Oeuvres disparues du cimetière Montmartre

jeudi 20 octobre 2011
par Philippe Landru

Les vols et les dégradations dans les cimetières sont aussi vieux que les cimetières eux-mêmes. Un peu rapidement, les journalistes avides de sensationnalisme parlent de « profanation » là où il n’y a que misère, délinquance et bêtise humaine. il n’en est pas moins vrai que tous les ans, une partie du patrimoine funéraire disparaît. C’est une perte considérable pour plusieurs raisons : la première est que les voleurs ne sont pas des « esthètes », loin s’en faut, et que bustes et médaillons, parfois réalisés par de grands sculpteurs des XIXe et XXe siècles, peuvent disparaître à la fonte pour leur simple poids en métal ! La seconde est que dans notre société marchande, les cimetières, par leur gratuité, offrent un objet de promenade et de culture accessible à tous, et que ces vols et dégradations sont donc une perte pour la collectivité. La troisième est qu’il s’agit d’un patrimoine d’autant plus fragile qu’il n’est pas renouvelable : il est loin le temps où les familles investissaient dans la tombe ! Les banales et laides pierres tombales que nous imposent les professionnels du funéraire ne remplaceront jamais ces témoignages d’une autre époque où statues et bronzes étaient la norme sitôt que l’on se situait dans la bourgeoisie.

Régulièrement, ces vols sont un peu médiatisés, surtout lorsque les voleurs voient un peu trop gros : ce fut le cas en 2006 lorsqu’au Père Lachaise, six bustes furent dérobés, dont celui de Georges Bizet. Étonnante société où le vol d’un Rodin dans un musée ferait les gros titres mais dont on ne parle pas s’il vient d’un cimetière ! Il arrive heureusement que les malfrats soient arrêtés, et que l’on parvienne à récupérer les pièces. Las ! Pour le grand public, le bronze est néanmoins perdu. Que faire lorsque les familles, alertées du descellement d’une oeuvre à caractère privée (puisque installée sur une tombe), ne peuvent ou ne veulent assurer les lourds frais de réfection, tandis que les comptes publics des cimetières ne peuvent prendre en charge une telle dépense ? Rien. Et c’est exactement ce qui se passe : bustes, médaillons et bas-reliefs rejoignent les locaux des conservations des cimetières pour constituer autant d’improbables musées lapidaires. Restent alors aux habitués à ajouter la perte sur leur calepin de misère.

Dans le cadre des relevés systématiques de tombes que je fais dans tous les cimetières parisiens, les oeuvres disparues occupent évidemment leur place. Cet article, qui sera évolutif, a pour but le recensement le plus exhaustif possible des oeuvres d’art (médaillons, bustes, statues, sculptures, reliefs, en marbre, en bronze, en terre-cuite...), d’auteurs fameux ou non, qui existèrent un jour dans les cimetières et qui ne s’y trouvent plus. Ces relevés sont rendus possibles grâce à la confrontation du terrain actuel avec les relevés établis par des auteurs du XIXe et début XXe siècle. Premier cimetière traité (le plus lourd évidemment) : le Père Lachaise, dont le relevé fut fait avec Marie Beleyme entre 2006 et 2008, pour avoir l’actualité la plus fraîche. Suivront ensuite Montmartre et Montparnasse, puis l’ensemble des cimetières parisiens intra et extra-muros dont certaines disparitions furent constatées.

J’attire l’attention du lecteur sur le point suivant : la liste longue qui suit intègre des oeuvres disparues ou très abîmées parfois au XIXe siècle. Il n’empêche : la liste est longue et finit par donner le tournis.

Comment lire cet article ? Les disparitions et dégradations sont données par ordre de divisions. Lorsque cela est possible, un cliché accompagne la tombe. J’indique la nature et l’auteur (quand il est connu) des oeuvres. Viennent ensuite les tombes qui possédaient des oeuvres mais qui semblent avoir disparu du cimetière (les oeuvres avec, évidemment). Il se peut, dans cette catégorie, que certaines tombes aient échappées à notre vigilance : il sera alors aimable de le préciser. Régulièrement, quand cela est connu, il est indiqué les pièces qui sont entreposées à la Conservation.

On consultera également :

- Oeuvres disparues du Père Lachaise
- Oeuvres disparues du cimetière Montparnasse
- Oeuvres disparues du cimetière de Passy
- Oeuvres disparues des autres cimetières parisiens intra et extra muros


LE CIMETIÈRE MONTMARTRE



Division 1

- Le buste que contenait la chapelle de Jean-Pierre Delva a disparu.
- La bas-relief en marbre par Jules Constant Destreez de la chapelle Pauwels est très érodé.


Division 2

- Le buste en marbre de la chapelle délabrée Chateauvillard est cassé en plusieurs morceaux.
- Il y a bien longtemps que le mausolée Waldeck-Rousseau a perdu sa porte. De ce fait, le Tarcissius de Falguière qui s’y trouvait est désormais dans les réserves de la Conservation du Père Lachaise. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Blanchard (médaillon en pierre par Louis Ernest Barrias).
- Tombe Denise (statue)


Division 3

- Sur le sol saccagé de la chapelle Amson gît un petit buste d’enfant en marbre.
- Un buste de femme dans la chapelle David menace de tomber.
- Un petit buste en terre-cuite décapité dans la chapelle Gombrich.
- Le buste qui se trouve au dessus de la chapelle Halévy est tout ce qui reste d’une statue en pied de deux mètres de hauteur par Franciscque Duret qui prit la foudre, tomba sur le sol, et fut retaillée. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Hesse (buste).


Division 4

- Le masque mortuaire d’Henri-Léon Curmer gît dans des détritus à l’intérieur de sa chapelle.
- Le médaillon par Antoine Etex dans la chapelle de Théodore Mozin a été sauvagement arraché. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Cailleux (médaillon).


Division 5

- Après avoir été déformé par une arbre qui lui était tombé dessus durant la tempête de 1999, le buste en bronze par Francisque Duret d’Adolphe Adam a disparu.
- Le buste en bronze d’Edgar Pouget.


Division 6

- Le buste sur la tombe de Pierre-Louis Dietsch a disparu.
- Le joli vase de la tombe Sauveur est brisé. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Lunardi di Lucca (buste).


Division 8

Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Fleurquin (médaillon).
- Tombe Fleury (bas-relief).


Division 9

- Le buste par Flosi de la chapelle Achard a disparu.
- Le buste en bronze sur la tombe de Fernand Cormon.
- Le médaillon en bronze par Charles Perron sur la tombe de Georges Demeny fut retrouvé par un visiteur dans une allée du cimetière (!). Rapporté à la Conservation, il fut identifié par erreur comme étant celui de Duseigneur (! !). Je l’ai moi-même ré identifié : il se trouve désormais à la Conservation.
- Le buste par Geraldo Gatti qui se trouvait dans la très délabrée chapelle Pigny a disparu. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Billard (médaillon par Pierre Loison).
- Tombe Clarac (buste par Louis Félix Chabaud).
- Tombe Dore (médaillon par L. Scalliet).
- Tombe Sanrey (buste).


Division 10

- Le lévrier en pierre de la tombe Jadin est désormais une ruine.
- Le buste délabré de la tombe Legrand. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Faureau (buste).


Division 11

- La tombe d’Armand Landrin possédait naguère un buste (peut-être même deux ?) en bronze aujourd’hui disparu.


Division 12

- Sur le petit obélisque de la tombe Buonarroti se trouvaient deux médaillons en bronze : celui de Philippe Buonarroti par Pierre-Jean David d’Angers et celui de Charles-Antoine Teste par Auguste Poitevin. Ils ont tous les deux disparus.
- La réalisation d’une tombe nouvelle pour le sculpteur Jules Franceschi a fait disparaître le médaillon en bronze par lui-même ornant sa tombe à l’origine.
- Au dessus du médaillon en bronze de Philippe Terrasse se trouvait un buste en bronze désormais disparu (coulures de vert-de-gris visibles).


Division 13

- Le buste en bronze par Doreen Kern sur la tombe de Miss Bluebell a été volé.
- Les Egyptiens en bas-relief de la tombe Hinoult sont très dégradés.
- Le buste d’Henri Rivière par Jules Franceschi a disparu. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Fougère (médaillon par Carl Elshoecht).
- Tombe Guilmin (médaillon par Auguste Paufard).


Division 14

- Deux médaillons en bronze, dont l’un par lui-même, ont disparu de la très délabrée tombe du statuaire Jean-Jules Allasseur. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Diaz (médaillon).


Division 16

- Le médaillon de profil de Pierre Guillon est très abîmé : il est vrai qu’il s’agit de la plus vieille tombe du cimetière ! Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Cottrau (buste par Joseph Michel-Ange Pollet).


Division 17

- Un masque mortuaire gît dans des détritus à l’intérieur de la chapelle Maire.
- Le médaillon par Séraphin Denecheau a disparu de la tombe de Jacques Nestor Songeon.


Division 18

- La tombe du peintre Jean-Léon Gérôme possédait jadis une statue en bronze (La Douleur) que Gérôme avait réalisé à l’occasion du décès de son propre fils, inhumé dans ce tombeau, mais cette œuvre a aujourd’hui disparu (coulures de vert-de-gris visibles). Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Aubry (médaillon par Alexandre Aubry).


Division 19

- Le bas-relief sur la tombe d’Achille Debray est très abîmé.
- Le buste du docteur Palmier par Didier Debut est très abîmé.
- C’est à ma demande, et parce qu’il était désolidarisé de la tombe, que le buste en bronze de Napoléon Roger par Marcel Debut a été déposé à la Conservation. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Benard (buste par Aristide Husson).


Division 20

- Cela fait désormais bien des années que le buste par Jean Duseigneur sur la tombe du bibliophile Jacob ne se trouve plus sur sa tombe, mais dans les réserves de la Conservation du Père Lachaise. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Il y a de cela bien longtemps, la bêtise administrative a autorisé la reprise du tombeau de Constance Haudebourt-Lescot, un divan drapé en pierre qui était l’un des plus beaux du cimetière.


Division 21

- L’ange en adoration de Carlo Marochetti sur la tombe de Gustave Darnay de Laperrière a perdu la tête !
- C’est sans-doute un fétichisme imbécile qui vaut à Alexandre Dumas fils (par Saint-Marceaux) d’avoir perdu son nez et ses doigts de pieds. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Braux d’Anglure (buste).
- Tombe Nina de Callias (buste par Henri Cros).
- Tombe Sabattier (buste).
- Tombe Salvador-Tuffet (médaillon par Charles-Alphonse Gumery).


Division 22

- Le médaillon en bronze d’Emile Prudent par Charles Pêtre a disparu. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Salmson (médaillon de Jean-Jules Salmson).


Division 23

- Le buste de Pascal Delagarde a disparu.


Division 24

- Un buste par Auguste Maillard et un médaillon ont disparu de la tombe Berton.


Division 26

- Le buste en bronze de Pierre Baragnon par Pierre Granet, disparu entre 2005 et 2008.
- Tous les habitués du cimetière savent que le bas-relief de Philibert Rouvière, signé Dalou mais en réalité d’Auguste Préault, est une copie du véritable bas-relief qui avait été volé.


Division 27

- Le médaillon de Martin Bernard par Mathieu-Meusnier se trouve à la Conservation du Père Lachaise. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Dupont (médaillon en bronze par Etienne Gossin).
- Tombe Simon (buste en marbre par Jacques Auguste Fauginet).


Division 28

- Le buste en bronze par Pierre Granet du comédien Frédérick Lemaitre se trouve à la Conservation.
- La pleureuse par Bartoldi qui ornait la tombe du jeune Georges Nefftzer fut offerte par les héritiers Nefftzer au Lycée Bartholdi, ou le père du défunt avait été lui-même élève. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe François (médaillon par Charles Boutard).


Division 29

- Un moignon minéral au pied d’une colonne : c’est tout ce qui reste, sur la tombe Masse, d’un groupe d’enfants par François Jouffroy. Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Lachaud (médaillon par Jean-Alfred Taiée).


Division 31

Tombes non retrouvées (oeuvres disparues ??) :
- Tombe Petit (buste d’Albert Carrier-Belleuse).
- Tombe Jame (buste).


Division 32

- La tombe Bailly, qui n’est plus qu’un débris, possédait naguère un buste.
- Le buste en bronze de Fernand Widal par Charpentier est à la Conservation du Père Lachaise.


Bibliographie :

- ASTRIE Théophile, Guide dans les cimetières de Paris, Faure, 1865
- JOUIN Henry, La sculpture dans les cimetières de Paris, Les Nouvelles archives de l’Art français, Paris 1897


Commentaires

Logo de David Tong
samedi 29 octobre 2011 à 10h15, par  David Tong

Quel dommage ! Il y a là tout un pan du patrimoine culturel et artistique, en même temps qu’une précieuse mine d’informations sur les pratiques sculpturales en vogue dans les champs de repos, qui nous échappent ...

A Bruxelles, nous possédons un musée de l’art funéraire, passionnant et instructif. Y a-t-il le même genre de structure à Paris ?

Bien à vous.

vendredi 28 octobre 2011 à 08h40

Les réserves sont fermées au public.

Logo de David Tong
vendredi 28 octobre 2011 à 06h07, par  David Tong

Vous l’avez sans doute indiqué, mais, dans le cas des oeuvres retrouvées et placées à la Conservation (que ce soit du Père-Lachaise ou du cimetière de Montmartre) sont-elles encore visibles ? Des visites pourraient-elles être organisables dans ces endroits qui deviennent, par l’afflux de bustes, statues, etc., retrouvés et mis en sécurité, des musées, finalement ?

(La question est sans doute stupide mais j’assume ^^)

Logo de Oedipa
lundi 24 octobre 2011 à 13h10, par  Oedipa

Félicitations ! Cet article est désespérant mais ô combien précieux ! La semaine dernière, un responsable du Cimetière Montparnasse m’a montré un chapelle gothique qui s’était effondrée et une autre qui menaçait de s’écrouler..... Il m’a aussi dit qu’il y avait peu de vols à Montparnasse. On verra ce que tu en penses.... Encore merci pour ton site et toutes mes salutations solaires.

Navigation

Articles de la rubrique