THOISSEY (01) : cimetière

visité en mars 2008
dimanche 9 mars 2008
par  Philippe Landru

C’est dans son village natal que fut inhumé l’officier français Jean-Baptiste MARCHAND (1863-1934). Il acquit la gloire en 1898 lorsqu’il se vit confier la mission Congo-Nil : dans un contexte de forte concurrence coloniale, le but était alors pour les Français d’étendre en Afrique des proctectorats sur une bande sahelienne Ouest-Est reliant le Golfe de Guinée à la pointe est de l’Afrique, pour empêcher le Royaume-Uni d’établir une domination assumée sur la ligne Nord-Sud Le Caire - Le Cap.

Marchand s’acquitta de cette mission avec succès puisqu’il atteignit le premier le Soudan en 1898. Français et Britanniques (dirigés par Lord Kitchener) se rencontrèrent à Fachoda : un chantage au plus fort fut entamé par les gouvernements. La crise coloniale devint internationale, et la guerre menaça entre les deux nations. La France, inférieure militairement, et ne pouvant en outre se mettre à dos la Grande-Bretagne à une époque où les tensions avec l’Allemagne dégénéraient au sujet de la possession du Maroc, finit par s’incliner : la suprématie anglaise fut assurée sur le Soudan. En échange, la Grande-Bretagne appuya les prétentions marocaines de la France. Marchand dut s’incliner et continua sa route, amorçant par la suite le protectorat sur Djibouti.

Il s’illustra ensuite durant la Première Guerre mondiale sur les champs de batailles de l’est.

D’autres tombeaux dans ce même cimetière attestent que la vocation coloniale concerna d’autres membres de la famille Marchand : on y trouve ainsi la sépulture de plusieurs gouverneurs honoraires des colonies.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?