TAGLIONI Marie (1804-1884)

Père-Lachaise - 94ème division
vendredi 18 mai 2012
par Philippe Landru

La plus grande danseuse de l’époque romantique, qui imposa le tutu et la technique des pointes, et qui connut la notoriété dans toute l’Europe, se joue des taphophiles dans plusieurs cimetières. Elle apparaît officiellement sur les plans du cimetière Montmartre : en réalité, on sait qu’elle ne reposa jamais à Montmartre, mais qu’elle y enterra sa mère, Sophie Taglioni (le tombeau de cette division porte bien une plaque sur laquelle on peut lire : Marie Taglioni à sa mère bien aimée). Néanmoins, l’administration du cimetière maintint longtemps la confusion, si bien que c’est essentiellement sur cette tombe que se fixa la coutume, pour les jeunes danseuses, d’aller rendre hommage à leur célèbre devancière en déposant leurs premiers chaussons sur ce qu’elles croient être sa tombe.

Depuis la dernière révision, les plans du cimetière Montmartre n’indiquent plus sa présence : parions qu’il faudra du temps pour que la supercherie cesse de dérouter les danseuses !

Morte à Marseille, Marie Taglioni fut inhumée au cimetière Saint-Pierre de cette ville : ce premier tombeau existe toujours mais lors de ma dernière visite dans ce cimetière (janvier 2011), sa tombe était en reprise ! Espérons que le cimetière aura la sagesse de conserver ce désormais cénotaphe.

JPEG - 58.7 ko
Le tombeau de Marie Taglioni à Marseille en exclusivité ! Au premier plan, la funeste plaque de reprise.
JPEG - 67.6 ko
Marie Taglioni est bien indiquée sur le cénotaphe.

Plus tard, son petit-fils réunit la famille dans un caveau au Père-Lachaise, dans la 94ème division : c’est donc bien au Père-Lachaise qu’elle repose aujourd’hui (des chaussons de danse se trouvent également sur sa tombe, déposés par des jeunes danseuses qui n’ont pas été bernées par le tombeau de Montmartre).

JPEG - 31.1 ko
Le vrai tombeau, au Père-Lachaise : le faible nombre de chaussons témoigne que la supercherie de Montmartre perdure !

Le tombeau Taglioni de Montmartre demeure le plus impressionnant : une pile considérable de chaussons de danse se décompose au fil des saisons, finissent par s’aglomérer en une composition qui pourrait passer pour une sculpture contemporaine pour un regard distrait !

JPEG - 41.7 ko
Le « faux » tombeau de Montmartre.


Retour au cimetière du Père-Lachaise


Commentaires

Logo de jambay37
lundi 18 novembre 2013 à 15h38, par  jambay37

@MARRY Ghislain

j’avais utilisé vos informations pour trouver la tombe, mais elles ne sont pas tout à fait exactes, elle est plus au centre de la division qu’on ne vous l’avait indiqué. en tous les cas, elle m’a donné beaucoup de fil à retordre cette tombe !

Logo de jambay37
lundi 18 novembre 2013 à 15h35, par  jambay37

j’ai enfin trouvé la tombe de Marie Taglioni après 3 essais infructueux et en tout une 50aine de minutes !!

elle se situe presque au milieu de la division 94 sur le petit chemin qui la coupe en deux parallèle aux allées transversales 1 et 2, à quelques mètres à droite de la tombe d’Edouard Drumont (qui se trouve à l’intersection des petits chemins qui partagent la division en quatre) sur la même ligne en direction de la division 97.

si j’ai bien compté, il s’agit de la 16è ligne en partant de l’avenue transversale et n°1 et de la 16è tombe en comptant à partir de la division 97. mais c’est sûr qu’elle n’est vraiment pas facile à trouver ! en tout cas, certaines danseuses l’ont déjà trouvée, hier il y en avait 2 sur sa tombe, ce qui m’a aidé à la repérer...

vendredi 28 septembre 2012 à 20h31

@Bonsoir, Philippe

Le site allemand « grabstätten-weltweit », a actualisé sa fiche pour Marie Taglioni, photos à l’appui ; il garde la tombe Taglioni de Montmartre en précisant qu’il s’agit de celle de sa mère, Sophie.

Il a d’ailleurs crée des fiches pour les tombes de Gérard d’Houville et de Julia Radicati comtesse de Marmorito née Schumann
.
H. Lallmant

Logo de MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)
jeudi 17 mars 2011 à 12h16, par  MARRY Ghislain - EVIGNY (Ardennes)

@ Michel Kohn : Morte à Marseille dans le dénuement le 22 avril 1884 à l’âge de 80 ans, la danseuse symbole par excellence du ballet romantique, Marie TAGLIONI a été inhumée (contre son gré) dans le caveau de son mari (dont elle était séparée), le comte Gilbert des Voisins, dans la 94 ème division du cimetière du Père Lachaise.

J’ai obtenu par téléphone les coordonnées précises de sa sépulture dans cette division, à savoir :
16ème ligne à partir de la 77ème division (fond du cimetière) et 2ème tombe à partir de la 97 ème section ( sur la droite ).

Avec ces renseignements , impossible de ne pas trouver la tombe de la « plus grande danseuse de tous les temps », qui popularisa dès 1832 le tutu et perfectionna la technique des pointes.

La pierre tombale de couleur grise porte une croix noire imposante, et le nom de la talentueuse ballerine, gravé dans la pierre, est devenu avec le temps presque illisible !

Peut-être apercevrez-vous aussi quelques chaussons de danse déposés par des « p’tits rats d’opéra » en hommage à la légendaire Sylphide !

Cordiales poignées de mains et vive la danse !

mercredi 16 mars 2011 à 18h35

Avez-vous eu des informations permettant de trouver la tombe de Marie Taglioni au cimetière du Père Lachaise ?

Merci.

Michel KOHN

Logo de hugongerard
samedi 1er janvier 2011 à 10h09, par  hugongerard

Le sculpteur Jean-Auguste Barre , la représentera dans une sculpture intitulé : Marie

Taglioni dans le rôle de la Silphyde .

Logo de annie
dimanche 4 juillet 2010 à 10h53, par  annie

bjr
serail t il possible de me commmuniquer des informations supplémentaires pour trouver cette tombe ? la division 94 est vaste et il n’est pas aisé de trouver une tombe parmi les autes.(j’ai déjà silloné cette division mais sans résultat).
merci pour votre aide.