DORMANS (51) : cimetière

lundi 18 novembre 2019
par  Philippe Landru

Cimetière non traité de manière exhaustive

Le cimetière de Dormans est l’occasion d’évoquer la mémoire de Jean RAPHAËL (Georges Lafaix : 1916-2006).

D’origine pauvre, peintre en bâtiment à l’âge de 13 ans, c’est en fréquentant les bals et les cafés de la rue de Lappe à Paris qu’il se lança progressivement dans une carrière de « chanteur de charme ». Il choisit ses premières chansons dans le répertoire de Tino Rossi et Reda Caire, pour les interpréter dans tous les bals musettes et dancings de Paris : Le Balajo, Le Tourbillon, le Tango, l’As de coeur... Remarqué par Mistinguett et Maurice Chevalier, et surtout par le chef d’orchestre Jo Bouillon, il fut engagé par ce dernier pour une tournée de plusieurs mois à travers la France. Il fit alors ses premières émissions à Radio Ile-de-France. Après la guerre, il enregistra ces airs : le tango connut à cette époque ses heures de gloire et on le retrouva avec les orchestres à la mode à l’époque. Cette mode décline dans les années 1960 : toutefois, Eddy Barclay lui fait signer un contrat d’exclusivité pour réaliser 45 et 33 tours réunissant les chansons immortelles (et bien sûr des tangos) des années 30 et 40. Jean Raphaël a écrit également les paroles de quelques chansons. La suite de sa carrière fut beaucoup plus confidentiel, mais Pascal Sevran a souvent fait appel à lui dans son émission « La chance aux chansons ».


Merci à Nicolas Badin pour la photo.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?