VILLIERS-LE-BÂCLE (91) : cimetière

Visité en mars 2012
samedi 10 mars 2012
par  Philippe Landru

C’est un joli cadre, petit cimetière de village rural bien que proche de Paris, que propose Villiers-le-Bâcle. Les tombes les plus anciennes sont lovées autour de l’église, tandis qu’une extension a été faite pour les plus récentes.

Dans un coin du cimetière, les vieilles croix rouillées ont été alignées autour du vieux calvaire.

La seule curiosité du cimetière est la présence peu classique d’un ours, de taille respectable ? sur la tombe d’un jeune homme.

Parmi les quelques tombes autour de l’église se trouve celle d’un artiste intimement lié aux courants artistiques de l’Entre-Deux guerres : FOUJITA (1886-1968).

Né au Japon en 1886, Foujita arriva à Paris en 1913. En quatre ans, l’ancien élève de l’École des Beaux Arts de Tokyo fut l’un des artistes les plus célèbres de la capitale. Il devint une personnalité incontournable de Montparnasse et connut la gloire et les honneurs autant par sa peinture au style très personnel, que par son sens de la fête et de l’amitié. En 1930, il entreprit un long voyage en Amérique et en Asie, qui s’acheva quatre ans plus tard au Japon. Il ne quitta pratiquement plus son pays natal, jusqu’à son retour définitif en France en 1950.

Il obtint la nationalité française en 1955 et se convertit au catholicisme en 1959 après avoir connu une illumination mystique en visitant la basilique Saint-Remi à Reims. Avec cette conversion s’ouvrit une nouvelle période dans la vie de Léonard Foujita (il avait choisit ce nom de baptême chrétien en l’honneur de Léonard de Vinci) : il délaissa ses thèmes favoris (portraits de femmes, de fillettes, autoportraits, chats) pour des thèmes religieux et consacra les dernières années de sa vie à la création d’une chapelle à Reims, Notre Dame de la Paix.

Après avoir été inhumé à Reims, il fut exhumé pour Villiers-le-Bâcle, mais ses cendres reposent à nouveau (depuis le 6 octobre 2003) dans la chapelle Foujita à Reims, auprès du corps de sa dernière épouse qui l’a rejoint en 2009. Il s’agit donc ici d’un cénotaphe.

JPEG - 17.2 ko
Chapelle Foujita à Reims.

Proche de sa tombe, on remarque l’emplacement d’un caveau cinéraire incrusté dans le mur au nom de Fujie Kamon. Je n’ai rien retrouvé sur cette personne, mais j’ai pensé qu’il pouvait s’agir d’un admirateur (admiratrice) de Foujita ayant décidé d’être inhumé près de lui.


Commentaires

Logo de Medéric
VILLIERS-LE-BÂCLE (91) : cimetière
lundi 9 septembre 2013 à 17h55 - par  Medéric

En ce qui concerne les cendres de Mme Fujie Kamon, il s’agit des restes de la Dame de Compagnie de Kimiyo Foujita (dernière Mme Foujita) une personne très effacée qui fut une grande admiratrice silencieuse du Maitre et qui fut très proche de lui au point de désirer reposer à coté de sa tombe. Ce réceptacle dans le mur du cimetière a été construit entre 29 janvier 1968 et le 6 octobre 2003 date du transfert des cendres de Foujita à Reins.

Site web : Fujie Kamon
Logo de Fan de Foujita
samedi 23 août 2014 à 19h29 - par  Fan de Foujita

Bonjour Medéric,
Je suis à la recherche de la fille de Fujie Kamon qui avait, en effet, une très grande admiration pour Fujita.
Il est possible que sa mère lui a narré des anecdotes extra-ordinaire sur le maître japonais...et français.
Pouvez-vous m’ aider ?
Merci

Logo de cp
dimanche 16 mars 2014 à 21h03 - par  cp

Ci-dessus, on peut lire :

« Proche de sa tombe, on remarque l’emplacement d’un caveau cinéraire incrusté dans le mur au nom de Fujie Kamon. Je n’ai rien retrouvé sur cette personne, mais j’ai pensé qu’il pouvait s’agir d’un admirateur (admiratrice) de Foujita ayant décidé d’être inhumé près de lui. »

Toutânkhamon (né vers -1345, mort vers -1327), un pharaon, d’où « Fujie Kamon. »...

dimanche 16 mars 2014 à 20h13

Fujie veut dire « tout le temps » ??? Qu’est ce que ca veut dire ??
Il faut bien REtudier Japonais.....

Logo de cp
lundi 9 septembre 2013 à 18h22 - par  cp

En japonais, Fujie veut dire « Tous temps »

(Désolé)

Logo de HOFFMANN Bruno
VILLIERS-LE-BÂCLE (91) : cimetière
dimanche 19 mai 2013 à 20h36 - par  HOFFMANN Bruno

Dans ce cimetière vous trouverez une plaque de la famille ESCOFFIER LAMBIOTTE qui mentionne qu’est inhumée ici Claudine ESCOFFIER LAMBIOTTE qui était la correspondante médicale du journal Le Monde autrefois. Peut être s’agit il de ses cendres. En tout cas la plaque mentionne sa présence ainsi que celle de deux autres membres de sa famille.

Logo de edith dupont
VILLIERS-LE-BÂCLE (91) : cimetière
lundi 8 avril 2013 à 09h46 - par  edith dupont

Villiers le bacle est un village très sympatique , tranquille les balades en rando dans les bois sont très agréables une ancienne habitante de villiers le bacle

Logo de lefebvre eliane
VILLIERS-LE-BÂCLE (91) : cimetière
samedi 6 avril 2013 à 14h28 - par  lefebvre eliane

a Villiers le Bacle (91) il existe toujours la maison de FOUJITA qui est a visité et qui renferme de belles toiles de FOUJITA , devant le portail de la chapelle je penses qu’il s’agit de la tombe de sa femme décédée en 2009 cordialement une ancienne habitante de Villiers le Bacle

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?