La Seconde République (1848-1852)

dimanche 8 décembre 2019
par  Philippe Landru

La Deuxième République est le régime du 24 février 1848, date de la proclamation provisoire de la République à Paris, jusqu’à la proclamation de Louis-Napoléon Bonaparte comme empereur le 2 décembre 1852 par un coup d’État. Elle fait suite à la monarchie de Juillet et est remplacée par le Second Empire.
La Deuxième République se distingue des autres régimes politiques de l’histoire de France d’abord par sa brièveté, ensuite parce que c’est le dernier régime à avoir été institué à la suite d’une révolution.


I - LE GOUVERNEMENT PROVISOIRE DE 1848 (avril - mai)


Le gouvernement provisoire de 1848 (24 février - 9 mai 1848) est un gouvernement collectif de tendance républicaine mis en place après la révolution de février 1848, destiné à gérer provisoirement l’État français jusqu’à l’élection d’une assemblée nationale nouvelle, avec pouvoir constituant, qui établira un nouveau régime politique pour la France.

Ce gouvernement proclama la république (24 février), instaura le suffrage universel (2 mars), la liberté de la presse et des réunions publiques, et organisa l’élection de l’Assemblée constituante (23 avril) à laquelle il remit ses pouvoirs, et abolit l’esclavage dans les colonies françaises (27 avril) ; un travail remarquable en si peu de temps.

JPEG - 124 ko
Quelques membres du gouvernement provisoire
De gauche à droite :
Haut : Louis-Antoine Garnier-Pagès – Adolphe Crémieux – Armand Marrast.
Bas : Ferdinand Flocon – Alexandre Martin – Pierre Marie de Saint-Georges.
Illustration parue dans la revue Le Voleur littéraire

Les « Chefs de l’État » collectifs : la gouvernance de l’État est collégiale


- Jacques Charles DUPONT de L’EURE (Jacques Charles Dupont : 1767-1855), président du Conseil. Inhumé au cimetière du Neubourg (27).


- L’ouvrier ALBERT (Alexandre Martin : 1815-1895). Inhumé au cimetière de Mello (60). Il fut le dernier survivant de ce gouvernement.


- François ARAGO (1786-1853), chargé de la Marine et des Colonies, puis de la Guerre. Inhumé dans la 4ème division du Père Lachaise.


- Louis BLANC (1811-1882). Inhumé dans la 67ème division du Père Lachaise.


- Adolphe CRÉMIEUX (Isaac Moïse Crémieux : 1796-1880), chargé de la Justice. Inhumé dans la 5ème division du cimetière Montparnasse de Paris.


- Ferdinand FLOCON (1800-1866), chargé de l’Agriculture et du Commerce. Inhumé dans la 53ème division du Père Lachaise.


- Louis-Antoine GARNIER-PAGÈS (1803-1878), chargé des finances à partir du 5 mars. Inhumé dans la 19ème division du Père Lachaise.


- Alphonse de LAMARTINE (1790-1869), chargé des Affaires étrangères. Inhumé au cimetière de Saint-Point (71).


- Alexandre LEDRU-ROLLIN (1807-1874), chargé de l’Intérieur.Inhumé dans la 4ème division du Père Lachaise.


- Pierre MARIE de SAINT-GEORGES (1795-1870), chargé des Travaux Publics. mort en 1870 à Paris. Lieu d’inhumation inconnu.


- Armand MARRAST (1801-1852), qui fut également maire de Paris. Inhumé dans la 21ème division du cimetière Montmartre de Paris.

A coté des ce collège de « chefs d’Etat » siégèrent plusieurs « ministres » :

- Eugène BETHMONT (1804-1860), chargé du commerce, puis du culte. Inhumé dans la 35ème division du Père Lachaise.


- Lazare Hippolyte CARNOT (1801-1888), chargé de l’Instruction publique et des Cultes. Inhumé dans la 11ère division du Père Lachaise.


- Louis Eugène CAVAIGNAC (1802-1857), chargé de la Guerre. Inhumé dans la 31ème division du cimetière Montmartre de Paris.


- Charles DUCLERC (1812-1888), chargé des Finances. Inhumé au cimetière de Saint-Pierre-d’Irube (64).


- Michel GOUDCHAUX (1797-1862), chargé des Finances jusqu’en mars 1848. Mort en 1862 à Paris. Inhumé dans une fosse commune de la division israélite (3e) du cimetière Montmartre de Paris, conduit au cimetière sur le corbillard des pauvres.


- Jacques-Gervais SUBERVIE (1776-1856), éphémèrement chargé de la Guerre. Il mourut dans son château de Parenchère, à Ligueux (33), mais j’ignore où il fut inhumé.


- Victor SCHOELCHER (1804-1893), chargé de la Marine et des Colonies. Inhumé dans la 50ème division du Père Lachaise, il fut transféré au Panthéon en 1949.

JPEG - 42.6 ko
Cénotaphe au Père-Lachaise
JPEG - 23.6 ko
Tombeau du Panthéon


II - LA COMMISSION EXÉCUTIVE (mai - juin)


La Commission exécutive de la République française remplaça le gouvernement provisoire au lendemain des élections du 23 avril 1848, destinées à désigner les membres de l’Assemblée nationale. Ce fut un gouvernement éphémère de la Seconde République française, composé de membres assumant collectivement et de manière égalitaire la charge de chef de l’État. Dans cette assemblée les républicains de conviction furent minoritaires. Les conservateurs, voire les royalistes camouflés, dominèrent et en profitèrent pour écarter du gouvernement les éléments « socialistes » tels Louis Blanc et Albert qui avaient été imposés par les classes populaires parisiennes en février 1848. Ce fut donc une commission républicaine très modérée. Elle siégea du 9 mai au 28 juin 1848, avant la désignation de Louis Eugène Cavaignac comme chef du gouvernement.

Cette commission exécutive fut constituée de :
- François Arago (Voir I)
- Louis-Antoine Garnier-Pagès (Voir I)
- Alphonse de Lamartine (Voir I)
- Alexandre Auguste Ledru-Rollin (Voir I)
- Pierre Marie de Saint-Georges (Voir I)

À côté d’elle œuvrèrent différents ministres :


ministres de la commission exécutive inhumés à Paris


Père Lachaise
- Jules BASTIDE : inhumé au Père Lachaise. [1]
- Eugène Bethmont (Voir I)
- Lazare Hippolyte Carnot (Voir I)
- Joseph Grégoire CASY : inhumé au Père Lachaise (59e division), sa tombe a été reprise.
- Ferdinand Flocon (Voir I)
- Jean REYNAUD : inhumé au Père Lachaise (72e division).
- Ulysse TRÉLAT : inhumé au Père Lachaise (69e division).

cimetière Montparnasse
- Adolphe Crémieux (Voir I)

cimetière Montmartre
- Louis Eugène Cavaignac (Voir I)


ministres de la commission exécutive inhumés hors de Paris


- Nicolas Henri CARTERET : inhumé au cimetière Nord de Reims (51).
- Charles Duclerc (Voir I)
- Jean-Baptiste-Adolphe CHARRAS : mort en exil en Suisse, il fut inhumé à Bâle avant le rapatriement de sa dépouille dans le caveau de sa belle famille au cimetière de Thann (68) [2]
- Jules FAVRE : inhumé au cimetière Notre-Dame de Versailles (78).


sépultures non trouvées


- Adrien RECURT : mort en 1872 à Lévignac-sur-Save (31). [3]
- Raymond de VERNINAC SAINT-MAUR : mort en 1873 à Souillac (46). [4]

La Commission exécutive doit lutter sur tous les fronts : contre l’Assemblée conservatrice d’une part, contre les Républicains les plus à gauche de l’autre (qu’elle immobilise par des procès truqués) ; par l’ombre de Louis Napoléon Bonaparte enfin, qui bien qu’en exil, constitue une menace.

En juin, juin, les premières barricades s’élèvent près de la Porte Saint-Denis ; c’est le début de l’insurrection des journées de juin. Le 24 au matin, l’assemblée démet la Commission exécutive, décrète l’état de siège et confie tous les pouvoirs au général Louis Eugène Cavaignac qui prend le commandement des troupes qui écrasent les insurgés parisiens.


III - LE GOUVERNEMENT DU GENERAL CAVAIGNAC (juin - décembre)


Le gouvernement du général Cavaignac a été constitué le 28 juin 1848 à l’issue dramatique des Journées de Juin 1848 et prend fin le 20 décembre 1848, lors de la proclamation des résultats de l’élection présidentielle des 10 et 11 décembre 1848.

- présidence du Conseil : Louis Eugène Cavaignac (voir I)


ministres du gouvernement Cavaignac inhumés à Paris


Père Lachaise
- Jules Bastide (voir II)
- Eugène Bethmont (voir I)
- Hippolyte Carnot (voir I)
- Alexandre-François VIVIEN : inhumé au Père Lachaise (50e division).

cimetière Montparnasse
- Ariste Jacques TROUVÉ-CHAUVEL : inhumé au cimetière Montparnasse (6e division). [5]

cimetière Montmartre
- Alexandre Pierre FRESLON : inhumé au cimetière Montmartre (24e division) [6]
- Michel Goudchaux (voir I)
- Achille VAULABELLE : inhumé au cimetière Montmartre (21e division).


ministres du gouvernement Cavaignac inhumés en province


- Charles Gilbert TOURRET : inhumé au cimetière de Montmarault (03).
- Jules DUFAURE : inhumé au cimetière de Grézac (17).
- Christophe Louis Léon Juchault de LAMORICIÈRE : inhumé dans la cathédrale Saint-Pierre-Saint-Paul de Nantes (44).
- Marie-Alphonse BEDEAU : inhumé au cimetière de la Bouteillerie de Nantes (44).
- Jules SENARD : inhumé au cimetière monumental de Rouen (76).


sépultures non trouvées


- Pierre Marie de Saint-Georges (voir I)
- Adrien Recurt (voir II)
- Raymond de Verninac Saint-Maur (voir II)

Les élections de décembre 1848 voient l’élection, au grand dam de Cavaignac, de Louis Napoléon Bonaparte, premier président d’une République en France.


IV - LOUIS NAPOLEON BONAPARTE PRESIDENT (1848-1852)

BMP - 52.1 ko

Inhumé en l’abbaye Saint-Michael de Farnborough (Hampshire) - Royaume-Uni.


Présidents du Conseil


- Odilon BARROT (1791-1873) : chef du Gouvernement du 20 décembre 1848 au 31 octobre 1849. Inhumé au Père-Lachaise de Paris (36ème division).

- Alphonse Henri d’HAUTPOUL (1789-1865) : chef du Gouvernement du 31 octobre 1849 au 18 janvier 1851. Mort à Saint-Papoul (11).

- Léon FAUCHER (1805-1854) : ministre de l’Intérieur avec fonction de chef du Gouvernement du 10 avril au 23 novembre 1851. Inhumé au Père-Lachaise de Paris (26ème).


Tombes des ministres du président Bonaparte retrouvées


Allier


- Eugène ROUHER : inhumé dans le cimetière de Broût-Vernet (03).
- Victor DESTUTT de TRACY : inhumé au cimetière ancien de Paray-le-Frésil (03).


Bouches-du-Rhône


- Claude Marius VAÏSSE : inhumé au cimetière Saint-Pierre de Marseille (13).


Charente-Maritime


- Jules Dufaure (voir III)


Corse


- Jacques Pierre ABBATUCCI : inhumation à Zicavo (Corse). [7]


Côte-d’Or


- Hugues Iéna DARCY : inhumé au cimetière des Péjoces de Dijon (21). [8]


Dordogne


- Pierre MAGNE : inhumé au cimetière du Nord de Périgueux (24).


Eure


- Hippolyte PASSY : inhumé au cimetière de Gisors (27).
- Louis-Bernard BONJEAN : inhumé dans une fosse du Père Lachaise, ses restes furent transférés dans la chapelle de son chateau d’Orgeville (27).


Finistère


- Théobald de LACROSSE : inhumé au cimetière Saint-Martin de Brest (29).
- Joseph ROMAIN-DESFOSSÉS : inhumé au cimetière de Landerneau (29).


Haute-Garonne


- Jean Ernest DUVOS de la HITTE : inhumé au cimetière de Bessières (31).


Gironde


- Théodore DUCOS : inhumé au cimetière de la Chartreuse de Bordeaux (33).


Indre-et-Loire


- Edouard DROUYN de LHUYS : inhumé au cimetière parisien de Passy, il fut exhumé et repose dans le parc de l’ancienne colonie agricole et pénitentiaire de Mettray (37).
- Alexandre Anatole BRÉNIER de la RENAUDIÈRE : inhumé au cimetière de Vouvray (37).


Isère


- Jacques Louis RANDON : inhumé dans la chapelle qui porte son nom à Saint-Ismier (38).


Loire


- Victor de PERSIGNY : inhumé au cimetière de Saint-Germain-Lespinasse (42).


Maine-et-Loire


- Alfred de FALLOUX : inhumé au cimetière de Bourg-d’iré (49).


Manche


- Alexis de TOCQUEVILLE : inhumé au cimetière de Tocqueville (50).


Pyrénées-Atlantiques


- Frédéric DOMBIDAU de CROUSEILHES : inhumé au cimetière Sainte-Croix d’Oloron-Sainte-Marie (64).


Saône-et-Loire


- Eugène SCHNEIDER : inhumé dans le caveau familial dans l’église Saint-Charles au Creusot (71).


Paris


Père Lachaise
- Pierre-Jules BAROCHE : inhumé au Père Lachaise (4e division).
- Ferdinand BARROT : inhumé au Père Lachaise (35e division).
- Prosper de CHASSELOUP-LAUBAT : inhumé au Père Lachaise (56e division).
- Achille FOULD : inhumé au Père Lachaise (4e division).
- Victor LANJUINAIS : inhumé au Père Lachaise (30e division).
- Charles de MORNY : inhumé au Père Lachaise (54e division).
- Alphonse de RAYNEVAL : inhumé au Père Lachaise (52e division).
- Ernest de ROYER : inhumé au Père Lachaise (10e division).
- René de THORIGNY : inhumé au Père Lachaise (36e division).
- Auguste-Nicolas VAILLANT : inhumé au Père Lachaise (39e division).
- Adolphe VUITRY : inhumé au Père Lachaise (54e division).
cimetière Montparnasse
- Jacques Alexandre BIXIO : inhumé au cimetière Montparnasse (4e division).
- Jean-Baptiste DUMAS : inhumé au cimetière Montparnasse (16e division).
- Hippolyte FORTOUL : inhumé au cimetière Montparnasse de Paris (12e division).
cimetière Montmartre
- Jean-Martial BINEAU : inhumé au cimetière Montmartre (6e division).
- Antoine BLONDEL : inhumé au cimetière Montmatre. [9]
- Alfred DAVIEL : inhumé au cimetière Montmartre (25e division). [10]
- Joseph Marcellin RULLIÈRE : inhumé au cimetière Montmartre (5e division). [11]
Autres lieux d’inhumation dans Paris
- Armand Jacques LEROY de SAINT-ARNAUD : inhumé dans la crypte des Gouverneurs des Invalides de Paris.
- Auguste REGNAUD de SAINT-JEAN-D’ANGÉLY : inhumé dans la crypte des Gouverneurs des Invalides de Paris.


Tarn-et-Garonne


- Léon de MALEVILLE : inhumé dans un cimetière familial privé à Caussade (82).


Vaucluse


- Charles GIRAUD : inhumé au cimetière de Pernes-les-Fontaines (84).


Vosges


- Louis Joseph BUFFET : inhumé au cimetière de Mirecourt (88).


Seine-Saint-Denis


- Jean-Paul SCHRAMM : inhumé au cimetière de l’église Saint Lucien à La Courneuve (93).


sépultures non trouvées


- François-Xavier Joseph de CASABIANCA : mort en 1881 à Paris.
- Eugène CORBIN : mort en 1874 à ?
- Félix ESQUIROU de PARIEU : mort en 1893 à Paris. [12]
- Charles LEBÈGUE de GERMINY : mort en 1871 au château de Motteville (76).
- Noël LEFEBVRE-DURUFLÉ : mort en 1877 à Pont-Authou (27).
- Charlemagne de MAUPAS : mort en 1888 à Paris. [13]
- Louis Félix-Etienne, marquis de TURGOT : mort en 1866 à Versailles (78).

Le coup d’Etat de décembre 1852 mit fin à la IIe République et instaura le Second Empire.


[1Dans un caveau provisoire en mars. Réinhumé en mai dans le même cimetière « dans une fosse pièce de la Guerite, devant Coulon Huer, à l’angle gauche devant Manuel (28e division ?) ».

[2Tombe ornée d’un bas-relief par Adam-Salomon.

[3En attente de réponse.

[4En attente de réponse.

[510e ligne N, n°15 par l’W.

[6Indiqué en "10e ligne, 1, tunnel. Je pense que cette tombe n’existe plus : la 24e division a subi de très nombreuses reprises.

[7Cimetière, église ?

[8Sépulture 1, polygone D

[9Pas clair : le registre de Montmartre indique "17.2.14 - Amyot /venant de Fontainebleau.

[10Il semble que son tombeau ai disparu.

[117e ligne, n° 26, avenue Cordier, concession 701P-1863, sa tombe, ruinée, existe toujours.

[12Inhumé le 12/07 sur les registres de convois (Parieu), mais destination non indiquée.

[13Inhumé le 20/06 sur les registres de convois, mais destination non indiquée.


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • La Seconde République (1848-1852)