OFFENBACH Jacques (1819-1880)

Montmartre - 9ème division
mercredi 6 février 2008
par  Philippe Landru

Ce compositeur inclassable, créateur de l’Opéra bouffe, dut batailler pour prendre place dans le milieu musical de son époque : c’est parce que ses origines juives et allemandes lui avaient fermé un grand nombre de portes qu’il dut imposer un style nouveau. Son association avec les librettistes Henri Meilhac et Ludovic Halevy (inhumés également dans ce cimetière) donnèrent ses chef-d’œuvres toujours très joués (la Belle Hélène, la Perichole). Le génie d’Offenbach fut également d’avoir créé une musique lyrique accessible à un très grand nombre, ce qui à l’évidence explique son succès toujours présent.

***

JPEG - 54.1 ko
Acte de décès de Jacques Offenbach - Paris.

Il repose en bordure de division dans une tombe ornée de son buste par Franceschi.


Retour au cimetière Montmartre


Commentaires

Logo de HolyvieR
OFFENBACH Jacques (1819-1880)
mardi 30 octobre 2012 à 18h04 - par  HolyvieR

Heu excusez-moi, j’espère que vous n’avez pas cru ce que je vous ai raconté il y a quelques jours. |-) Je croyais avoir un scoop. En fait, j’étais complètement dans la lune à ce moment de la visite et j’avais tout compris de travers. Bien sûr Jacques Offenbach n’a jamais été guide de cimetière ! :-P Cela paraissait peu plausible à vrai dire. :-O

Quand nous étions devant le monument funéraire d’Offenbach, Bertrand Beyern avait sorti la revue « Paris au cent villages » spécial Montmartre avec en couverture le dit monument et en fait le premier guide du cimetière de Montmartre c’était cette ancienne revue (que je viens de réussir à me procurer) et non ce cher monsieur Offenbach !!!!! :-))

Logo de HolyvieR
mercredi 31 octobre 2012 à 23h49 - par  Philippe Landru

Effectivement, Offenbach guide, c’était confus...
Paris au 100 villages n’est pas du tout le premier guide sur le cimetière Montmartre (il en existe de bien plus ancien, en particulier le Falip, qui date de la fin du XIXe siècle). Je ne parle que de ceux qui sont encore utilisables (pas les catalogues larmoyants d’épitaphes, désormais tous disparus).

Paris aux 100 villages est néanmoins précieux car il décrit le cimetière à une époque où il n’existe pas autre chose de plus consistant. Il possède de nombreuses anecdotes intéressantes, de très belles gravures anciennes, et d’ancienne localisations fort appréciables. Quelques tombeaux possédaient alors encore leurs « oeuvres » désormais invisibles. Ce guide possède néanmoins quelques erreurs qu’il faut corriger.

Logo de HolyvieR
OFFENBACH Jacques (1819-1880)
samedi 27 octobre 2012 à 22h31 - par  HolyvieR

Incroyable... MAIS VRAI ! Bertrand Beyern nous a révélé aujourd’hui lors de sa passionnante visite au cimetière de Montmartre que ce cher monsieur Offenbach aurait été le 1ER GUIDE de ce cimetière !!! :-O

Quelqu’un en saurait-il plus ?

Ce scoop se trouverait dans la revue « Paris aux cent villages » (n°66 du 01.09.1982) :
http://nsa32.casimages.com/img/2012/10/27/121027093400332130.jpg