SAINT-PRYVÉ-SAINT-MESMIN (45) : cimetière

visité en août 2021
mardi 2 novembre 2021
par  Philippe Landru

Le cimetière révèle quelques drames passés.

Ici repose Roger SECRÉTAIN (1902-1982). En 1927, il entra comme rédacteur au principal quotidien d’Orléans, Le Républicain orléanais : il en devint le rédacteur en chef en 1938. Contraint de quitter le journal en 1942 en raison d’une nouvelle orientation politique qu’il refusait, Roger Secrétain entra en contact avec les milieux de la Résistance intérieure française. Au printemps de 1943, avec le docteur Pierre Ségelle et l’industriel orléanais André Dessaux, il fonda le groupe de résistance orléanais de Libération-Nord. Le réseau fut décimé en octobre et décembre 1943 par une série d’arrestations à laquelle il échappa au dernier moment. À la Libération, La République du Centre succéda au Républicain orléanais, supprimé comme tous les journaux du Loiret ayant paru sous l’Occupation. Roger Secrétain prit la direction du nouveau quotidien. Sollicité par ses amis politiques, Roger Secrétain se présenta aux élections législatives de 1951 sous l’étiquette UDSR (un parti de centre gauche auquel appartiennent alors également René Pleven et François Mitterrand). Il représenta le Loiret à l’Assemblée nationale jusqu’en 1956. Entré au conseil municipal d’Orléans en 1953 dans des municipalités présidées par deux de ses anciens compagnons de résistance, les docteurs Pierre Chevallier puis Pierre Ségelle, il devint à son tour maire d’Orléans de 1959 à 1971. Il contribua alors largement à la création de la ville nouvelle d’Orléans-la-Source, et à celle de l’Université d’Orléans.


Commentaires

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?