PIERREFONDS (60) : cimetière

Visité en mars 2013
mercredi 13 mars 2013
par  Philippe Landru

Rien de particulièrement intéressant dans le site du cimetière de Pierrefonds : pas même une vue sur son étonnant château ! Une partie est réservée aux croix militaire.


Curiosités


- le 20 août 1918, un bombardement aérien tua Jeanne Jalaguier, infirmière militaire à l’hôpital chirurgical. Cet hôpital ambulance était installé dans le parc de l’ancien Hôtel des Bains à Pierrefonds. Rares sont les sépultures militaires d’infirmières. Pour commémorer ce moment douloureux de la Grande-Guerre, les anciens-combattants ont élevé place de l’hôtel de ville de Pierrefonds un monument national « aux infirmières », qui rappelle tout spécialement le sacrifice de Jeanne Jalaguier.

- Une petite bâtisse aux allures de gare rurale miniature qui sert de remise à tout et n’importe quoi !


Célébrités : les incontournables...


Moi, je mettrais bien et Séverine, et Michel Rivgauche, mais j’ai appris à être réaliste !


... mais aussi


- Le journaliste et ancien parachutiste Thierry d’ATHIS (1940-2012). Il travailla au Figaro, à Europe 1 et à RTL.

- Le peintre Louis Joseph DEFLUBÉ (1797-1884), qui fut un paysagiste (particulièrement en Italie) et un peintre de marines.

- Michel RIVGAUCHE (Mariano Ruiz : 1923-2005) Né dans une famille de musiciens, cet auteur de chansons prolifique a été lancé par Piaf qui, revenant d’une tournée en Amérique, cherchait des paroles à mettre sur une musique qu’elle avait rapportée d’Argentine. Elle s’adressa à lui qui la transforma, donnant naissance à la Foule. Il lui écrivit les textes de 17 chansons dont Les mots d’amour et Boulevard du crime.

Ses textes furent chantés par une pléiade d’artistes, dont Charles Dumont, Colette Renard, Marcel Amont, Dalida, Yves Montand, Maurice Chevalier, Mouloudji ou encore Juliette Gréco ...
Il fut aussi l’auteur de sketches pour Pierre Richard, Odette Laure et Paul Préboist ainsi que de feuilletons radiophoniques.

- SÉVERINE (Caroline Rémy : 1855-1929) : socialiste, elle défendit avec ardeur la cause de Dreyfus et fut la secrétaire de Jules Vallès (dont elle aurait terminé le dernier roman, l’Insurgé). A sa mort, elle prit sa suite en 1885 à la direction du journal Le Cri du Peuple, sous le pseudonyme de Séverin, avant d’adopter de façon définitive celui de Séverine (elle fut ainsi la première femme « patron » d’un grand quotidien). Elle collabora aussi en 1897 au journal La Fronde, premier quotidien féministe. En 1914, farouche pacifiste, elle condamna le gouvernement d’Union Sacrée, composé de ministres issus aussi bien de la gauche que de la droite. Enthousiasmée par la Révolution russe de 1917, elle rejoignit le Parti Communiste en 1921 et fut deux ans journaliste à L’Humanité. Elle fut l’auteur de nombreux ouvrages, de recueils et de chroniques comme Les pages rouges (1893). Toute sa vie, elle se montra également une amie engagée des bêtes et milita pour le respect de la vie animale. Face à sa tombe repose son époux, le professeur de médecine suisse Adrien Guebhard (1849-1924), dans une tombe similaire de marbre différent.

JPEG - 25.4 ko
Obsèques de Séverine.

JPEG - 31 ko
Tombe d’A. Guebhard

A proximité de sa tombe se trouve celle de sa gouvernante, Rosa Vignier (+1932).


Commentaires

Logo de hugongerard
PIERREFONDS (60) : cimetière
dimanche 11 août 2013 à 09h24 - par  hugongerard

J ’ aimerais bien connaître le nom de ce groupe espagnol qui interprète : La foule et aussi

le nom de cette chanteuse qui l ’ avait interprètait dans une émission consacrée à Edith Piaf ,

pour le 35 ième anniversaire de sa mort , cette émission en direct avait été présentée par

Georges Moustaki sur France 2 , comment est née cette chanson ?.

Logo de claude
dimanche 11 août 2013 à 18h08 - par  claude

Le chanteur espagnol PACO a repris LA FOULE avec
AMOR DE MIS AMORES dans les années 1988- 1989

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
dimanche 11 août 2013 à 15h25 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@Gérard HUGON :
Michel RIVGAUCHE a écrit en 1957 pour Edith PIAF les paroles de la chanson « La Foule » sur une mélodie inspirée d’une valse péruvienne d’origine argentine !
(Source : Wikipédia )
Et l’on comprend mieux que cette superbe chanson ait fait le tour du monde et qu’elle ait été interprétée par d’autres chanteurs et groupes d’autres pays - pépètes obligent !

Logo de Rimbert
dimanche 11 août 2013 à 14h20 - par  Rimbert

En réponse à hugongerard.
Il me faudrait un détail plus précis ou une image représentant ce groupe, mais je pense au trio espagnol qui s’appelait ’Mecano’. La chanteuse avait une voix de cristal... et parlait un français impeccable.
Cordialement, Rimbert.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?