PORDIC (22) : cimetière

Visité en décembre 2016
lundi 20 février 2017
par  Philippe Landru

C’est au cimetière de Pordic qu’est inhumé l’islamologue Louis MASSIGNON (1883-1962). Il fut un des principaux acteurs de l’établissement d’un dialogue entre l’islam et l’Église catholique. Il créa ainsi en 1954 le pèlerinage des Sept-Dormants-d’Éphèse au Vieux-Marché, - dans le Trégor -, qui perpétue encore aujourd’hui les liens forts que Massignon créa entre ces deux cultures au début du XXe siècle. Il occupa la chaire de sociologie musulmane au Collège de France jusqu’en 1954.

Y reposent également dans un même tombeau de famille le peintre Etienne BOUILLÉ (1854-1933), qui exposa pendant 30 ans ses toiles de manière itinérante dans les villes de l’ouest. Il fut l’auteur d’une peinture réaliste inspirée de la Bretagne, particulièrement du Trégor ; et son fils James BOUILLÉ (1894-1945), architecte qui fut l’un des rénovateurs de l’art sacré breton : crosses, croix, et tous objets cultuels ainsi que le patrimoine artisanal : faïencerie, céramique, broderie et ébénisterie. Sur la côte, il développa une importante activité de constructions de villas. En 1929, il fonda l’Atelier breton d’art chrétien avec Xavier de Langlais. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il se fit « l’avocat d’un plan révolutionnaire consistant à édifier une agglomération nouvelle à la façon d’une Brasilia celtique sur les bords du lac de Guerlédan ». Inquiété à la Libération, il mourut peu de temps après.

On pourra encore savourer et méditer cette singulière épitaphe dans ce cimetière.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?