CHATENAY-MALABRY (92) : église Saint-Germain l’Auxerrois

Visité en mai 2017
samedi 27 mai 2017
par  Philippe Landru

Edifiée à la fin du Xe siècle, la petite église de Chateanay-Malabry offre l’aspect d’une nef unique. L’obscurité qui y règne, mais également la présence de tympans sculptés attestent de son ancienneté.

L’église fut fréquentée par un grand nombre de personnalités, compte-tenu des résidents célèbres de Chatenay depuis le XVIIe siècle. L’une d’entre-elles s’y fit inhumer : le mathématicien et académicien français Nicolas de MALÉZIEU (1650-1727).

Précepteur du duc de Maine (qui possédait le château de Sceaux tout proche), puis précepteur du duc de Bourgogne, il fut nommé membre de l’Académie royale des sciences en 1699 et de l’Académie française en 1701.

Il fut inhumé le lendemain de sa mort dans la nef de cette église (il était seigneur de cette paroisse). Sa présence était signalée par une litre funéraire portant blasons qui fut redécouverte lors de la dernière restauration de l’église en 1964. Deux blasons seraient encore visibles au dessus d’une colonne du XIIIe siècle au sud de la nef, mais je ne les ai pas retrouvés.

Rien ne rappellerait la présence de cette famille ici sinon la plaque du carditaphe de son fils , mort à 21 ans en 1716, qui indique ceci :

« Cy gist le coeur de Messire Jacques Louis de Malézieu, escuyer et conseiller au conseil souverain de Dombes, secrétaire des commandements de S.A.S. Monseigneur Louis Charles de Bourbon, comte deu (sic) prince du sang, gouverneur de Guyenne, grand maistre de l’artillerie de France, lequel âgé de 21 ans decedda (sic) à Paris le 11 janvier 1716 dans la maison de Messire Nicolas de Malézieu son père, chancellier de Dombes, seigneur de cette paroisse ».

Cette plaque est toujours visible contre l’une des colonnes de l’église.

Nicolas eut un autre fils, Nicolas de Malezieu, mort en 1748, qui fut évêque de Lavaur (81) et qui repose dans la cathédrale Saint-Alain de cette ville.


Commentaires

Logo de ALBERT
CHATENAY-MALABRY (92) : église Saint-Germain l’Auxerrois
jeudi 6 juillet 2017 à 12h29 - par  ALBERT

Bonjour Philippe,
J’ai pu retrouver et photographier les blasons en question. Il s’agit de peinture au dessus de la colonne du XIIIème siècle. Elle est de mauvaise qualité et j’ai pu en prendre une photo. Je peux te l’envoyer si tu me dis comment faire car je n’y arrive pas (la technique et moi...). Cela dit, si l’église n’est pas éclairée, on ne peut pas les voir, d’où l’explication...

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?