AUTOUILLET (78) : cimetière

Visité en décembre 2012
lundi 7 janvier 2013
par  Philippe Landru

Petit quadrilatère entouré de ses murs à l’extérieur du village, le cimetière d’Autouillet n’en contient pas moins quelques tombes qui attireront le taphophile.

Ici furent inhumés :

- le général Louis, baron d’ORDONNEAU (1770-1855), qui fit toutes les campagnes de la Révolution aux armées du Nord, de Sambre-et-Meuse, des côtes de Brest et de Cherbourg, des Alpes, d’Italie, de Naples et Gallo-Bataves. Employé à l’armée de Catalogne de 1808 à 1813, il s’y distingua encore au siège de Tarragone et aux affaires du col d’Ordal et de Villafranca. Son nom figure sur l’Arc de Triomphe. Dans ce tombeau repose également Louis Amédée comte de la Tour du Pin (+1856). Cette tombe, dont la plaque est détachée, mériterait une réfection.

- Dans une double tombe reposent plusieurs membres éminents d’une même famille, à savoir :

  • Jacques Debré (1885-1969), fils du rabbin Simon Debré, et donc frère du médecin Robert Debré : on consultera l’article consacré à cette famille pour plus de détails. Leur soeur, Claire Debré, avait épousé le chirurgien Anselme Schwartz, ce qui explique la présence des suivants,
  • Laurent SCHWARTZ (1915-2002), qui fut l’un des grands mathématiciens français du XXe siècle, le premier à obtenir la médaille Fields, en 1950, pour ses travaux sur la théorie des distributions. Ancien élève de l’École normale supérieure, il fut pendant de nombreuses années professeur à l’École polytechnique. Intellectuel engagé, il se distingua par ses nombreux combats politiques : anticolonialiste et internationaliste, il s’opposa à la guerre d’Algérie.
  • Yvonne Berr (1917-2001) : épouse de Daniel Schwartz, elle était la fille de Raymond Berr (1888-1944), ingénieur du corps des Mines et vice-président de l’entreprise Kuhlmann, et donc la soeur d’Hélène Berr (1921-1945), auteur d’un Journal relatant sa vie de 1942 à 1944, publié pour la première fois en 2008. Le père et la fille moururent en déportation.
  • Daniel SCHWARTZ (1917-2009) : statisticien français de grand renom, il introduisit les méthodes de la statistique dans le monde médical français. Il fut chef des services statistiques à l’Institut Gustave-Roussy et maître de recherches à l’INSERM de 1959 à 1962 avant de devenir directeur de recherche à l’Institut national d’hygiène. Il fonda le Centre d’enseignement de la statistique appliquée à la médecine et à la biologie médicale.
  • Marc-André SCHWARTZ (1943-1971) : fils de Laurent, il fut enlevé par un commando de l’OAS, et passa deux jours en captivité. Le choc fut terrible pour le jeune homme, d’autant plus que des rumeurs commencèrent à courir juste après sa libération sur le fait qu’il avait lui-même orchestré son enlèvement. Il finit par se suicider par balle, après plusieurs tentatives de suicides ratées.

- Derrière la tombe Schwartz se trouve également une tombe de la famille Monod.

A été inhumé dans ce cimetière depuis la parution de l’article :
- le compositeur Hugues LE BARS (+2014)


Commentaires

Logo de jean
recherche
vendredi 29 août 2014 à 17h35 - par  jean

je trouve pas la tombe de philippe Henriot merci

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
samedi 30 août 2014 à 11h34 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

Philippe HENRIOT a été inhumé au cimetière de La Chartreuse de Bordeaux, avant que sa dépouille mortelle ne soit transférée à Saint-André-et-Appelles, dans ce coin de Gironde où il avait fait fortune, possédant vignes et château !

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
samedi 30 août 2014 à 00h24 - par  Philippe Landru

La tombe de Philippe Henriot se trouve derrière la chapelle de Saint-André-et-Appelles (33)

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
samedi 30 août 2014 à 00h01 - par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

Le ministre de l’information et collaborateur fasciste catholique Philippe HENRIOT, exécuté par la Résistance le 28 juin 1944 , a été inhumé au cimetière de La Chartreuse à Bordeaux, après des funérailles nationales.

Mais bizarrement, il n’ y a pas de traces de sa tombe sur le site des « Cimetières de France », comme sur les autres sites d’ailleurs, mis à part celui du « Moniteur Viennois » qui évoque ce triste personnage « mort pour Hitler » !

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
vendredi 29 août 2014 à 18h16 - par  Philippe Landru

Pourquoi y serait-il ? Ce n’est pas là qu’il repose à ma connaissance...

Logo de Caroline
AUTOUILLET (78) : cimetière
samedi 26 janvier 2013 à 18h01 - par  Caroline

J’ai vécu à Autouilet toute mon enfance et j’adorais visiter ce cimetière sans jamais bien sur savoir qu’il y avait des personnalités qui s’y reposait...

Logo de Automaboul (bric-à-brac cimetières)
AUTOUILLET (78) : cimetière
lundi 7 janvier 2013 à 15h16 - par  Automaboul (bric-à-brac cimetières)

Mister Landru,
Comment faites-vous, quand vous investissez un cimetière de campagne, pour dénicher les « personnalités » qui s’y trouvent ? Comment préparez-vous vos investigations, si ça n’est pas trop vous demander ? Moi qui travaille à l’intuition et qui passe forcément (et heureusement, sans le savoir) à côté de tombes intéressantes... Merci. Je ne vous l’ai jamais dit, mais quand vous êtes à la recherche de qqun en Belgique, je peux faire ce que je peux pour vous aider. :-P

Logo de Automaboul (bric-à-brac cimetières)
lundi 7 janvier 2013 à 17h32 - par  Philippe Landru

Du travail en amont sur papier, sur le net, et grâce à l’aide des internautes, une belle bibliothèque, du flair sur place, un radar avivé par bientôt 30 ans de fréquentation, un peu de chance, beaucoup de travail en aval...

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?