RICHARVILLE (91) : cimetière

Visité en mars 2012
dimanche 27 mai 2012
par  Philippe Landru

Parmi les promenades dans les cimetières, certaines sont plus rapides que d’autres. Ici, je cherche une vedette. J’arrive dans le cimetière, minuscule autour de ces quatre murs. On se dit que cela va être vite fait. On commence par faire un survol « exhaustif en diagonale » : rien. On revient, et cette fois-ci on fait tombe par tombe : rien. Heureux le portable, et les portes de cimetière sur lesquelles le n° de téléphone de la mairie est indiqué. Une chance : ça répond. « Bonjour, bla bla bla... est-il toujours là ? ». Mon interlocutrice, très aimable, me répond que ma vedette est bien toujours là, mais que sans mon aide je ne peux la trouver. Elle me fait donc le GPS au travers du portable. Au fond à gauche du cimetière, j’arrive à destination. Bon : je sens que plus d’un va vouloir faire son petit commentaire du genre « que fais la famille ?... », « Ma bonne dame, on est bien peu de choses... », « Si c’est pas malheureux après avoir... ». Allez va, je vous aurais prévenu : « que Celui qui applaudira soit battu ; celui qui mettra un commentaire chagrin soit pendu » !

Dans le mouchoir de poche que constitue le cimetière de Richarville repose, dans la plus extrême simplicité, l’acteur, réalisateur et producteur américain William MARSHALL (1917-1994).

Il tourna quelques films des années 40 aux années 50, et en réalisa très peu (dont La Taverne de la Nouvelle-Orléans, qui associaient Errol Flynn, Micheline Presle, Vincent Price et Agnès Moorehead !).

S’il demeure connu en France, c’est moins pour sa carrière que pour avoir été l’époux de trois comédiennes mythiques : Michèle Morgan, Micheline Presle et Ginger Rogers ! Il fut ainsi à l’origine d’une descendance nombreuse dans laquelle le talent le dispute au scandale : père de Tonie Marshall avec Micheline Presle, il est également le père du comédien Mike Marshall, et donc le grand-père de la jet-setteuse Sarah Marshall, abonnée aux tabloïds.

Il repose sous une terre que n’abîme aucun monument. Son identité ne figure d’aucune manière sur le petit monticule, sur lequel se trouve quelques plaques.


Commentaires

Logo de cp
RICHARDVILLE (91) : cimetière
dimanche 27 mai 2012 à 19h30 - par  cp

Acteur mineur et oublié, Il a écrit un livre de souvenirs dévoilant des détails sur ses ex-épouses, lesquelles n’ont pas du tout apprécié ces « fantaisies » ayant sans doute pour objet de faire vendre le livre d’un retraité nécessiteux.

(Richarville qu’on dit, et non Richard-City !)

Logo de GRIFFON
lundi 28 mai 2012 à 15h43 - par  GRIFFON

C’ est peut-être ( Son livre ) l’ explication pour laquelle sa tombe n’ est ni élaborée ni entretenue par les « 3 moins que rien »
Quand on sali les gens il ne faut pas leur demander en plus des actes qui seraient « Contre nature » par rapport à l’ insulte.

Site web : MARSHALL

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?