MUNICH (Allemagne) : cimetière St-Georg de Bogenhausen

Visité en août 2016
mercredi 24 août 2016
par  Philippe Landru

Au nord est de la ville, le quartier de Bogenhausen, commune intégrée à Munich en 1892, est le plus huppé de la ville. De ce fait, il fut depuis longtemps investi par des notables fortunés, mais également un grand nombre d’artistes.

Autour de l’église St Georg, le petit cimetière s’en ressent forcément : malgré son peu de tombes (un peu plus de 200), il constitue l’une des plus fortes densités de célébrités au mètre-carré ; pour l’essentiel des comédiens et des personnalités du cinéma ou du théâtre.

Le lieu, très végétalisé, est charmant est confidentiel. Il ne ressemble en aucun cas aux grands cimetières de la ville et on n’y trouve que des stèles simples qui s’intègrent parfaitement à la nature ambiante.

Les murs de l’église sont également recouverts de plaques funéraires, généralement anciennes.

JPEG - 47.4 ko
Tombeau de l’astronome Johann von Lamont

Faire la liste exhaustive des personnalités serait fastidieux et inutile : en cherchant, on peut trouver rapidement celle-ci. En outre, pour l’essentiel, elles sont inconnues du public francophone. On signalera la présence des écrivains Oskar Maria Graf, Annette Kolb et Erich Kästner, du physicien Johann Georg von Soldner et de l’astronome Johann von Lamont, du chef d’orchestre Rudolf Kempe...

JPEG - 38.6 ko
Plaque funéraire du physicien Johann Georg von Soldner (+1833)

La seule personnalité dont la notoriété dépassa le Rhin inhumée dans ce cimetière est le réalisateur allemand Rainer Werner FASSBINDER (1945-1982).

Après un premier court-métrage en 1935 et un passage au théâtre expérimental, il se lança dans une carrière de réalisateur pour le cinéma, mais aussi le théâtre et la télévision. Proche de la Nouvelle vague française, il tourna de 1978 à 1982 des films qui connurent le succès : Le mariage de Maria Braun en 1978, Lola, une femme allemande en 1981 et Le secret de Veronika Voss en 1982 qui obtint l’Ours d’or au festival de Berlin. Dans la même période, il réalisa pour la télévision une œuvre spectaculaire de quatorze épisodes Berlin Alexanderplatz. Sa production explora essentiellement tous les aspects du mélodrame imprégné de l’Allemagne post hitlérienne et américanisée des années cinquante. Marié pendant deux ans à la chanteuse Ingrid Caven, il se fit aussi connaître pour sa bisexualité et son militantisme. Il mourut d’un AVC à l’âge de 37 ans.


Commentaires

Brèves

Mise à jour et conseils aux contributeurs

samedi 29 octobre

Je suis en train de remettre à jour toutes les rubriques qui listent le plus exhaustivement possible le patrimoine funéraire de tous les départements. Tous les cimetières visités par moi (ou par mes contributeurs) y sont portés, mise-à-jour des couleurs qui n’étaient pas très claires dans les versions précédentes (le noir apparaissait vert), rajout de tombes depuis les visites, photos de tombes manquantes... N’hésitez pas à les consulter pour y trouver la version la plus globale du patrimoine. Ces rubriques représentent les listes les plus complètes que l’on puisse trouver sur le net du patrimoine funéraire français.

Contrairement aux articles, vous ne pouvez pas interagir sur les rubriques : aussi, si vous avez une information nouvelle à apporter sur un département, merci de laisser votre message en indiquant clairement le département et la commune concernée sur un article dédié uniquement à cela : Le patrimoine funéraire en France : classement par départements

Merci et bonne lecture.

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?