JOUÉ-LÈS-TOURS (37) : cimetière de la Rabière

visité en janvier 2011
lundi 28 décembre 2020
par  Philippe Landru

L’actuel cimetière de la Rabière est l’unique cimetière de Joué, qui en posséda d’autres plus centraux. Il témoigne du développement urbain de la commune limitrophe de Tours.

Au centre, le monument aux morts abrite les dépouilles de plusieurs résistants. Parmi eux, le Compagnon de la Libération Raymond GIBERT-SEIGNEUREAU (1919-1944). Engagé dans l’armée de l’air en février 1938, il devint mécanicien au Levant d’où il s’évada pour rallier la France libre en mai 1941 avant la campagne de Syrie. Il prit part à la campagne de Libye. En juillet 1944, il s’écrasa dans à Hamars, dans le Calvados. Son corps fut retrouvé en mai 1945, inhumé d’abord à Hamars, puis transféré à Joué.

Trois tombeaux se signalent en particulier dans ce cimetière :

- la chapelle de famille Massarski-Marmin, à la voute bleue étoilée.

- la tombe de l’ancien Compagnon du Tour de France Jean Baudinet.

- l’étonnante pyramide d’un couple (dont l’un n’est pas décédé), richement décorée, dont l’iconographie dévoile leurs passions : l’égyptologie, les animaux, la moto, l’art roman, le clavecin, Brokeback Mountain...


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?