SCEAUX (92) : cimetière

visité en mars 2006
dimanche 25 juin 2017
par  Philippe Landru

Bien que de dimension modeste (un peu plus de 2 hectares), le cimetière de Sceaux est passionnant. Il dispose en tout premier lieu d’un conservateur d’une rare gentillesse qui fait faire le « tour du propriétaire » à tous les visiteurs de passage qui semblent intéressés (il regrette de voir beaucoup moins de monde depuis le transfert des Curie au Panthéon). Ayant tout à fait conscience de l’importance du patrimoine communal que représentent les champs de repos, il est un infatigable promoteur du passé de Sceaux : il fut l’un des auteurs d’une brochure sur le cimetière que l’on ne trouve malheureusement plus au Syndicat d’initative de la ville. Ce cimetière possède encore des sépultures anciennes, qui lui donnent un véritable caractère. En outre, un grand nombre de célébrités y ont élu domicile.

Curiosités

- Une sépulture de Bavarois morts lors de la guerre de 1870, ce qui n’est pas si fréquent dans les cimetières français.
- un monument aux morts français de cette même guerre qui figure une croix formée par l’intersection de la hampe d’un drapeau et d’un fusil.

- la tombe de Georges Franck (1848-1910), professeur d’histoire de l’art et fils de César Franck.

- la tombe de l’épouse et du fils de Charles Peguy, qui résida à Bourg-la-Reine.

- la tombe des descendants de Pierre Loti.

- une tombe, rare mais abîmée, en terre céramisée rose orangée, datée de 1927, appartenant à la famille des céramistes Bigot.

Célébrités inhumées : les incontournables...

- Victor BALTARD
- Augustin-Louis CAUCHY
- Marie CURIE
- Pierre CURIE
- Ernest DENIS
- Jean-Pierre CLARIS de FLORIAN
- Irène JOLIOT-CURIE
- Jean-Frédéric JOLIOT-CURIE
- Henry Ossawa TANNER
- VALENTIN le désossé (Jules -et non pas Jacques- Renaudin)

... mais aussi

- Nicolas Alexandre BARBIER (1789-1864) : peintre français très oublié qui travailla pour Louis-Philippe : le château de Chantilly possède certaines de ses oeuvres. Il fut en outre le père du librettiste de Gounod, Jules Barbier, inhumé à Chatenay-Malabry.

- André BRULE (1879-1953) : acteur de cinéma (il tourna des années 10 aux années 30) mais aussi de théâtre : il fut à l’origine de l’existence du Théâtre de la Madeleine, institution qu’il dirigea.

- Charles GOUJON (1912-1957) : l’un des plus prestigieux pilotes d’essais français, combattant aux 193 missions de guerre et aux 5.000 heures de vol. Il périt en vol lors d’une mission d’essai.

- Le poète Alexandre GUINLE (1884-1957). Il fut également librettiste et critique littéraire. Avec lui repose son fils Pierre (1940-2012), qui fut critique de cinéma.

- Le linguiste Victor HENRY (1850-1907), qui enseigna dans diverses facultés dont celle de la Sorbonne à Paris.

- Charles IMBERT des MOTTELETTES (1799-1861) : juriste belge qui repose sous un tombeau très ouvragé.

- L’homme de lettres Henri LEMAITRE (1881-1946), qui fut bibliothécaire à la Bibliothèque Nationale et professeur à la Faculté des lettres de l’Institut catholique de Paris.

- La poétesse Françoise LUCOT (1923-2009).

- Edmond MORIN (1824-1882) : peintre et graveur français. Son tombeau, fort abîmé, possède un buste de lui, oeuvre de Doublemard. 2017 : la tombe a été rénovée et le buste remis à sa place.

- Elisabeth SONREL (1874-1953) : peintre française de talent, son oeuvre mystique et allégorique n’est pas sans rappeller ses influences préraphaélites. Elle fut également portraitiste.

- Paul de TCHITCHAGOFF (1767-1849) : amiral russe et ministre de la marine du tsar, il s’opposa à Napoléon puis s’installa en 1822 à Sceaux. Sa dalle, usée et anonyme, devrait être prochainement restaurée.

- Le marquis Hippolyte MORTIER de TREVISE (1840-1892), dont le père avait fait construire l’actuel château de Sceaux. Il repose dans un enclos rouillé auprès de son épouse, Louise Jenny Gabrielle de Belleyme, petite-fille de Louis-Marie de Belleyme. Sa présence est néanmoins également indiquée dans le tombeau de famille de la 28ème division du Père Lachaise.

- Le scientifique Maurice ROSEAU (1982-2015), membre de l’Académie des Sciences. Ses recherches portèrent sur la théorie des ondes et vibrations non linéaires.

Plusieurs membres de la famille belge Serruys reposent dans plusieurs tombeaux différents :
- Daniel SERUYS (1875-1950) fut un universitaire et haut-fonctionnaire français. Maître de conférences de philologie grecque, puis directeur d’études à l’École pratique des hautes études historiques et philologiques, il fut élu membre de l’Académie des sciences morales et politiques en 1949. Il fut en outre Haut-commissaire à l’Économie nationale du 15 septembre 1939 au 20 mars 1940. Délégué du maréchal Hubert Lyautey pour l’exposition coloniale de 1931, il présida de 1944 à 1947 le Comité de l’empire français. Avec lui repose sa soeur, Yvonne SERUYS (1873-1950), sculptrice qui exposa à Paris au Salon. Son œuvre représente deux cent cinquante statues, ainsi que plus de trois cents pièces en verre. Membre active du Salon des artistes français, elle y rencontra celui qui devint plus tard son mari, l’écrivain et journaliste Pierre Mille, qui ne repose pas avec elle ; son autre sœur Jenny BRADLEY-SERUYS (1886-1983), agent littéraire internationalement connu qui fut un train d’union entre les auteurs et les éditeurs de Paris et ceux de New York. Elle fut l’épouse de William Aspenwall Bradley. Elle aida également James Joyce qui était dans le besoin ; Max SERRUYS (1905-1985), fils de Daniel, qui fut ingénieur et professeur de mécanique au CNAM.
- William Aspenwall BRADLEY (1878-1939) fut directeur artistique et conseiller littéraire, époux de Jenny Serruys (voir plus haut). Il fut l’auteur de plusieurs ouvrages et brochures sur l’art et en particulier sur les estampes et les gravures, mais aussi de recueils de poésies. Il repose dans un autre caveau de famille.

- Eugène TRAIN (1832-1903) : architecte français, il se spécialisa dans la réalisation des édifices scolaires. A ce titre, on lui doit à Paris le collège Chaptal, le lycée Voltaire, bon nombre d’écoles parisiennes ainsi que les autels des églises Saint-Augustin, la Madeleine, et Passy.

- Le journaliste polonais Zigmunt ZAREMBA (1895-1967), qui fut un militant et un des cadres du parti socialiste polonais. Il fut également député en Pologne, avant de s’installer en France en 1946.


Commentaires

Logo de ARIEY-JOUGLARD Jean-Pierre
SCEAUX (92) : cimetière
mercredi 28 juin 2017 à 17h40 - par  ARIEY-JOUGLARD Jean-Pierre

Dans ce cimetière de Sceaux reposent aussi :

Delage Yves (18541920) Biologiste, fondateur de l’Année biologique, membre de l’Académie des sciences. (Son nom était à peine visible il y a 3 ans).

Jankowski Cezlas Boris (1862-1941) Artiste peintre, lithographe, illustrateur d’origine polonaise. (Son nom sur la stèle est quasiment illisible. celui de son fils Bodeslas architecte est mieux conservé.)

Avec TCHITCHAGOFF Paul, sur la tombe rénovée apparait son frère Basil (1771-1826) général, Vétéran de la guerre de 1812 selon son épitaphe.

Logo de cp
SCEAUX (92) : cimetière
mardi 10 décembre 2013 à 08h14 - par  cp

Mais à Sceaux on ne trouvera pas la tombe d’Edouard Depreux (1898-1981), le grand homme politique de cette aisée petite commune, il y a passé sa jeunesse, en a été maire une quinzaine d’années après la guerre, député puis ministre de l’intérieur de 1946 à 1947, puis de l’Education Nationale. Mais surtout ce dissident de la SFIO aura cofondé le PSA, qui finira par s’appeler le PSU. Le PSU, ce n’est pas que Rocard.

Oui mais voilà, ce socialiste impénitent a... Socialisé son cadavre ! Il a fait don de son corps à la science....

SCEAUX (92) : cimetière
mardi 10 décembre 2013 à 04h09

Yvonne SERRUYS, 1873-1953 artiste sculpteur,est ėgalement inhumėe à Sceaux. Elle a son musėe ā Menin, Belgique. Epouse de Pierre Mille, journalist-reporter et ėcrivain.

Logo de van de walle roland
lundi 28 décembre 2015 à 10h36 - par  van de walle roland

est-il possible d’obtenir une photo de la tombe d’Yvonne Serruys ?

SCEAUX (92) : cimetière
vendredi 15 novembre 2013 à 16h26

N’est-ce pas au cimetière de Sceaux que se trouve la tombe d’Eugène Grasset (1845-1917), célèbre peintre, affichiste et décorateur ?
Merci de votre réponse.

Lorène

SCEAUX (92) : cimetière
samedi 19 mai 2012 à 15h31

Concernant le cimetière de Sceaux, vous annonciez une prochaine restauration de la sépulture de l’Amiral TCHITCHAGOFF.
Celle-ci est aujourd’hui effective.

Cordialement
Valérie DEC
Directeur général adjoint des services de la ville de Sceaux

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?