AVIGNON (84) : cimetière de Montfavet

Visité en juillet 2010
dimanche 19 novembre 2017
par  Philippe Landru

Ancienne commune, Montfavet est désormais un quartier périphérique d’Avignon.

JPEG - 62.1 ko
Un bas-relief du sculpteur Marius Joseph Sain sur une tombe de famille.

Ce n’est pas tant pour son alignement de caveaux familiaux aux allures sévères qu’il s’inscrit dans l’itinéraire du taphophile, mais dans la présence finalement assez symbolique de la sculptrice Camille CLAUDEL (1864-1943).

Ce que le grand public sait d’elle, c’est essentiellement l’interprétation qu’en fit Isabelle Adjani dans le film éponyme de Bruno Nuytten : son talent précoce, sa relation passionnelle et destructrice avec Rodin, dont elle fut l’élève, la muse et l’amante ; ses troubles psychiques qui entraînèrent un internement très abusif, d’abord à Ville-Evrard puis dans l’asile d’aliénés de Montdevergues, à Montfavet, où elle connut les privations de la guerre qui accélérèrent sa fin après trente années d’enfermement et d’abandon familial : celui de sa mère d’abord, qui ne vint jamais la visiter, mais également celui de son frère, l’homme de lettres Paul Claudel. Demeurent ses œuvres, du moins celles qui furent sauvées.

Elle fut inhumée, quelques jours après sa mort au cimetière de Montfavet, dans le carré 10, celui des aliénés, accompagnée du seul personnel de l’hôpital. Ses restes furent ensuite transférés à l’ossuaire. Depuis quelques années, un monument-cénotaphe érigée à l’initiative de l’une de ses arrières-petites nièces, rappelle sa mémoire et sa présence dans le cimetière.

JPEG - 60.6 ko
Le carré des aliénés, n°10, où fut initialement inhumée Camille Claudel.
JPEG - 28.5 ko
Le cénotaphe

Dans ce cimetière se trouvent également :

- Le peintre cubiste André BOURDIL (1911-1984), ancien élève d’André Lhote. Il fut également enseignant, journaliste et critique d’Art.

-  Le comédien Roger MOLLIEN (1931-2009) : pensionnaire de la Comédie-Française, il a joué notamment aux côtés de Gérard Philipe au sein du Théâtre National Populaire (TNP), sous la régie de Jean Vilar (Hohenzollern dans Le Prince de Hombourg 1952, Pierre Strozzi dans Lorenzaccio 1952, Cœlio dans Les Caprices de Marianne 1958). Il fut également acteur pour le cinéma et la télévision. Ses cendres furent dispersées au jardin du souvenir de ce cimetière.


Commentaires

Logo de Chenavas
AVIGNON (84) : cimetière de Montfavet
mardi 14 août 2018 à 15h40 - par  Chenavas

Honte à la famille de Camille CLAUDEL qui a, par bêtise pure et absence d’empathie la plus élémentaire, laissée mourir cette pauvre femme, abandonnée et, sans doute, totalement désespérée ! Quand on pense à la bigoterie de son frère !....

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?