Les ministres inhumés au cimetière Montmartre

(en exercice entre 1848 et nos jours)
lundi 8 juin 2020
par  Philippe Landru

Cet article chapeau a pour but de rassembler exhaustivement l’ensemble des ministres ayant exercé, entre la proclamation de la IIe République et nos jours, inhumés au cimetière Montmartre.

Comme le Père Lachaise, le cimetière Montmartre est passé de mode pour les porteurs de maroquins contemporains : le dernier ministre inhumé ici (Koenig) l’a été… en 1970 !


B


- Pierre BAUDIN (1863-1917) (23e don) [1]
* Député de la Seine de 1898 à 1902,
* Député de l’Ain de 1902 à 1909,
* Sénateur de l’Ain de 1909 à 1917.
* Ministre des Travaux Publics de 1899 à 1902,
* Ministre de la Marine en 1913.
- Paul BÉNAZET
- Robert BELLANGER (1884-1966) (1ère don).
* Député (1928-1932) puis sénateur (1933-1940) d’Ille-et-Vilaine
* Très éphémère (quelques jours !) Sous-secrétaire d’État à la Marine en 1930
* Dernier particulier privé à occuper le fort de Brégançon avant récupération par l’Etat pour en faire la résidence de villégiature des présidents de la République.
- Jean-Martial BINEAU
-  Antoine BLONDEL (1795-1886) (17e don) [2]
* Ephémère ministre des Finances en 1851
* Sénateur à partir de 1866
-  Maurice BOKANOVSKI (1879-1928) (3e don)
* Député radical socialiste de la Seine de 1914 à sa mort.
* Il combattit sur le Front tout en conservant son mandat parlementaire. Il laissa des carnets qui témoignent de ce double engagement.
* Ephémère ministre de la Marine en 1924, il fut ministre du commerce et de l’aéronautique de 1926 à sa mort.
* Son fils Michel, Compagnon de la Libération et ministre de De Gaulle, ne repose pas ici mais au cimetière de Croisilles (28).
- Henri BRISSON
- Cécile BRUNSCHVICG


C


- Lazare Hippolyte CARNOT
- Godefroy CAVAIGNAC
- Louis-eugène CAVAIGNAC
- Georges COCHERY (1855-1914) (22e don).
* Député de Gauche du Loiret de 1885 à sa mort
* Ministre des Finances de 1896 à 1898 puis de 1909 à 1910
* Il repose dans la chapelle familiale de son épouse (Hunebelle).


D


- Napoléon DARU
- Alfred DAVIEL (1800-1856) (25e don) [3]
* Avocat français, il défendit les Républicains
* Ephémère ministre de la justice en 1851, délogé par le coup d’Etat de Napoléon III
* Il était le grand-oncle du metteur en scène Jacques Heberthot.
- Théophile DELCASSÉ


F


- Adolphe de FORCADE de LAROQUETTE
- Alexandre Pierre FRESLON (1808-1867) (24e don) [4]
* Représentant du Maine-et-Loire à la Constituante en 1848
* Ministre de l’Instruction publique et des Cultes en 1848


G


- Pierre Fernand GENTIN (1876-1946) (7ème don)
* Député radical de l’Aube de 1932 à 1940.
* Ministre des Postes, Télégraphes et Téléphones durant deux mois en 1938
* Ministre de la Santé Publique durant un mois en 1938
* Ministre du Commerce entre 1938 et 1940

- Michel GOUDCHAUX (1797-1862) (3ème don)
* Banquier, spécialiste financier du journal d’opposition Le National.
* Ephémère ministre des Finances à deux reprises en 1848
* Député de la Seine
[inhumé le 28 décembre 1862 dans une concession provisoire de la division israélite (3e, 12, 1) du cimetière Montmartre de Paris, conduit au cimetière sur le corbillard des pauvres. Aucune mention d’exhumation].


H


- André HONNORAT


I


-  Edouard IGNACE (1862-1924) (3e don)
* Député de Paris de 1914 à sa mort
* Sous-secrétaire d’Etat à la Guerre de 1917 à 1920, chargé de la justice militaire du cabinet Clemenceau : soucieux de combattre le défaitisme, il associa son nom à tous les grands procès pour intelligence avec l’ennemi avec un zèle qu’on lui reprocha dans bien des cas.
* Ami fidèle de Clemenceau, celui-ci disait : « Il est indispensable, je pète et c’est Ignace qui pue. »


K


- Marie-Pierre KOENIG


L


- André LEFÈVRE (1869-1929) (25e don).
* Député des Bouches-du-Rhône de 1910 à 1924
* Sous-secrétaire d’État aux Finances entre 1910 et 1911
* Ministre de la Guerre en 1920

- Charles LETELLIER-VALAZÉ (1812-1876) (10e don) [5].
* Général, il prit part aux campagnes d’Algérie, de Crimée, d’Italie et du Mexique.
* Sous-secrétaire d’État à la Guerre de 1871 à 1873
* Député de la Seine-Inférieure de 1873 à 1875
* Sénateur inamovible de 1875 à sa mort.


M


- Pierre Alexandre MARIE de SAINT-GEORGES (1795-1870) (1ère don)
* Avocat, il défendit les Républicains.
* Député de Paris de 1842 à 1849
* Président de l’Assemblée Constituante de 1848
* Ministre des Travaux publics en 1848, il créa les Ateliers nationaux
* Ephémère ministre du Travail, de la Justice, puis de l’Instruction publique et des Cultes en 1848
* Député des Bouches-du-Rhône de 1863 à 1869

- Armand MARRAST


R


- David RAYNAL (1840-1903) (3e don) [6]
* Député (1879-1897) puis sénateur (1897-1903) de la Gironde
* Sous-secrétaire d’État aux Travaux Publics de 1880 à 1881
* Ministre des Travaux Publics de 1881 à 1882, puis de 1883 à 1885
* Ministre de l’Intérieur de 1893 à 1894

- Henri ROCHEFORT
- Henri ROY (1873-1950) (21e don)
* Député (1906-1919) puis sénateur (1920-1940) du Loiret
* Commissaire au Ravitaillement de 1918 à 1920
* Ministre des Travaux Publics de 1934 à 1935
* Ministre de l’Intérieur durant deux mois en 1940
- Joseph Marcellin RULLIÈRE (1787-1863) (5e don [7])
* Général
* Ministre de la Guerre de 1848 à 1849

JPEG - 51.4 ko
Est-ce la tombe Rullière ? Pas de certitude car aucune inscription lisible. Si un internaute a une info ?

S


- Abraham SCHRAMECK (1867-1948) (3e don [8])
* Préfet des Bouches-du-Rhône de 1911 à 1918
* Gouverneur général de Madagascar de 1918 à 1919
* Ministre de l’Intérieur en 1925
* Sénateur des Bouches-du-Rhône à quatre reprises entre 1920 et 1939.
* Grand-oncle du haut fonctionnaire Olivier Schrameck
- Jules SIMON


V


- Achille de VAULABELLE


W


- Pierre WALDECK-ROUSSEAU


Merci à Jean-Pierre Ariey-Jouglard pour la photo Gentin.


[1Inhumé le 3 août 1917 dans un caveau provisoire (Bourdon, case 1) puis exhumé le 23 juillet 1919 pour un caveau de la 23e division, ligne 2 tombe 53 avenue du Tunnel.

[22e ligne, 14, chemin Amyot. Sa tombe est quasiment illisible. La plaque qui devait portée son identité a disparu, et on ne peut identifier difficilement sa sépulture que grâce aux inscriptions, dont les jours sont comptés, sur la sépulture elle-même

[325e, 8e ligne, ave du Tunnel. Tombeau disparu ? Aucune mention d’exhumation.

[4Indiqué en "10e ligne, 1, tunnel. Je pense que cette tombe n’existe plus : la 24e division a subi de très nombreuses reprises.

[510e, Montmorency, 2, 8. Aucune mention d’exhumation

[6à droite en entrant, 3, 14

[7On lit sur sa fiche Wikipédia : 7e ligne, n° 26, avenue Cordier, concession 701P-1863, sa tombe, ruinée, existe toujours.

[8Il repose dans la tombe Jules Bernheim (son beau-père)


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?