DOMECY-SUR-CURE (89) : cimetière

Visité en mars 2007
mercredi 31 décembre 2008
par  Philippe Landru

Jouxtant l’église, le cimetière de Domecy abrite les dépouilles d’une famille s’étant illustrée à plusieurs reprises, en particulier dans la politique : les Flandin. Ils ne sont pas tous ensemble et reposent dans différents tombeaux.
-  le chimiste Charles FLANDIN (1803-1887), qui fut co-inventeur du métal argenté avec Ruolz et qui laissa un Traité des poisons. Avec lui repose son fils, Etienne FLANDIN (1853-1922) avocat de formation, député de l’Yonne de 1893 à 1898 puis de 1902 à 1909, il devint par la suite Sénateur des Établissements français de l’Inde, poste qu’il occupa jusqu’à sa mort. En 1918, il fut nommé Résident général de France à Tunis.
-  le docteur Charles FLANDIN (1882-1955), fils d’Etienne, qui travailla sur les maladies infectueuses.
-  Pierre-Etienne FLANDIN (1889-1958), frère du précédent : petit-fils du coté de sa mère du préfet et sénateur de l’Yonne Hippolyte Ribière, époux de la fille d’un sénateur de la Seine, tout le destinait donc aux affaires du pays. Elu député de I’Yonne en 1914, il fut invité en 1917 à organiser la participation de l’aviation américaine aux côtés des Français et des Anglais. Appelé au gouvernement en 1919, il crée le sous-secrétariat d’Etat à l’aéronautique et aux transports aériens. Il entreprend une oeuvre importante avec la réalisation des « ports aériens ». C’est à lui qu’on doit par ailleurs l’Office national de la météo. Après avoir occupé dix postes ministériels, il devint en 1934 Président du Conseil. Après la constitution du Front populaire, Pierre-Etienne Flandin se retrouve leader de l’opposition. Il approuva les accords de Munich et il fut violemment pris à parti à la Chambre pour avoir adressé un télégramme de félicitations aux négociateurs de ces accords. En décembre 1940, Pétain l’appelle au Affaires étrangères. Il ne resta à ce poste que cinquante-six jours, le temps d’entamer des négociations secrètes avec les Alliés afin de permettre le ravitaillement de la zone libre et d’inciter Franco à refuser le passage éventuel des forces allemandes sur le territoire de l’Espagne. Il comparut en 1946 devant la Haute Cour de justice qui le relaxa, mais une mesure d’exception fut prise à son égard qui le rendit inéligible, ce qui mit un terme à sa carrière politique. Sa tombe est ornée d’un médaillon en bronze.
-  Paul FLANDIN (1917-2005) : neveu du précédent, fut maire de Domecy de 1953 à 1971. Conseiller général de l’Yonne, il fut le fondateur des parcs naturels régionaux, présidant pour sa part celui du Morvan.
-  L’écrivain Bernard PUJO (1921-2002), auteur de plusieurs biographies (Condé, Juin, Saint-Vincent de Paul...) et d’ouvrages régionaux. Il avait épousé Régine Flandin, fille de Pierre-Etienne.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?