La retraite sarthoise du corbillard des stars

Article de Ouest-France - 29 mai 2013
dimanche 28 juillet 2013
par  Philippe Landru

« C’est les obsèques de qui ? », demande une passante. La question amuse Stéphane Roy. Ce matin, à Saint-Rigomer-des-Bois, au nord de la Sarthe, ce collectionneur fait « poser » son corbillard devant l’entrée du cimetière.

L’estafette noire en a vu d’autres, des curieux. « T’imagines, la marée humaine pour l’enterrement de Jean-Paul Sartre ?  », rigole son farfelu propriétaire, mécano de métier et passionné de véhicules anciens. Ce Renault C26 a appartenu, entre 1970 et 1995, aux Pompes funèbres de Paris. Le dernier voyage de Simone de Beauvoir, Dalida, Fernandel ou encore Maria Callas seraient au palmarès de ce fourgon funéraire... qui aurait aussi porté les fleurs pour les obsèques de Claude François. Lui, ou l’un des deux autres C26 de l’entreprise. Qui ont disparu.

Celui de Saint-Rigomer est un rescapé. Revendu en 1995 à des pompes funèbres dans l’Indre, il a pris sa retraite de corbillard en 2005. Stéphane Roy l’a dégoté « pas hasard  », en 2010, à Valençay (Indre), où il prenait la poussière dans le garage d’un club associatif.

Il l’a acheté pour une « bouchée de pain  ». Et vous emmène sans façon faire un petit tour dans l’antique bijou, confortablement assis sur les banquettes de velours gris. « Il est resté dans son jus  ». Le propriétaire a ajouté un cercueil, exposé à l’arrière de l’estafette : «  J’aime bien voir la tête des gens lorsque je fais mes courses avec  », s’amuse le Sarthois.

Il trimballe son corbillard dans les rassemblements de véhicules anciens. Pas peu fier de la carrière glorieuse de l’estafette... qui pourrait bien crever l’écran, un de ces jours : « Je suis en contact avec un loueur de véhicules pour le cinéma. Il paraît qu’ils vont tourner un film sur Dalida. »

Mais le culte de la personnalité, très peu pour ce mécano : « Claude François, je l’aimais pas. Sartre, je le lisais pas. Dalida... bof. Ah, si, Fernandel, j’aime bien. En fait, c’est pour me la péter ». N’empêche, il n’est pas près de revendre son bijou : «  Moi aussi, je veux être enterré avec ! »


Commentaires

Logo de BG
La retraite sarthoise du corbillard des stars
lundi 29 juillet 2013 à 09h58 - par  BG

il y a un musée du corbillard dans le tarn-et-garonne à Cazes-Mondenard

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?