CESSON (77) : cimetière

Visité en octobre 2011
dimanche 19 octobre 2014
par  Philippe Landru

On trouve dans ce cimetière la tombe de Charles MONIER (1920-1953), dit Popof (c’est-à-dire le Russe) ou Trompe-la-mort, ancien pilote des forces aériennes libres Normandie-Niémen, durant la Seconde Guerre mondiale, puis pilote d’essai pour Dassault aviation. Il habitait Paris, mais avait acheté une propriété à Cesson en 1952, alors qu’il effectuait des essais à la base aérienne de Melun-Villaroche. Il s’est tué le 3 mars 1953 au cours d’essais en vol du prototype 1 du Dassault Mystère II, entre Melun et la base d’Istres.

Une curiosité également : la tombe de Jean Cusac (pour lequel je n’ai pas trouvé d’informations particulières) est accompagnée d’une citation bilingue reproduisant un remerciement que fit le président américain Eisenhower à son égard (sans doute pour un fait durant la guerre).


Commentaires

Logo de MOREEL
CESSON (77) : cimetière
lundi 22 juin 2015 à 11h09 - par  MOREEL

Bonjour,
Habitant le Nord, Je recherche une personne de bonne volonté pouvant me faire une photo numérique de la Concession au nom de : BESIN - LEFEBVRE se situe dans la 3ème allée sur la droite en entrant dans le cimetière (une fois dans l’allée, c’est le 5ème emplacement sur la droite).
D’avance je vous remercie de votre aide et recevez toutes mes salutations amicales.
Francis
59264 Onnaing
francismoreel@wanadoo.fr

CESSON (77) : cimetière
mardi 2 décembre 2014 à 20h56

Bonjour, voici ce que j’ai récolté auprès de ma mère qui m’a fournit l’extrait d’un article paru en avril dernier dans le journal local.

Le 14 juin 1944, un pilote d’avion américain touché par la DCA Allemande, William Gibbons, atterrit près du parc du château de Nandy (à quelques km de Cesson).
Des habitants de la région, dont Jean CUSAC, se précipitent pour l’aider. L’un lui a fourni une veste, l’autre un pantalon.
Il a été caché pendant 3 ou 4 heures sous le pont du ru de Savigny (quelques km de Cesson), puis a été amené dans l’un des grottes qui surplombent la Seine vers St Fargeau Ponthierry (toujours à quelques km de Cesson). Il y a passé la nuit du 14 au 15 juin avant d’être conduit au Moulin de Montgermon à Pringy (commune touchant St Fargeau). il y a été recueilli par le garde chasse de la propriété, pour être ensuite transféré dans l’Yonne avant de regagner l’Angleterre et poursuivre ses missions de bombardement.
Un commerçant de la commune de Nandy, pétainiste et antisémite, a malheureusement suivi ces épisodes et en a informé les autorités allemandes qui, via le chef de la gestapo de Melun, ont procédé à l’arrestation de 15 personnes (dont Jean CUSAC). Quelques uns ont été relâchés rapidement, 9 ont été déportés à DACHAU. 3 revinrent en France, dont Jean CUSAC.
L’article du journal local a été fait en raison du pèlerinage du fils de William Gibbons à Nandy le 18 mai dernier., 70 ans après l’atterrissage forcé de son père qui avait raconté à ses enfants cet épisode. Ceci est la raison pour laquelle il y a cette épitaphe sur la tombe de Jean CUSAC. Les petits enfants de Jean CUSAC sont bouchers-traiteurs à Cesson bourg, tout comme l’était leur honoré grand-père.

Logo de lolotte
CESSON (77) : cimetière
vendredi 28 novembre 2014 à 21h56 - par  lolotte

bonjour,
je suis cessonnaise (ma mère et y est née et y vit encore) et la famille Cusac y demeure toujours (excellent boucher traiteur depuis plusieurs générations).
Je me renseignerai auprès de maman (87 ans) sur ce M. Cusac dont elle a bien connu la famille et les raisons précises pour laquelle Einsanhower est mentionné sur la pierre tombale.
Bravo M. LANDRU pour votre site (j’y viens de temps à autre depuis longtemps) et le contenu très intéressant : cela me permet de m’instruire et d’y apprendre des faits peu ou pas connus.

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?