Nord - Pas-de-Calais : Ces cimetières où il fait bon vivre

Article de DailyNord - 1er novembre 2011
jeudi 3 novembre 2011
par  Philippe Landru

Sur un ton décalé, l’auteur de l’article présente des cimetières de la région Nord-Pas-de-Calais. Une fois n’est pas coutume : il cite mon site, une de ses sources, à la fin de sa page. Rien que pour ça, il méritait sa place ici :-)

Pour lire l’article en ligne

La tradition est là : c’est La Toussaint et c’est l’heure d’honorer nos morts. En attendant la nôtre ? D’ailleurs, avez-vous déjà réfléchi au cimetière dans lequel vous voulez être enterré ? Et avez-vous vraiment toutes les données en main ? Toujours en avance d’un coup de pioche, DailyNord a décidé de vous proposer ce petit guide des cimetières où il fait bon vivre, dans la région. Histoire que vous reposiez en paix.

LE CIMETIÈRE… LE PLUS PRÈS DE DIEU

La principale question quand on est croyant, c’est vais-je atteindre le Paradis ? Si vous avez absout vos péchés, on a moyen de vous y aider : en choisissant l’un des plus hauts cimetières du Nord – Pas-de-Calais, à Anor (la ville est entre 200 et 271 mètres…). Ce qui permet donc d’être plus près de Dieu en théorie. Bon, c’est dans l’Avesnois, mais pour atteindre le Paradis, ça vaut bien un dernier effort.

LE CIMETIÈRE… LE PLUS GRAND

La mort, c’est aussi une question de symboles. Si pour vous, il est impossible d’être enterré dans un cimetière quelconque, pourquoi ne pas choisir l’un des plus grand de France ? D’autant qu’on a le choix dans le Nord – Pas-de-Calais : si Marseille et le Père Lachaise à Paris nous dépassent en termes d’hectares (63 et 44), nous nous en sortons pas mal avec Lille-Sud (33ha), Lille Est (22h), Tourcoing (20ha), Roubaix (17ha).

LE CIMETIÈRE… LE PLUS PSYCHORIGIDE

Pour ceux qui aiment que rien ne dépasse, la région laisse un choix varié de cimetières bien rangés. Bon, faudra réussir à se faire enterrer dans un cimetière militaire, mais un petite enveloppe sous le manteau d’un ancien combattant peut faire l’affaire. Choisissez par exemple le cimetière Notre-Dame-de-Lorette à Ablain-Saint-Nazaire (notre photo) sur les hauteurs. Adepte de l’ordre, en plus, vous adorerez : de temps en temps, il est gardé pour éviter les dégradations intempestives.

LE CIMETIÈRE… LE PLUS OECUMÉNIQUE

La paix entre les religions est votre dada et vous aimeriez le prouver avant de pousser votre dernier souffle ? Demandez à ce que l’on vous emmène du côté du cimetière de Lille-Sud, qui accueille en plus des tombes chrétiennes, un regroupement confessionnel musulman (nouveau nom du carré musulman), mais également des tombes juives. Idéal pour parler religion.

LE CIMETIÈRE… LE PLUS FLEURI

La mort, c’est aussi l’occasion de voir des fleurs. Du coup, évitez le cimetière trop bétonné et rendez-vous du côté de Boubers-sur-Canche, qui, assurément (on n’a pas vérifié, on vous l’avoue), doit bénéficier d’un des cimetières les plus fleuris de la région. Ben ouais, la ville a eu quatre étoiles au Concours des Villes et Villages fleuris. Et nous, on lui décerne 4 chrysanthèmes d’or, d’office.

LE CIMETIÈRE… LE PLUS BRANCHÉ

Pas de surprise, pour être dans un cimetière empli de célébrités, mieux vaut aller du côté de Lille : Alexandre Desrousseaux, Louis Faidherbe, Roger Salengro, Oscar Lambret, Alfred Mongy sont enterrés à l’Est, Gustave Delory, Adolphe Degeyter au Sud. Vous me direz, ce n’est pas très excitant : oui, mais on fait avec ce que l’on a. Après, on a plus exclusif si vraiment vous êtes fan d’un personnage : Jean Stablinski est enterré à Aulnoye-les-Valenciennes, Ronny Couteure à Fretin, Maurice Garin à Sallaumines.

LE CIMETIÈRE… LE PLUS ANIMAL

Ras-le-bol de la compagnie des humains : et vous n’avez pas envie de vous les coltiner encore après votre mort ? Direction cette fois-ci le littoral nordiste et en particulier Saint-Martin-les-Boulogne. Ici, on a même un cimetière pour animaux. Avec Médor, le repos éternel.

LE CIMETIÈRE… LE PLUS INTERNATIONAL

Vous avez toujours eu un goût pour l’international et les langues étrangères ? Ça tombe bien, encore une fois, le Nord – Pas-de-Calais est une terre à cadavres multicolores. Des Chinois, des Anglais, des Allemands, des Américains, bref, il y en a pour tous les goûts au pays de Marine Le Pen. Merci les guerres ! Nous, on aime bien les Néo-Zélandais, pour le dépaysement. Ça se passe du côté du Quesnoy.

LE CIMETIÈRE… LE PLUS ORIGINAL

Besoin d’originalité ? Cette fois-ci, c’est à Seclin qu’il faut se rendre. Pas pour ses tombes, mais plutôt pour sa drôle de tour appelée improprement cénotaphe à l’entrée (voir photo ci-contre). Un portail imposant, classé aux Monuments historiques et qui accueillait la demeure du gardien. Un ouvrage unique dans la région. Comme ça, au moins, quand on viendra vous rendre visite, on pourra en profiter pour se cultiver.

LE CIMETIÈRE… LE PLUS ÉCOLO

Le développement durable, c’est important. Et imaginez : vous êtes six pieds sous terre et vous devez respirer des désherbants chimiques… Pas très sympa. Sauf à Avion, qui vient de décider de tester une solution de désherbant écologique. Si vous n’aimez pas Avion, Wingles non loin de là, a aussi adopté ce système. Pour se reposer… durablement.

(à la fin de l’article, un lien renvoie sur mon site).


Photos : Notre-Dame-de-Lorette et son cimetière à Ablain-Saint-Nazaire (photo DailyNord) et le cimetière de Seclin (capture écran Street View).


Commentaires

Logo de Minirouge
Nord - Pas-de-Calais : Ces cimetières où il fait bon vivre
vendredi 4 novembre 2011 à 21h13 - par  Minirouge

Avec Bienvenue chez les ch’tis , on a découvert une douceur de vivre pas forcement évidente !

Maintenant on sait qu’il y fait « bon d’y mourrir » .

Navigation

Articles de la rubrique

  • Nord - Pas-de-Calais : Ces cimetières où il fait bon vivre

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?