ERMENONVILLE (60) : cimetière

Visité en avril 2002
lundi 11 mars 2013
par  Philippe Landru

Le cimetière d’Ermenonville, de taille modeste, est sans aucun doute l’un des plus jolis du département. Situé tout en haut du village, il se présente sous la forme d’un bois (appréciable en été) dans lequel les tombes semblent se disposer de manière anarchique.

Il ne fait pas de doute que l’ombre tutélaire de Rousseau, qui enveloppe toujours le village, n’est pas pour rien dans cette dimension paysagère évidente. A l’entrée du cimetière, un panneau indique le cahier des charges précis à respecter (matériaux, type de monument...).


Curiosités


- Pendant la Première Guerre mondiale, Ermenonville abrita un groupe de divisions d’entraînement de l’aviation. Au fond du cimetière se trouve le monument général érigé en hommage aux 72 personnels décédés pendant cette époque au centre GDE : tous les hommes cités ne reposent pas dans ce cimetière car les familles ont réclamé un certain nombre de corps, mais on y trouve les tombes des aviateurs non réclamés.

- Trois tombes similaires sont celles de Anne Grimout, Marie-Josée Treillou et Nathalie Marroig, toutes trois victimes du crash du Rio-Paris de juin 2009. Elles étaient conseillères municipales d’Ermenonville.

- La tombe la plus énigmatique du cimetière est celle, datée de 1877, d’un certain Richez, dont la stèle reproduit, dans une facture bien moins ancienne, le prix de la Saint-Sébastien (concours d’archerie).


Célébrités : les incontournables...


- Christian MARIN
- Jean RICHARD

On évoquera également la comédienne Geneviève KERVINE (Geneviève Kervingant : 1931-1989), et son époux, le chanteur et acteur Jean BRETONIÈRE (1924-2001), dont les cendres furent dispersées par avion au dessus de la forêt d’Ermenonville.


... mais aussi


En dehors de Christian Marin, les notabilités du cimetière d’Ermenonville sont une histoire de propriétaires du domaine. C’est même le cas de Jean Richard qui, rappelons le, était propriétaire de la mer de Sable.

Le domaine et le château d’Ermenonville, à partir de 1763, entrèrent dans la famille Girardin. Le plus fameux d’entre-eux, René Louis de Girardin (1735-1808), fut celui qui donna son aspect au domaine : il fut le créateur des jardins, premier jardin anglais sur le continent, et fut ainsi à l’origine de la mode des jardins paysagers anglo-chinois et des parcs à fabriques à la fin du XVIIIe siècle. C’est toujours lui qui fit venir à Ermenonville Rousseau et en devint le protecteur. C’est ce qui explique la présence, dans son parc, du premier tombeau du célèbre philosophe, que l’on imagine davantage à sa place que dans l’obscur et sordide Panthéon.

JPEG - 26 ko
Le lac dans le parc d’Ermenonville
Au second plan, l’île au peuplier du tombeau de Rousseau.

René de Girardin ne repose pas ici pourtant : mort à Vernouillet (78), il fut selon sa volonté enterré à côté de son ami, le chevalier Tautest du Plain, dans le cimetière de la commuen qui a été transféré vers un autre endroit depuis. J’ignore pour l’instant si sa dalle devenue illisible est encore visible.

Le domaine d’Ermenonville demeura dans la famille Girardin jusqu’en 1878. Leur présence est visible néanmoins dans le cimetière par trois tombes :
- la chapelle anonyme à l’entrée du cimetière est l’une des chapelles de famille des Girardin [1].
- le prélat Eleuthère de Girardin (1811-1881), son petit-fils, repose au fond du cimetière, près du calvaire.
- Louise de Girardin-de Waresquiel (1836-1920), son arrière-petite-fille, repose ici sous une composition rocailleuse.

En octobre 1878, le château entra dans la famille de Constantin Radziwiłł (1850-1920) et de son épouse Louise Blanc, fille du richissime François Blanc, fondateur de la Société des bains de mer de Monaco.

Ils eurent un fils, Léon RADZIWILL (1880-1927), qui fut l’un des modèles de Robert de Saint-Loup dans la Recherche de Marcel Proust. Eperdument attaché au domaine d’Ermenonville (dont il fut maire), il mena une vie de noceur avant d’être assassiné à Monte-Carlo. Il est inhumé dans ce cimetière.

Dans ce cimetière reposent également issus de la même famille :

- La princesse Dolly RADZIWILL (1886-1966) : épouse en seconde noce de Léon (qui précède), elle fut un personnage incontournable de la vie mondaine de l’entre-deux-guerres, elle recevait dans son hôtel particulier du boulevard de La Tour-Maubourg, l’élite internationale. Elle se remaria avec le peintre danois Mogens TVEDE (1898-1977) avec lequel elle repose sous une très simple stèle.

- Le prince Sigismond (Zygmunt) RADZIWILL (1822-1892) et son épouse.


[1La branche aînée possède un caveau dans la 28ème division du Père Lachaise.


Commentaires

Logo de Aurore Kowalczyk
ERMENONVILLE (60) : cimetière
vendredi 30 mai 2014 à 00h03 - par  Aurore Kowalczyk

Nous avons, mon mari et moi, visité par hazard ce cimetière en visitant Ermenonville. Nous avons été séduit par le charme désuet qui y reigne. C’est rare que l’on se sente aussi bien et paisible dans un endroit qui est habituellement est glauque.Il faut absolument qu’il soit classé.

ERMENONVILLE (60) : cimetière
mardi 7 janvier 2014 à 19h41

@Cerise
Le cas semble être désespéré. Vive la France et son sens aigüe du patrimoine.
H. Lallment

Logo de Cerise
ERMENONVILLE (60) : cimetière
mardi 7 janvier 2014 à 17h16 - par  Cerise

native d’Ermenonville, ce cimetière devrait être classé. en effet de trés anciennes sépultures vont être détruites (arrêté du maire) - Ce cimetière a un charme fou avec ces tombes anciennes, sa disposition, ses arbres.La description que vous en faite ne sera plus d’actualité On reprend des emplacements à perpétuité qui ne sont pas dégradés ,tombes un peu penchées en marbres ou granit , . C’est tout notre patrimoine qui s’en va.
d’autre part on nous impose des monuments de couleur noire, granit gris ou pierre blanche. Les Buis devant la maison tombale radziwill que vous avez sur votre première photo ont été rasés. Il suffisait de les tailler proprement quand on songe au temps qu’il faut pour qu’ un buis pousse et cela donnait du charme.
je vous conseille de revoir ce cimetière et vous serez stupéfait du nombre de sépultures qui vont être reprises ( plus de 200 même le curé du village , les soeurs catholiques, n° 503 Radziwill sigismond liste accrochée au mur du cimetière). Les anciens habitants sont scandalisés Il faut de nouvelles places mais là c’est un nettoyage complet.Que faire ? Comment faire classer ce cimetière que beaucoup visite

Logo de chicken
ERMENONVILLE (60) : cimetière
mardi 11 juin 2013 à 16h19 - par  chicken

les « trois tombes identiques » ne sont en fait que des stèles érigées à la mémoire du crash. Une seule personne a été retrouvée et inhumée dans une vraie tombe.

Logo de cp
ERMENONVILLE (60) : cimetière
mardi 12 mars 2013 à 00h26 - par  cp

Je crois qu’il y a une stèle en forêt, et sur Google Maps, ou Earth, on devine encore le sillage de l’avion dans les arbres arrachés avant l’impact.

Logo de Sylvie
jeudi 25 juillet 2019 à 21h40 - par  Sylvie

Vous confondez : les conseillères municipales sont mortes dans le crash du Rio-Paris, 2009.

Le mémorial en forêt d’Ermenonville, c’est pour un autre accident : Le vol Turkish Airlines 981 en 1974.

Logo de Sylvie
mardi 12 mars 2013 à 02h13 - par  Philippe Landru

Pour le monument de Thiais, je renvoie à mon propre article sur ce cimetière.

Pour les mémoriaux dans la forêt d’Ermenonville, voir cette page : http://www.aerosteles.net/fiche.php?code=ermenonville-dc10

Logo de cp
ERMENONVILLE (60) : cimetière
lundi 11 mars 2013 à 18h35 - par  cp

Ermenonville et l’avion, ça n’aura jamais été le grand amour...

Logo de cp
mardi 12 mars 2013 à 00h23 - par  cp

Il y a une trentaine de tombes au cimetière de Thiais. De pauvres turcs et autres dont le rapatriement n’aura pas trouvé d’ayants droits assez motivés pour le réclamer.

(Pour la porte de soute, un obscur ingénieur avait dès la construction de cet avion soulevé le problème de l’ambiguïté du système de fermeture, et de sa notice en anglais,mais comme la compagnie, en train de couler, devait sortir l’avion pour tenter de rattraper Boeing et son 747, on décida de laisser les choses en l’état pour pas perdre de temps et livrer l’engin à temps)

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
mardi 12 mars 2013 à 00h02 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@cp :

Surtout après le grand crash du DC10 turc le 3 mars 1974 en pleine forêt !
Bilan : 346 morts !
Cause : Portes des soutes mal verrouillées, d’où problème de pressurisation .

Au fait, qu’a-t-on fait des corps des victimes ?
Ont-ils été inhumés au cimetière municipal, dans une fosse commune ?
Y a-t-il à Ermenonville un monument, une stèle qui commémore cette catastrophe aérienne, sans précédent ?

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
lundi 11 mars 2013 à 18h37 - par  Philippe Landru

Effectivement... Roissy n’est pourtant pas bien loin et de nombreux habitants y travaillent d’ailleurs.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?