SCHUMAN Robert (1886-1963)

Eglise fortifiée de Saint-Quentin de Scy-Chazelles (57)
mardi 8 novembre 2011
par  Philippe Landru

Né au Luxembourg de nationalité allemande, il travailla pendant la Première Guerre mondiale dans l’ administration territoriale allemande en Moselle. Dès 1919, la Moselle à peine rattachée, cet avocat se fit élire député. Sous-secrétaire d’ État à la Présidence du Conseil du gouvernement Paul Reynaud en 1940, il fut arrêté par la Gestapo et emprisonné, mais s’évada. Membre du M.R.P., reconnu comme spécialiste des questions économiques et financières, il fut appelé au Ministère des Finances en 1946 et dut lutter de front contre l’ inflation, le marché noir et poursuivre une politique de restrictions. Il plaida toujours pour une politique libérale soucieuse de justice sociale.

En 1947 il devint Président du Conseil de la IVème République puis Ministre des Affaires Étrangères. A ce titre, il joua un rôle primordial dans la plupart des traités de l’après guerre : Conseil de l’ Europe, pacte de l’ Atlantique Nord, CECA. Homme de foi, il verra dans ses mandats une véritable mission pacifiste. Concepteur principal du Traité de Rome de 1957, il fut, de 1958 à 1960, le premier Président du Parlement Européen. Cette Assemblée lui décernera le titre de « Père de l’ Europe ».

Inhumé au cimetière de Scy-Chazelles, sa dépouille fut transférée en 1966 dans la petite église fortifiée Saint-Quentin datant du XIIe siècle, en face de sa maison. Sa tombe est ornée d’un médaillon en bronze réalisé par le sculpteur italien Rodolfo Zilli.


Source photos : tourismelorraine.canalblog.com


Commentaires