SAINT-GENGOUX-DE-SCISSÉ (71) : cimetière

Visités en juillet 2013
dimanche 1er septembre 2013
par  Philippe Landru

Entouré de toutes parts par les vignes du Mâconnais, le minuscule cimetière de Saint-Gengoux-de-Scissé abrite la dernière demeure de la chanteuse Lys GAUTY (Alice Gauthier : 1900-1994).

Je vous parle d’un temps, évidemment... Issue d’un milieu modeste, elle fut vendeuse avant de tenter sa chance, sur scène, en amateur, dans un répertoire plus ou moins d’opéra.

Elle enregistra son premier disque en 1929 et devint une vedette dès 1933, se produisant au cours des années 30, dans les grandes salles parisiennes, comme l’ABC, l’Empire et le Théâtre des Champs-Elysées. Elle interpréta Kurt Weill, ce qui lui valut le Grand Prix du Disque en 1933. Son plus grand succès, à n’en pas douter, fut Le Chaland qui passe, version française de la chanson italienne Parlami d’amore Mariu, chantée par Vittorio de Sica.

Pour écouter ce titre

Le succès fut si grand, l’interprétation si émouvante, que Jean Vigo n’hésita pas à en faire la chanson-thème de son film, L’Atalante.En 1938, Lys Gauty joua au cinéma, en vedette, dans La Goualeuse de Fernand Rivers.

Elle fut la première à enregistrer des chansons de Joseph Kosma et Jacques Prévert, dont Deux escargots s’en vont à l’enterrement (1941). Durant l’occupation, elle continua de chanter et d’enregistrer. Sa participation à des émissions de Radio-Paris et une tournée en Allemagne en juillet 1942, avec Fréhel, Raymond Souplex et l’orchestre de Raymond Legrand, devant les expatriés du S.T.O. et les prisonniers français, lui valurent à la Libération, une interdiction d’exercer pendant quatre années. Elle s’installa à Monte-Carlo et interpréta les premières chansons de son nouveau pianiste, Léo Ferré.

Elle abandonna le métier dans les années 50, sans avoir réussi à revenir sur le devant de la scène. Elle repose dans ce village car elle y possédait une maison où elle séjournait régulièrement.


Commentaires

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
SAINT-GENGOUX-DE-SCISSÉ (71) : cimetière
dimanche 1er septembre 2013 à 23h48 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@Philippe :
J’ai photographié en 2009 la tombe de Lys GAUTY au cimetière de Saint-Gengoux-de-Scissé et sur la petite plaque surmontant la sépulture, on peut lire trois phrases nominales : « A Lys GAUTY », puis « (Alice GAUTHIER) et » Grande Dame de la Chanson " !

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
lundi 2 septembre 2013 à 00h29 - par  Philippe Landru

@Ghislain : merci pour la correction Ghislain : je n’avais même pas remarqué cette plaque :-P. Du coup, j’ai corrigé la fiche.

Logo de cp
SAINT-GENGOUX-DE-SCISSÉ (71) : cimetière
dimanche 1er septembre 2013 à 20h30 - par  cp

Le pauvre Vigo n’a rien choisi du tout, c’est la société éditrice, après présentation à la presse, qui a rajouté la chanson, succès du moment, et rebaptisé ainsi le film ; lequel connaîtra une carrière dérisoire (Dixit l’historien Jean Mitry) après le charcutage de son montage.

Il faudra ensuite des années de rafistolage pour réintégrer la (Superbe) musique originale de Maurice Jaubert et remettre de l’ordre dans le film.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?