cimetière des ERRANCIS (disparu)

jeudi 7 février 2008
par Philippe Landru

Source : HILLAIRET Jacques, Les 200 cimetières du vieux Paris.

JPEG - 104.4 ko
Source : Petit Atlas Pittoresque de Paris, 1835

Le cimetière de la Madeleine ayant fermé le 25 mars 1794, la Commune de Paris décida d’ouvrir un nouveau cimetière. Elle choisit un terrain vague bordant le mur des Fermiers-Généraux aux Monceaux, correspondant à un périmètre qui s’étend aujourd’hui du carrefour des rues du Rocher et de Monceau à la station du métro Villiers.

JPEG - 159 ko
Même vue, plus de 150 ans plus tard...
JPEG - 48.1 ko
Plaque commémorative rue Monceau

On y inhuma les 943 personnes décapitées place de la Révolution entre le 25 mars et le 09 juin 1794, puis ultérieurement les 176 personnes qui le furent entre les 11 et 28 thermidor an II (juillet 1794).

Les figures les plus connues de la Révolution y furent donc inhumées : Danton, Camille Desmoulins, Lavoisier, Madame Elisabeth, Robespierre, Saint-Just pour n’en citer que quelques uns. Il continua à servir sous le Directoire (on y inhuma Fouquier-Tinville et le cordonnier Simon).

En août 1796, il fut affecté aux inhumations de la population des quatre premiers arrondissements de la rive droite en remplacement du cimetière de la rue Pigalle. Il fut finalement fermé le 23 avril 1797. Un bal (la Chaumière) s’installa en son emplacement.

En 1817, Louis XVIII entreprit en vain des fouilles pour retrouver sa soeur. Entre 1844 et 1859, lors de la construction du boulevard de Courcelles, on transporta aux Catacombes le grand nombre de squelettes que l’on y retrouva. Il fut finalement lôti. Aujourd’hui, une simple plaque rue Monceau rappelle son souvenir.


Commentaires

Logo de Fab
vendredi 8 août 2014 à 14h57, par  Fab

Bonjour,
Il est indiqué que les décapités qui furent inhumés aux Errancis le furent entre mars et juin 1794, puis en juillet 1794.
Qu’en est-il des guillotinés des mois ultérieurs, en particulier août et septembre 1794 ?
Il semble qu’à cette période, la guillotine se trouvait toujours place de la Révolution...
Merci pour vos éclaircissements
Fab

Logo de Tinville/ Vadier
jeudi 6 décembre 2012 à 10h23, par  Tinville/ Vadier

Bonjour, Monsieur Gaud, il faut vous documenter un peu plus.

André Chénier n’est peu être pas une célébrité assez révolutionnaire inhumé au cimetière de Picpus ?
il est emprisonné le 7 mars 1794 puis guillotiné alors qu’il se trouvait emprisoné avec Chaderlos de Laclos et le Marquis de Sade, Aucane, et le sieur Béchon qui se faisant passer pour Sade, se fit éxecuter .
Documentez- vous monsieur

Sieur de Tinville

lundi 20 février 2012 à 17h45

lundi 20 février 2012 à 17 H 13 par Reine Claude
Bonjour Philippe,
Encore une fois, c’est vous qui avez raison et vous êtes très précis ! Le Cimetière des Errancis a
été inauguré par un premier guillotiné : Lemonnier, en mars 1794, après le percement de la
Porte du Clos du Christ, à côté de la barrière de Monceau, hélas démolie par Haussmann.Peu
après, une première grosse fournée avec Danton, Hébert et tous les hébertistes. Deux jours
après, autre grosse fournée avec, cette fois, Robespierre et ses fidèles. Le malheureux Monsieur
de Malesherbes qui a si bien défendu le Roy Louis XVI au péril de sa vie.
Madame Elisabeth, en mai 1794, passant la dernière à la guillotine afin de soutenir ses
compagnes. Un témoin a repéré les lieux mais, hélas, les recherches demandés par le Roy
Louis XVIII furent vaines.
C’est dans ce cimetières que les corps étaient entièrement déshabillés avant ’être déposés
dans une fosse commune de dix/douzes personnes ventre contre terre et inversés, les têtes
servant à boucher les trous. Pas gai mais c’est la vérité.
Une dernière personne fut inhumée en septembre 1794 et le cimetière fut fermé. La plaque
sise au coin de la rue de Monceau n’est pas totalement exacte. Et J. Hllairet a bien travaillé.
Mes sources figurent dans un ouvrage en deux tomes, Madame ELISABETH, par Monsieur
de Beauchesne, Grand Historien.(tous les noms des guillotinés y figurent : plus de 1.500
dont deux ancêtres anti-révolutionnaires).
En 2007, la Paroisse St Charles de Monceau a fêté son Centenaire et nous avons présenté
une Exposition retraçant la Vie du Village de Monceau qui remonte à la Préhistoire.
Quelques panneaux sont encore exposés dans la crypte.
A bientôt, Cher Philippe. A votre disposition si nécessaire.
Cordialement.
Reine Claude

Site web :  ;
Logo de gaud
mercredi 8 février 2012 à 10h38, par  gaud

Non !! le cimetiere de Picpus ne contient pas de«  »celebrites" révolutionaires,:Pres de1300 depouilles de tous milieux sociaux, y compris de pauvres soeurs carmelites , tous inhumes dans deux fosses communes( une troisieme existe et n apas eu le temps de servir....desabilles avant etre jetes dans les fosses et dont les assassins se sont partagé les vetemenst ;l’ame(en ont il une, ? et si oui puisse elle etre vouée aux bucher infernaux)Notre belle Republique a bien tenté de faire dispaitre ce cimetiere, sans succes Pensez vous ! c est une belle tache( sanglante) sur ce qui lui sert de conscience .A visiter : impressionant

Site web : raitre
dimanche 27 novembre 2011 à 13h38

Mea culpa :
les hasards sont ainsi faits que, pour d’autres raisons, j’ai du me re-pencher sur le cas Le Bas. Or, je corrige ma copie : J. Hillairet a manifestement commis une erreur. C’est rare, mais il m’est déjà arrivée d’en noter quelques unes. En dépouillant plusieurs documents différents, dont l’acte de décès de Le Bas et divers, les faisceaux convergent davantage pour une sépulture au cimetière Saint-Paul (disparu).
En revanche Philippe Ruhl est bien un personnage différent qui lui, a bien été inhumé aux Errancis.
Mieux vaut reconnaitre ses erreurs que s’accrocher à une boulette...
MC Pénin

jeudi 24 novembre 2011 à 23h18

Aucun doute sur le sujet : la dépouille de Philippe Le Bas fut bien jetée dans une des fosses du cimetière des Errancis. Ruhl n’a rien avoir avec ce personnage. Il s’agit bien de deux individus distincts. Les restes de Le Bas comme toux ceux des Errancis furent déposés aux Catacombes.
MC Pénin

Logo de Pincettes
jeudi 24 novembre 2011 à 09h06, par  Pincettes

@P. Girard Je suppose que La France préfère ne pas trop célébrer cette terrible page de son Histoire, qui s’est terminée dans un bain de sang.

Logo de P.Girard
mercredi 23 novembre 2011 à 21h20, par  P.Girard

Il est fort dommage (pour la mémoire de l’histoire de notre pays) que ce cimetière ne soit symbolisé que par une petite plaque commémorative.
On peut (relativement) comprendre que les révolutionnaires ayant décidé de la suppression de ce cimetiere en 1794 ou 1795 ne souhaitaient pas que ce lieu devienne un lieu de pelerinage . Cela dit je trouve dommage qu’a l’occasion du bicentenaire (200 ans plus tard apres la prise de la bastille) -l’eau ayant coulée sous les ponts- ; je pense que le gouvernement voire la ville de Paris aurait pu substituer une symbolique plus forte que cette petite plaque à peine visible. On ne manque pas de sculpteurs....

Site web : Mémoire de France
Logo de Philippe Landru
mardi 8 février 2011 à 12h04, par  Philippe Landru

Contrairement à Picpus, où j’ai tenté un inventaire exhaustif des célébrités inhumées (le cimetière servit peu de temps), je n’ai rien fait de semblable pour les Errancis, où la quasi totalité des ténors de la révolution fut inhumée.

Logo de hugongerard
mardi 8 février 2011 à 11h13, par  hugongerard

Je viens de jeter un coup d ’ oeil a la liste des personalités inhumés au cimetière des

Errancis , et je ne trouves pas Philippe Lebas ( 1765 27 juillet 1794) figure de la révolution avec

Robespierre et les siens se suicida à l hotel de ville , il existe certes un Philippe Ruhl inhumé

dans ce même cimetière qui je crois se suicida aussi , serait-ce le même personnage ?.

Logo de Philippe Landru
lundi 11 octobre 2010 à 00h40, par  Philippe Landru

Non, c’est aux Errancis que son corps fut déposé.

Logo de frisson
dimanche 10 octobre 2010 à 19h17, par  frisson

Je pensais que M. Robespierre était au cimetière de Picpus.

mardi 9 mars 2010 à 18h09

a l’entree il etait ecrit : DORMIR ENFIN

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?