VILLEJÉSUS (16) : cimetière

mercredi 4 novembre 2020
par  Philippe Landru

Dans le cimetière de Villejésus reposent :

- L’actrice et metteur-en-scène Luce BERTHOMMÉ (1945-2004), que l’on vit au cinéma, mais davantage au théâtre. Elle repose avec son mari, Christian LE GUILLOCHET (1933-2011), également acteur et metteur-en-scène, avec lequel elle fonda et dirigea le théâtre du Lucernaire à Paris.

- Le comédien et doubleur Roger CAREL (Roger Bancharel : 1927-2020). En plus de 60 ans de carrière, il a participé à de nombreuses pièces de théâtre, films, séries télévisées et feuilletons radiophoniques. Personnalité majeure du doublage français, il a été la voix française régulière de Peter Sellers et Peter Ustinov. Il a également doublé Anthony Daniels pour le personnage C-3PO dans la saga Star Wars de 1977 à 2011, Charlie Chaplin dans Le Dictateur, Benny Hill dans la série du même nom, David Suchet pour le personnage Hercule Poirot dans la série-homonyme de 1989, mais aussi Kermit la grenouille (entre autres) dans Le Muppet Show ou encore Alf dans la série du même nom. Travaillant aussi énormément dans l’animation, il a participé à plusieurs productions françaises, prêtant notamment sa voix à Astérix dans toutes ses apparitions de 1967 à 2014 ainsi qu’à Maestro dans les séries Il était une fois…, et fut de manière générale une des grandes voix du dessin animé (Wally Gator, Capitaine Cavern, Padington...). Il a également participé à de nombreuses productions des studios Disney : il a ainsi été la première voix de Winnie l’ourson (de 1977 à 2010), Porcinet et Coco Lapin, Kaa dans Le Livre de la jungle (1967), Bernard dans Les Aventures de Bernard et Bianca (1977), Jiminy Cricket dans le second doublage de Pinocchio et ses autres apparitions, le chat de Chester dans le second doublage d’Alice au pays des merveilles, ou encore, Basil dans Basil, détective privé (1986). Il a également été la première voix régulière de Mickey Mouse dans les années 1970.

- Jacques JOUANNEAU (1926-2011), qui faisait partie de ces acteurs qui donnaient du relief aux plans secondaires, qui existaient davantage par leur visage, leur gouaille que par leur nom, qui ont donné quelques titres de noblesse aux seconds rôles de cinéma. Cet acteur a joué avec les grands réalisateurs : François Truffaut (Domicile conjugual), Jean Renoir (French Cancan et Le caporal épinglé), René Clair (Les Grandes Manoeuvres), Henri Verneuil (Paris Palace Hôtel), dans l’ombre des Jean Gabin et des Gérard Philipe. Il a tâté du cinéma populaire (Les Bidasses au pensionnat). Il avait commencé sa carrière au théâtre, dans la pièce Un métier en or, avant de jouer Bougrelas dans Ubu roi d’Alfred Jarry, au théâtre de l’Alhambra à Paris, en 1948. Au début des années 50, il s’imposa sur grand écran, mais sans jamais quitter les planches. Tout au long de sa vie, il se partagea entre théâtre de boulevard et cinéma, cumulant plus de trente pièces et cinquante long-métrages. Il fut un incontournable partenaire de Jacqueline Maillan. Il fut inhumé dans le village de Charente dans lequel il vivait depuis une quinzaine d’années, dans son moulin de Chollet.

- Marie Valtaud, morte en 1995, fut la dernière épicière du village. La tombée dans l’oubli de l’histoire familiale et l’éparpillement de ses biens parmi les parents éloignés lui posait problème et c’est ainsi qu’elle en est arrivée à rencontrer un club qui, à son décès en 1995, devient gestionnaires des biens fonciers. Seule contrepartie, ce club devait préserver ce patrimoine et de le mettre en valeur en le rendant accessible au public. La mairie de Villejésus s’est engagée dans la mise en œuvre de ce projet. Entre les murs de sa maison, c’est tout une histoire de vie rurale charentaise qui est racontée. Les meubles, objets, feuilles de papier témoignent des activités et événements de la famille sur six générations, devenant ainsi un véritable musée de ce qu’était le quotidien dans un bourg de Charente avant la seconde Guerre Mondiale.

On notera enfin le souci généalogique de la famille Marot à n’oublier personne !


Merci à Patrick de Graide et à Nicolas Badin pour les photos.


Commentaires

JOUANNEAU Jacques (1926-2011)
lundi 26 novembre 2012 à 10h53

quel bon coédien, avec ses yeux de cocker il était très drôle. Je l’ai entendu à la TSF il y a 60 ans dans le feuilleton « dans les mailles de l’inspecteur Vitos », le samedi soir sur Radio Luxembourg avec Yves Furet et Frédérique Hébrard avec qui il était très ami. Et puis plus tard dans au théâtre ce soir dans différentes pièces. Je l’aimais beaucoup

Site web : Jacques Jouanneau
Logo de rouberty
lundi 28 mars 2016 à 16h01 - par  rouberty

vous parlez de la serie« dans les mailles de l’inspecteur VITOS » j’ai en ma possession le scénario de tous les épisodes et les photos du tournage. VITOS etait une marque de bas de la ville de troyes et c’es t mon grand père qui a fermé l’usine. Il a garder tous se qui concerne la serie. j’aimerais avoir plus d’info sur la serie. Passage radio et télé merci

Logo de Pierre
vendredi 8 janvier 2016 à 20h58 - par  Pierre

Et Yves Vincent vient également de disparaitre à l’âge de 94 ans.
De ce trio ne reste donc que Frédérique Hébrard, 88ans.

Logo de jcm16
samedi 4 avril 2015 à 21h37 - par  jcm16

Je suis en parfaite harmonie avec le commentaire précédent, Jacques Jouannneau apportait un plus aussi bien dans les films qu’au théâtre, je l’aimais beaucoup, quand à ses débuts à la radio, je me souviens aussi des pièces policières dont « dans les mailles de l’inspecteur Vitos » nous tenaient en haleine avant que la télé et ses pub nous abrutisse ! Merci au commentateur précédent pour ce come back vers le bon vieux temps. Je suis Charentais et j’irai me recueillir sur sa tombe.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?