Gravé dans la mémoire

Ouvrage édité par les Amis du Patrimoine de Lacanau et du pays Landescot
vendredi 26 juillet 2013
par  Philippe Landru

C’est avec plaisir que je fais aujourd’hui la promotion d’un ouvrage à venir sur le patrimoine, en particulier funéraire, de cette région. Je donne la parole conservateur du patrimoine de Gironde : Il s’agit d’un ouvrage consacré à l’histoire de la ville de Lacanau à travers son cimetière historique, à paraître le 15 juin prochain.

Ce secteur, très marqué par le tourisme balnéaire et adossé au Médoc viticole, passe malheureusement pour un désert culturel, et une jeune association s’est constituée pour valoriser et sauvegarder le patrimoine des 12 communes de l’entité connue sous le nom de « pays landescot », pointe des landes girondines. Un travail important a déjà été mené sur le recensement de la fonte d’art (croix de cimetière du 19e siècle), en lien avec le service régional de l’Inventaire, avec de très belles découvertes.

Le parti pris à travers le livre, d’un format de 250 pages, est double : restituer l’histoire du lieu dans tous ses aspects à travers les personnes inhumées de 1863 (création du cimetière) à 1922 (son extension), et bien sûr, mettre en valeur l’art funéraire. Nous avons en effet la chance, rare dans le secteur, de disposer d’une partie historique 19e / début 20e avec une centaine de sépultures remarquables intactes, mais gravement menacées à l’échéance 2015 sans volonté administrative de préserver ne serait-ce que l’essentiel.

Cet ouvrage est en souscription jusqu’au 15 avril. Vous pouvez accéder ici directement au bulletin de souscription

- bulletin recto (pour s’informer)

- bulletin verso (pour commander l’ouvrage)


Ainsi que prévu, sa parution officielle a eu lieu le samedi 15 juin, au cours d’une manifestation qui a connu beaucoup de succès. La connexion entre patrimoine funéraire et histoire locale, sur laquelle nous avons délibérément appuyé dans le sous-titre (Lacanau du Second Empire à la Grande Guerre), a beaucoup joué pour amener le public vers ce sujet injustement délaissé, voire rejeté.

Le livre comprend au final 260 pages et 350 illustrations. Nous nous sommes arrêtés sur une sélection de 63 monuments funéraires remarquables et/ou méritant, après cette sensibilisation, une mesure de protection. L’étude des croix funéraires du 19e siècle et de la fonte d’art en général s’est étendue à 12 communes. Elle a déjà débouché, en lien avec le SRPI d’Aquitaine, sur un projet global de recensement et d’intégration à la base nationale MONUMEN.

Le découpage de l’ouvrage répond à la pluralité des sujets abordés : 3 chapitres consacrés à l’art funéraire par lui -même (I - Grands tombeaux ou grands hommes / II - Monuments remarquables, ornements et symboles / III - La fonte d’art) ; 3 chapitres thématiques faisant une plus grande part à la charge émotionnelle (IV - La mort des jeunes filles / V - La mort des enfants / VI - La mort des époux) ; et 3 chapitres plus larges mettant en exergue la portée historique des sépultures (VII - Stèles et pierres tombales : écriture, témoignages / VIII - Figures perdues, victimes du temps / IX - L’identité canaulaise entre étang et forêt).


Commentaires

Gravé dans la mémoire
vendredi 28 juin 2013 à 10h40

Ce livre est paru le 15 juin comme prévu et les souscripteurs l’ont enfin entre les mains.
La cérémonie du 15 juin en présence de la Députée du médoc ,du Maire de Lacanau a été un moment fort, chargé d’émotion et d’humour et la démonstration est faite que l’’on peut écrire une belle page d’histoire en s’intéressant aux pierres tombales de sa commune .
Comme de nombreux lecteurs je vous recommande la lecture de cet ouvrage très novateur. Un grand merci à son auteur
Une lectrice subjuguée

Site web : http://www.a2pl.fr
Logo de marinella
Gravé dans la mémoire
mercredi 6 mars 2013 à 15h33 - par  marinella

Quand on connait l’auteur de cet ouvrage, on ne peut qu’être impatient de le lire

Brèves

Une nouveauté méthodologique importante sur le site !

lundi 9 octobre 2017

Une nouveauté qui, si elle ne change pas la morphologie du site, va à terme considérablement améliorer la recherche.

Jusqu’alors, les rubriques « départements » dans l’onglet de gauche ne servaient qu’à y ranger les cimetières selon ce critère. Il ne vous aura pas échappé que contrairement à naguère, ceux-ci ne pouvaient pas être indiqués par ordre alphabétique : il fallait donc consulter toute la liste pour trouver le lieu que l’on cherchait.

Désormais (mais cela se fera très progressivement), la rubrique « département » devient la porte d’entrée pour chacun d’entre eux : non seulement j’y intègre les communes par liste alphabétique, mais j’y ajoute « l’Etat des lieux du patrimoine taphophilique » pour chacune. Ainsi, par codes couleurs, vous y trouverez l’intégralité des cimetières : ceux que j’ai visité, ceux dont j’ai fait la fiche grâce aux photos d’internautes, ceux ayant fait l’objet d’articles (presse, Internet...), et ceux enfin qui n’ont pas encore d’articles mais dont j’ai connaissance d’un patrimoine avec, pour les internautes du coin, la possibilité s’ils le désirent de venir compléter le site.

Le premier département à être à jour est le Territoire de Belfort, fiche sur laquelle vous pourrez constater les changements. Progressivement, c’est l’ensemble des départements qui auront cet aspect.

Bonne visite