ESSOYES (10) : cimetière

visité en mars 2007
dimanche 3 février 2008
par  Philippe Landru

Baigné par le soleil d’une fin d’après-midi, le cimetière d’Essoyes est un lieu plein de charme. Ce petit cimetière de village est fortement marqué par le souvenir d’une famille et de ses familiers, celle des Renoir, dont les tombes constituent autant d’étapes d’un jeu de piste dédié au grand peintre et à ses descendants.

Curiosités

- Pour un cimetière de cette taille, sculptures et médaillons sont très présents

JPEG - 45.4 ko
La famille Mongin a confié au tailleur de pierre Lucien Vollot le soin de perpétuer la mémoire de leur fille Céleste décédée en 1885 à l’âge de 21 ans

Les célébrités : les incontournables...

- Auguste RENOIR et les siens, en particulier ses fils Jean, Pierre et Claude.

... mais aussi

-  Charles-Auguste HERIOT (1826-1879). Fils d’un marchand de vin d’Essoyes, il devint vendeur à Paris. S’associant en 1855 à Alfred Chauchart (inhumé au Père-Lachaise), ils louent le rez-de chaussée de l’Hôtel du Louvre, qui vient d’ouvrir ses portes rue de Rivoli, où ils créent Les Galeries du Louvre, qui deviennent en 1877, une fois l’ensemble de l’immeuble racheté, les Grands magasins du Louvre. Ainsi, Charles-Auguste Heriot fait fortune. Son singulier destin inspira Zola, qui le prit pour modèle pour en faire le personnage d’Octave Mouret, héros du roman Au Bonheur des Dames (1883).
Il mourut sans postérité et légua sa fortune à son frère, Olympe, qui fit construire au cimetière d’Essoyes le mausolée du défunt [1]

- Louis MOREL (1887-1975) : Ayant pris conseil auprès d’Auguste Renoir, il entre aux Beaux Arts pour étudier la sculpture. Alfred Boucher lui offre l’hospitalité à « La Ruche » dans un atelier dans lequel il travaillera toute sa vie. En 1914, il réalise pour la famille Pichon d’Essoyes sa première œuvre : leur tombeau. C’est une réalisation audacieuse qui met la population en émoi, la tombe étant surmontée d’une femme nue.
Apprécié par Auguste Renoir il devient son praticien. On doit à Louis Morel les monuments aux morts d’Essoyes et de Troyes, un certain nombre d’œuvres qui se trouvent aujourd’hui au Musée de Troyes, et le buste de Noël Le Coutour au Cimetière de Sainte-Savine (10). Il fut inhumé à Essoyes.

- Auguste PETEL (1846-1915), qui était le cousin de Gabrielle Renard, modèle de Renoir et nourrice de Jean Renoir, fut un prêtre érudit à qui l’on doit de nombreux ouvrages, en particulier sur l’histoire d’Essoyes mais également sur celle des Templiers.


[1A noter qu’Olympe et ses descendants ne reposent pas dans ce cimetière mais dans celui de la Boissière, dans les Yvelines, où Olympe fit construire un somptueux tombeau.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?