SUBLIGNY (89) : cimetière

visité en mars 2007
dimanche 10 février 2008
par  Philippe Landru

Le petit cimetière de Subligny, à la sortie de la commune, a un aspect un peu famélique : de vieilles croix abandonnées cotoient des monuments effondrés.

Un peu plus loin, dans un espace où il reste pas mal de place, de vieilles stèles lui donnent un aspect de cimetière anglo-saxon.

Parmi les tombes, un obélisque vaguement taillé marque la dernière demeure d’Aristide BRUANT (1851-1925) : c’est effectivement dans sa Bourgogne natale et non sur la butte Montmatre qui fit son succès que le chansonnier est venu terminer ses jours.

Les affiches qu’il commanda à Toulouse-Lautrec immortalisèrent son personnage. Une carrure, coiffé de son éternel chapeau, invectivant de sa voix rauque ses clients (ah, c’te gueule, c’te gueule, c’te binette), maîtrisant parfaitement le langage argotique avec lequel il composa ses plus grands titres (Nini peau d’chien, A Saint-Lazare...) que reprirent ensuite de nombreux interprètes. Il chanta au Chat Noir, puis lorsque Salis déménagea, racheta la salle pour fonder le Mirliton. Il se lança ensuite dans des tournées avant d’abandonner la chanson pour l’écriture.

Il repose auprès de sa compagne, Mathilde Tarquini d’Or (1863-1945), qui fut chanteuse à l’Opéra comique.

Sa tombe est ornée d’un médaillon le réprésentant de profil, œuvre de Ferdinand Le Villain.


Commentaires

SUBLIGNY (89) : cimetière
samedi 7 mai 2011 à 12h04

Quelques précisions sur le cimetière communal
Les tombes abandonnées ont été relevées. Un espace colombarium et jardin du souvenir a été créé. Les allées ont été refaites avec des espaces pour des plantations et sont maintenant accessibles aux personnes à mobilité réduite. La partie ancienne est maintenue telle quelle mais entretenue. L’aspect famélique évoqué semble irrespectueux pour les personnes inhumées et leurs familles. Je vous propose de refaire une visite pour constater par vous même les travaux effectués. Pour information, la procédure de relèvement était engagée depuis deux ans quand vous avez effectué votre visite. Un détour en mairie vous aurait permis d’en prendre connaissance.
Cordialement
Le Maire et son conseil.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?