ABLON-SUR-SEINE (94)

JPEG - 10.6 ko Visité en septembre 2008
mercredi 31 décembre 2008
par  Philippe Landru

Le petit cimetière d’Ablon-sur-Seine offre peu d’intérêt : non seulement les monuments les plus anciens ont quasiment tous disparus, mais le lieu subit une pollution sonore pénible, car placé aux pieds des pistes d’Orly, un avion le survole toutes les deux minutes.
La statuaire se résume en tout et pout tout à un pauvre bas-relief sur la tombe d’un poilu tombé en 1915. JPEG - 52.4 ko

Un autre tombeau abrite les dépouilles de trois architectes : Louis DUCASTEL (1856-1913), Paul SIMON (1859-1925) et Claude SIMON (1927-1982). Membre de la même famille, installés à Villeneuve-St-Georges, ils oeuvrèrent essentiellement dans les communes de cette partie de la vallée de la Seine. JPEG - 47.1 ko

JPEG - 12.1 ko la célébrité d’Ablon, qui en fut maire de 1945 à 1983, et qui y repose, est Alain POHER (1909-1996). Après s’être engagé dans la Résistance, il devint chef de cabinet de Robert Schuman puis fut élu au premier Conseil de la République de 1946 à 1948, où il fut désigné comme rapporteur général de la commission des finances. En 1948, il fut nommé Secrétaire d’Etat aux Finances, puis au Budget, dans les gouvernements Schuman et Queuille. Commissaire général aux Affaires allemandes et autrichiennes de 1948 à 1950, il devint délégué de la France et président de l’Autorité internationale de la Ruhr de 1950 à 1952.

Européen convaincu, il fut Sénateur MRP de la Seine-et-Oise en 1952, siégea sans interruption au Conseil de la République, puis au Sénat, pendant plus de 40 ans.

Secrétaire d’Etat à la Marine dans le cabinet de Félix Gaillard en 1957-1958 et membre de l’Assemblée parlementaire européenne de 1958 à 1977, il y présida le groupe démocrate chrétien de 1959 à 1966 et l’assemblée elle-même de 1966 à 1969.

Sénateur de Seine-et-Oise, puis du Val-de-Marne, de 1946 à 1995, il fut également Président du Sénat sans interruption pendant 24 ans, de 1968 à 1992. A ce titre, à deux reprises, il fut président de la République par interim : en 1969 après le départ de De Gaulle, puis en 1974 à la mort de Pompidou. Il ne parvint néanmoins pas à se faire élire à cette charge lors de l’élection de 1969 où il représentait la droite non gaulliste.
JPEG - 59.2 ko JPEG - 45.2 ko


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

JPEG - 62.4 ko

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?