CHAMPIGNY-SUR-MARNE (94) : cimetière

visité en mars 1999
dimanche 10 février 2008
par Philippe Landru

Le cimetière de Champigny-sur-Marne possède la dernière demeure d’un certain nombre de personnalités qui s’étaient installées dans cette commune du Val-de-Marne.

les célébrités : les incontournables...

- Georges MARCHAIS

... mais aussi

- le constructeur et coureur automobile René BONNET (1904-1983), créateur avec Charles Deutsch de la célèbre « DB » (leurs deux initiales), qui remporta de très nombreuses victoires internationales. Leur usine était installé à Champigny. Il fut un pionnier et un promoteur du développement de la Formule 1. Ironie du sort, il mourut dans un accident de voiture.

- Jacques INAUDI (Giacomo Inaudi : 1867-1950) se fit connaître, alors qu’il n’était qu’un petit berger pauvre piémontais, par ses capacités de calcul mental phénoménales. Il fut présenté à des académies scientifiques, fut étudié par Broca, Jean-Martin Charcot et Camille Flammarion. Il faisait ses calculs sans aucun support : de fait, il ne sut lire et écrire que très tard. A partir de 1880, il se produisit tout autour du monde dans les salles de Music Hall où il connut un grand succès.

- POLAIRE (Emilie Bouchaud : 1874-1939). Cette chanteuse et actrice française défraya la chronique pour trois raisons : un physique étonnant, qui la fit poser pour des peintres tels Toulouse-Lautrec ou Capiello, sa taille de guèpe légendaire, et enfin ses mœurs totalement provocantes pour l’époque (sa liaison avec Colette par exemple, pour laquelle elle interpréta le personnage de Claudine aux Bouffes-Parisiens). Elle fit une carrière aux Cafés-Concerts où elle interpréta les répertoires de Scotto, Rictus et Richepin (ses deux plus grands succès ayant été Tha ma ra boum di hé et la Glu), mais joua également au cinéma (en particulier dans les films de Maurice Tourneur) et au Théâtre). On la surnomma la « gommeuse épileptique », car elle chantait cambrée en arrière, passant continuellement d’un pied sur l’autre, comme secouée par un tremblement continu.

- Albert THOMAS (1878-1932) : politicien socialiste français, il collabora avec Jaurès à la rédaction de l’Humanité. Député, il devint ministre de l’armement durant la Première Guerre mondiale : il s’y fit apprécier, développant une artillerie lourde qui manquait et facilitant une main-d’œuvre d’origine coloniale afin de venir travailler dans les usines de la métropole.

***

JPEG - 63.6 ko
Acte de naissance d’Albert Thomas - Champigny-sur-Marne.

Il fut inhumé dans sa ville de naissance.


Commentaires

Logo de Olivier Guy Dupertuis
vendredi 30 août 2013 à 17h21, par  Olivier Guy Dupertuis

Je possède une photo de la tombe d’Abraham Elie Frederic Dupertuis.
Je la tiens à disposition.

Olivier Dupertuis.

Logo de Dominique Perruchon
mercredi 12 octobre 2011 à 15h01, par  Dominique Perruchon

@ MARRY Ghislain, soyez assuré que nous sommes en accord.
Notez que j’ai cité l’anecdote de cette oraison, en tant que « curiosité » (leçon) de l’histoire, car je la pensais méconnue (ou occultée). J’imagine fort qu’au paradis, en regardant l’enfer et la terre, l’humaniste Albert Thomas devra continuer longtemps à méditer pour le devenir meilleur du genre humain. Souhaitons, croyons et faisons que ce ne soit pas pour l’éternité !

Logo de MARRY  Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
vendredi 23 septembre 2011 à 23h02, par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@Dominique Perruchon : Pierre Laval fut peut-être durant sa jeunesse, un militant pacifique d’extrême-gauche avant la guerre 14, puis un membre de la S.F.I.O naissante.

Il n’en demeure pas moins que par la suite - sa fortune fondée sur les Mass-Médias de l’époque allant en s’accroissant - il opéra un virage à 180 degrés, préférant Hitler au Front Populaire, et optant pour la collaboration avec le Reich , soutenant la Milice et prônant des idées antisémites et proclamant haut et fort en 1943 que « la démocratie était l’antichambre du bolchévisme », livrant Blum, Reynaud et Daladier aux Nazis !

Un traître, responsable de la mort de centaines de personnes, qui ne pouvait finir ses jours que sous les balles d’un peloton d’exécution, et qui n’a pas , pour moi, sa place au cimetière du Montparnasse , champ de repos des artistes et des poètes !

Logo de Dominique Perruchon
vendredi 23 septembre 2011 à 14h34, par  Dominique Perruchon

Pour compléter les petites histoires de l’histoire et ses curiosités, notons que l’oraison funèbre d’Albert Thomas fut prononcée devant la Mairie de Champigny par Pierre Laval, (dont on oublie qu’il fut, avant devenir un homme d’opportunité, un réel politicien de gauche).

Logo de Philippe Landru
lundi 2 août 2010 à 00h35, par  Philippe Landru

Merci pour ces informations complémentaires.

Logo de Dominique Perruchon
dimanche 1er août 2010 à 23h05, par  Dominique Perruchon

A préciser que Jacques Inaudi à terminé sa vie à Champigny-sur Marne, rue Saint Eugène. Les gens du quartier on pu apprécier sa discrétion et sa grande modestie.
Sa maison, aujourd’hui disparue, était située à l’angle de la rue Jules Ferry, côté nord.

A la fin de sa vie, René Bonnet habitait à Connantre dans la Marne.
Il est décédé sur la route, près d’Epernay. Le caveau de Champigny est initialement celui de la famille de sa dernière épouse. Une plaque ; à sa mémoire ; est apposée au 160 avenue du Général de Gaulle.

Au propos des grands hommes du Cimetière de Champigny, on doit également ne pas oublier le docteur Dupertuis qui soigna gratuitement les blessés de la terrible guerre de 1870 dans l’hôpital de campagne qu’il fit ériger. A la fin de sa vie, il fit dont de sa fortune et de ses terrains et à la municipalité. On y érigea l’ancienne mairie qui fait toujours face à l’actuelle. Une rue porte son nom.

Logo de Philippe Landru
mardi 5 août 2008 à 13h40, par  Philippe Landru

Marie DOMBEY est née en 1879 et décédée en 1956.

Cordialement

Logo de REYNAUD
mardi 5 août 2008 à 11h56, par  REYNAUD

Me serait-il possible de connaître des dates de naissance et de décès de INAUDI née DOMBEY Marie épouse du calculateur prodige Jacques INAUDI ?
Ces dates sont difficilement lisibles sur la photo (1874 ?-1964 ?)
Merci

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?