ORVILLIERS (78) : cimetière

visité en avril 2002
dimanche 10 février 2008
par  Philippe Landru


PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE


Précédé par Charles de GAULLE


Suivi par Valéry GISCARD D’ESTAING


C’est à Orvilliers, où il possédait sa propriété, que le président de la République Georges POMPIDOU (1911-1974) fut inhumé. Le petit cimetière caractéristique (quadrilataire entouré de murs au milieu des champs) se trouve à la sortie du village.

Cet agrégé de Lettres classiques fut appelé au poste de Premier ministre de De Gaulle alors qu’il était quasiment inconnu en 1962. Mis « en réserve de la république » après mai 1968, il devint en 1969 le second président de la Vème République et prouva ainsi que celle-ci était possible sans De Gaulle. Son mandat fut marqué par l’industrialisation de la France et l’intensification du processus européen avec l’entrée de trois nouveaux pays, dont le Royaume-Uni, dans la CEE en 1973. On sait que, malade, il ne parvint pas au terme de son mandat.

BMP - 178.2 ko

Il fut rejoint en 2007 par son épouse, Claude Cahour-Pompidou (1912-2007), connue pour son attachement à l’art contemporain, qui introduisit à l’Elysée un style plus moderne, et qui fonda la Fondation qui porte son nom, qui vient en aide aux personnes âgées, aux malades hospitalisés ainsi qu’aux enfants handicapés.


Commentaires

Logo de cp
ORVILLIERS (78) : cimetière
mardi 5 mai 2020 à 12h01 - par  cp

A une portée de fusil d’Orvilliers, se trouve la toute petite commune de Tilly. Cette expression balistique d’une distance n’est pas anodine ! Si le « grand homme » d’Orvilliers est Pompidou, le grand homme de Tilly fut le cinéaste Jean-Pierre Melville qui y avait acquis une propriété. Et de sa villa, il embrassait sur 220° le paysage environnant. Un jour, recevant un journaliste portugais cinéphile qui lui consacrait un livre, Melville, facétieux, se saisit d’une carabine, et devant le journaliste aligna dans sa mire, dans le lointain, une maison supposée être celle de Pompidou  ! « Et si j’étais Oswald  ?... ». Bertrand Tessier, le biographe de Melville qui raconte l’anecdote met sur le compte de l’affabulation cette proximité, car il prétend que la résidence de Pompidou se trouvait à Orgeval. Sa mémoire le trahit car c’est bien à Orvilliers que résidait Pompidou lors de ses relâches. Et sur la carte, Tilly et Orvilliers sont voisines. Tessier confond aussi Marcel Ophüls et Marcel Camus, mais bon, la relecture dans l’édition peut avoir ses failles… Cela dit, Melville était très largement mythomane et inventait souvent des trucs, mais l’hypothèse de ce fana d’Amérique, toujours avec sa Camaro, son stetson et ses ray-ban, s’imaginant en Oswald, l’arme à la main, est fascinante...

Logo de Patrick
ORVILLIERS (78) : cimetière
dimanche 29 septembre 2013 à 11h07 - par  Patrick

Tombe toute simple pour un grand président et son épouse.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?