Eglise SAINT-HONORÉ (disparue)

dimanche 8 mars 2009
par  Philippe Landru

Une chapelle dédiée à Saint-Honoré fut construite en 1204 entre les rues Croix-des-Petits-Champs et des Bons-Enfants. Devenue collégiale, elle fut agrandie en 1579, vendue en 1792 et démolie peu après. Elle se trouvait située au nord de la rue Saint-Honoré, en retrait d’elle.

Dans cette église furent inhumés :

- Le cardinal Guillaume DUBOIS (1656-1723), qui fut principal ministre de l’État sous la Régence de Philippe d’Orléans. Il orienta la France vers l’alliance britannique et s’efforça de maintenir la paix nécessaire au maintien de la stabilité de l’économie française, bien malmenée par la longue guerre de succession d’Espagne qui venait à peine de se terminer. Son ascension fut parachevée par l’obtention du poste de principal ministre, que Mazarin avait été le dernier à obtenir, l’entrée à l’Académie française puis la présidence de l’assemblée du clergé. On lui prêta une vie dissipée.

Inhumé dans cette église, un magnifique mausolée fut érigée par Coustou. Le caveau dans lequel il avait été placé servit un temps de fosse d’aisance (!) à une maison de tolérance installée à la place de l’église. Ce qui reste de son mausolée se trouve désormais en l’église Saint-Roch.

- Hubert-François BOURGUIGNON GRAVELOT (1699-1773) : illustrateur, graveur, dessinateur et peintre français, il acquit une grande réputation tant en France qu’en Angleterre. Il illustra les oeuvres de Shakespeare, Racine, Voltaire... Ancien élève de Boucher, il devint un des professeurs de Gainsborough.


Source principale : HILLAIRET Jacques, Les 200 cimetières du vieux Paris, éditions de Minuit, 1958.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?