PARAY-LE-FRÉSIL (03) : cimetière ancien

Visité en juillet 2013
dimanche 13 juillet 2014
par  Philippe Landru

Le site est bucolique : autour de l’église de Paray-le-Frésil, une esplanade de gravier remplace l’ancien cimetière, à ceci près que plusieurs vieilles tombes ont été conservées.

Cet ancien petit cimetière à tout d’abord une certaine valeur symbolique littéraire : Georges Simenon habita le village en 1923 et 1924, en qualité de secrétaire du marquis Destutt de Tracy. Paray-le-Frésil est dépeint dans son oeuvre sous le nom fictif de « Saint-Fiacre » dans un des romans les plus célèbres de l’écrivain, l’Affaire Saint-Fiacre. C’est dans le château de Paray-le-Frésil qu’est situé le cadre de l’enfance du commissaire Maigret, dont le père était régisseur, et c’est donc assez naturellement dans ce même cimetière qu’est censé reposer le père du célèbre commissaire !

Le plus célèbre résident du lieu est le politicien Victor DESTUTT de TRACY (1782-1864) : fils du philosophe « idéologue » Antoine Destutt de Tracy (qui repose au Père Lachaise), proche de la tendance de gauche dont La Fayette était le principal représentant, il fut élu député sous la Restauration. Sous la monarchie de Juillet, il fit figure d’opposant modéré. En 1848, il fut élu député à l’assemblée constituante où il siègea parmi les conservateurs, puis fut appelé à la fonction de ministre de la Marine et des Colonies. Le coup d’Etat de Napoléon mit fin à sa carrière.

Contre l’église se trouvent quatre tombeaux alignés qui recouvrent des membres de cette même famille de châtelains, en particulier la fille de Victor et son époux, Césaire Emmanuel Flavien HENRION de STAAL de MAGNONCOURT (1800-1875), qui fut député du Doubs de 1834 à 1842, puis de 1844 à 1846, pair de France, et maire de Besançon après 1848.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?