MOUTHIERS-SUR-BOËME (16) cimetière

dimanche 28 septembre 2014
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive

Dans le cimetière repose la très oubliée comédienne Josselyne GAËL (Jeannine Blanleuil : 1917-1995).

Très belle, elle apparut dans un grand nombre de rôles, entre 1924 et 1943 (elle fut en particulier la Cosette des Misérables version Harry Baur), et fut la compagne de Jules Berry, à qui elle donna une fille. Pendant la guerre, elle tomba amoureuse du sinistre mafieux Francis André dit « Gueule tordue », qui travaillait avec la Gestapo : elle profita grandement de ses largesses. Il fut exécuté à la Libération, elle fut emprisonnée. Sa carrière s’acheva ainsi.

Elle est inhumée dans le caveau de famille (Blanleuil).


Merci à Nicolas Badin pour la photo.


Commentaires

Logo de cp
MOUTHIERS-SUR-BOËME (16) cimetière
dimanche 28 septembre 2014 à 19h46 - par  cp

N’ayant jamais beaucoup aimé Arletty sur le plan humain, ses rancœurs de femme aigrie après-guerre, elle s’en prenait avec fiel à Gabin, lui, homme d’honneur, courageux pendant la période tragique, arrivant à surnager professionnellement alors qu’elle déclinait. En plus ses sympathies persistantes pour le petit milieu « célinien », le petit marigot collabo qui avait fait de Brasillach son idole, célébrée dans des soirées de zombies inconsolables, enfin bref…

Beaucoup d’officiers allemands ont été après-guerre exfiltrés par la voie diplomatiques, envoyés au vert comme consul, voire ambassadeurs sous les cocotiers, ce qui leur permettait de ne pas être reconnus en Europe par leurs éventuelles victimes ; quitte à barboter en Afrique avec des vrais crocodiles ! La légende d’une Allemagne de bons bougres subvertis par une minorité fanatisée a été véhiculée par une RFA boutiquière en pleine reconquête, mais on n’est pas obligé de le croire ! Tant qu’Hitler avait la baraka, le gratin teuton le trouvait p’têt vulgaire mais suivait le mouvement ! Ce n’est qu’à partir de la débâcle qu’ici et là s’est manifestée une certaine contrariété, les carottes étant cuites…

Le grand écrivain Thomas Mann a refusé de finir ses jours en Allemagne, tant cette vieille grosse bonne conscience de l’oublieuse Allemagne renaissante lui semblait obscène ; lui qui pourtant n’était pas un excité vengeur, tout juste un conservateur outré.

Sur un mode plus allègre, on se reportera à deux chefs d’œuvre de Billy Wilder « La Scandaleuse de Berlin » et « Un, Deux, Trois !.. » qui résument ma défiance par rapport à nos amis teutons. Le génial Wilder fait œuvre de géopoliticien avisé et lapidaire. Le juif viennois qu’il était connaissant bien son sujet. Certes, sa mère a fini dans une chambre à gaz, ce qui explique son insistance à moquer l’allemand « obéissant » et poli, mais, bon…

Logo de Michel SCHREIBER
MOUTHIERS-SUR-BOËME (16) cimetière
dimanche 28 septembre 2014 à 19h14 - par  Michel SCHREIBER

@ cp. Une question m’est venue à l’esprit quand, il y a quelques instants, j’ai lu votre chute « Y a une justice » : cette chute est-elle humoristique ? Peut-être... ou peut-être pas : ces quatre mots, quand on les retourne, dégagent une odeur - n’employons pas le mot « parfum » - nauséabonde... Car dans le pire des cas, c’est que vous considérez que cet homme n’étant après tout qu’un nazi, il méritait amplement sa mort atroce (que je ne me souhaite pas, personnellement !).

Ou alors, si vos pensées ne vont pas jusque là, c’est Arletty que vous jugez ; si vous en avez le temps, allez sur « google », tapez « arletty » et « amant » et lisez le récent article de « L’Express » qui apparaîtra en toute première position : peut-être vous fera-t-il changer d’avis sur la liaison d’Arletty, même APRÈS la guerre, avec un homme qu’elle a visiblement aimé...

Moi, j’aurais tendance à ne pas la condamner, car si amour il y avait, qui suis-je pour le critiquer ? Non, décidément, je flaire dans votre « Y a une justice » un sentiment revanchard que je ne partage pas.

Je vous remercie d’avoir pris la peine de lire ces quelques lignes.

Cordialement,

Michel Schreiber

Logo de cp
MOUTHIERS-SUR-BOËME (16) cimetière
dimanche 28 septembre 2014 à 18h29 - par  cp

...Bel officier qui aurait fini, après-guerre en Afrique, dans l’estomac d’un crocodile. Y a une justice.

Logo de Philippe Landru
MOUTHIERS-SUR-BOËME (16) cimetière
dimanche 28 septembre 2014 à 15h24 - par  Philippe Landru

Oui, sauf que contrairement à Arletty, il ne s’agissait pas ici d’un bel officier allemand, mais d’un bien français. En outre, le personnage était des plus sinistres.

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
MOUTHIERS-SUR-BOËME (16) cimetière
dimanche 28 septembre 2014 à 15h17 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

Pour parodier qui vous savez, son coeur était peut-être français, mais son cul « sans frontières » !
Eh, pourquoi pas ? comme dirait Robert Desnos !

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?