campagnes du second Empire. Sa tombe est ornée d’un médaillon en bronze par Corneille Theunissen.

- Le maire de Douai Jules Nicolas MAURICE (1808-1876), qui fut député (1871) puis sénateur (1876) du Nord. Avec lui repose son fils, Léon MAURICE (1834-1890), qui fut également député du Nord entre 1885 et 1889.

- Une personnalité locale, l’homme de lettres MAX-HILAIRE (Auguste Lefebvre : 1850-19 ?), dont la tombe est ornée d’un bas-relief en bronze.

- L’architecte Augustin PÈPE (1838-1900), qui repose dans un tombeau qu’il conçut lui-même. Avec lui repose sa fille, la peintre paysagiste Valentine PÈPE (1875-1938), qui appartint à l’école nordiste de Wissant. Ce tombeau est orné d’un médaillon en bronze.


Commentaires

Logo de JEGAT Nicole
DOUAI (59) : cimetière principal
samedi 2 juin 2018 à 08h14 - par  JEGAT Nicole

Bonjour
Pour une exposition qui sera un hommage aux soldats de ma commune de Noyal-Pontivy, je recherche quelqu’un qui m’envoie une photo d’une tombe d’un de nos soldats enterré dans le carré militaire du cimetière de Douai. Il s’agit de LE DORZE mathurin mort le 11/09/1914 à l’hôpital mixte de Douai. Sa tombe porte le n° 81.
Connaissez-vous quelqu’un qui pourrait me faire cette photo ?
Cordialement
Nicole JEGAT

Logo de Alain m
mardi 10 juillet 2018 à 18h47 - par  Alain m

Bonjour,
je lis votre message concernant votre demande de photo, si vous le voulez j’irai vous faire la photo demandée. dites moi si c’est toujours d’actualité ?
cordialement

Logo de pincettes
mardi 5 juin 2018 à 20h48 - par  pincettes

Si vous ne trouvez personne ici pour vous rendre ce service, je vous suggère de contacter la délégation du Souvenir Français pour le Nord : dg59.souvenir-français@orange.fr
Peut-être pourront-ils quelque chose pour vous.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?