GUINGOUIN Georges (1913-2005)

cimetière de Saint-Gilles-les-Forêts (87)
mardi 3 janvier 2012
par  Philippe Landru

Instituteur de formation, militant du Parti communiste français, il joua un rôle de premier plan dans la Résistance française à la tête des maquis du Limousin (il fut surnommé le « Préfet du Maquis »).

Résistant dès 1940, il fait preuve d’indépendance vis-à-vis du parti communiste en refusant d’attaquer de Gaulle et le Royaume-Uni. Chef de réseau, il baptisa ses premiers groupes armés « Francs Tireurs », à une époque où les FTPF n’étaient pas encore créés. Surnommé Lo Grand « Le Grand » par les paysans, il organisa ses premiers maquis, notamment celui de la forêt de Châteauneuf-la-Forêt (Haute-Vienne). Les campagnes de sabotages se succèdent et gênent considérablement l’Occupant. Suite au massacre d’Oradour-sur-Glane, ses hommes ralentissent la remontée de la division SS Das Reich vers la Normandie, retard considéré par Eisenhower comme un élément important dans l’issue de la bataille de Normandie.

Au début juillet 1944, une offensive est menée contre son maquis : cette « bataille du Mont Gargan » fut l’un des rares combats de la Résistance de l’intérieur dans une bataille rangée. A la même époque, il désobéit aux ordres du parti lui ordonnant de prendre Limoges (il jugeait cette action prématurée). Ce refus fut une rupture profonde et durable dans les relations entre le PCF et lui. Pourtant, en août, Guingouin encercla Limoges et fit recevoir la capitulation des troupes allemande sans la moindre effusion de sang. Elu maire de Limoges de 1945 à 1947, fait Compagnon de la Libération, il fut accusé d’être directement ou indirectement responsable d’exactions qui accompagnèrent la libération et l’épuration de Limoges et du Limousin.

Il fut par la suite victime d’une machination : incarcéré en 1953, il fut victime, en prison, de graves sévices. Il lui fallut attendre plus de cinq ans pour bénéficier d’un non-lieu.

Il fut inhumé à Saint-Gilles-les-Forêts où il avait été instituteur.


Merci à Bruno Pignon pour la photo.


Commentaires

Logo de PICHON J.C
GUINGOUIN Georges (1913-2005)
dimanche 30 octobre 2016 à 00h00 - par  PICHON J.C

Je suis allé à Saint-Gilles, à la Mairie et me recueillir sur sa tombe au cimetière. J’ai visité le Musée de la Résistance à Limoges. Je suis allé au Mont Gargan. Je suis entrain de lire son livre « 4 ans de lutte sur le sol Limousin ». Je pense à sa vie, à son courage et son dévouement......Merci Georges repose en paix.

Site web : Jean-Claude PICHON
Logo de Neige
GUINGOUIN Georges (1913-2005)
samedi 9 novembre 2013 à 05h46 - par  Neige

Georges,

Tu as été et restes un modèle de courage et de dignité face à l’adversité nazie et aux trahisons subies par les tiens.
Malgré les nombreuses épreuves que tu as traversées, tu as su rester fidèle à tes idées et à toi-même. Homme d’honneur, tu es et demeureras une des fiertés de la Résistance française.
Que tes actions et tes idées puissent inspirer de nombreuses personnes !

Logo de actias
GUINGOUIN Georges (1913-2005)
mercredi 16 janvier 2013 à 18h23 - par  actias

respect monsieur guingouin
respect a tout les résistants et résistantes de cette époque .
vous qui avez sauver l’honneur de la france .
et qui pour beaucoup d’entre-vous ont fait le sacrifice suprême
pour un pays bien peut reconnaissant après guerre.
reposés en paix
que la flamme de la résistance ne s’éteigne jamais

Logo de  QUINCAMPOIX Didier
dimanche 21 décembre 2014 à 22h26 - par   QUINCAMPOIX Didier

Le respect est humilité pour « peut etre » le plus grand des LIMOUSINS .... forgé par l’Amour d’une mère , le plaisir de l’instruction et du vrai VIVRE individuel et collectif ... un ETRE aux paroles et actes incomparables dont la mémoire bafouée est un cri pour l’éternité dans l’ Univers , il ne sera jamais aux oubliettes de l’HISTOIRE car son HUMANISME est une certitude ainsi que son courage hors norme !!! Un etre d’exception !!!