GUINGAMP (22) : cimetière de la Trinité

dimanche 1er février 2015
par  Philippe Landru

Cimetière non fait de manière exhaustive.

C’est au cimetière de la Trinité de Guingamp que repose Yann FOUÉRÉ (1911-2010), décédé à 101 ans !

Auteur de L’Europe aux cent drapeaux, il fut un des protagonistes importants de l’histoire bretonne pendant la seconde guerre mondiale puis l’inspirateur des mouvements autonomistes qui inscrivaient leur démarche au sein d’un fédéralisme européen désignant clairement l’Etat-Nation centralisateur comme l’ennemi principal. Fonctionnaire au ministère de l’Intérieur, Fouéré fit après 1940 le choix de pousser les revendications régionalistes dans un sens compréhensible par Vichy, tandis que l’aile radicale du mouvement séparatiste échafaudait des rêves d’indépendance bretonne vite échaudés par les nazis.

Éphémère sous-préfet de Morlaix à la fin de 1940, il lança en 1941 le quotidien La Bretagne et devint de 1942 à 1944 , avec l’appui des maréchalistes, le secrétaire général du Comité consultatif de Bretagne (CCB) installé auprès du préfet de région à Rennes. A la Libération, Fouéré paya son pari consistant à miser sur le goût de Vichy pour des provinces « enracinées » incarnant la France « saine » face au décadentisme de la ville cosmopolite, sentiment qui explique sans doute les articles antisémites et anti-maçons publiés dans le journal qu’il dirigeait. En 1946, lorsqu’il fut condamné à perpétuité, il avait déjà quitté la France pour un exil au Pays de Galles puis en Irlande. Amnistié en 1953, acquitté lors d’un nouveau procès en 1955, il reprit rapidement une activité de militant régionaliste. Du milieu des années 60 à celui de la décennie suivante, il fut soupçonné par la police de jouer un rôle moteur dans l’émergence du Front de Libération de la Bretagne (FLB) qui s’est engagé dans la voie activiste.

Sur son menhir en granit figure une croix celtique.


Merci à Jean-Yves Tartrais pour la photo.

Source : rue89.nouvelobs.com


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?