MITTERRAND François (1916-1996)

Cimetière des Grands-Maisons de Jarnac (16)
lundi 24 août 2009
par  Philippe Landru


PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE


Précédé par Valéry GISCARD D’ESTAING


Suivi par Jacques CHIRAC


Figure centrale de la vie politique française de la seconde moitié du XXe siècle, son parcours étonnant lui valut autant d’admirateurs que de détracteurs. On a tout écrit sur lui, face lumineuse et face obscure : l’humaniste épris de littérature, la jeunesse vichyste puis l’engagement réel dans la Résistance, le florentin machiavélique ou le sympathique « Tonton » du peuple de gauche...

Très souvent ministre sous la Quatrième République, fortement implanté dans la Nièvre dont il fit un bastion électoral, adversaire acharné de De Gaulle qu’il parvint à mettre en ballotage, il fut, on le sait, président de la République de 1981 à 1995. Là encore, les réalisations de ses deux septennats furent nombreuses et portèrent souvent le débat dans la société : abolition de la peine de mort, libéralisation des ondes, dépénalisation de l’homosexualité, retraite à 60 ans, cinquième semaine de congés payés... Il y eut aussi l’explosion culturelle, les politiques de grands travaux (qualifiés de pharaoniques par ses détracteurs : pyramide du Louvre, Bibliothèque Nationale...), l’ancrage européen... Sa présidence fut marquée par des bouleversements politiques et symboliques (les cohabitations, la chute du communisme et l’essor du Front National, le plus jeune Premier ministre, la première femme à ce poste...). Sa fin de mandat fut assombrie par plusieurs affaires (écoutes téléphoniques...).

ll fut inhumé dans le caveau familial à Jarnac. Son épouse repose à Cluny.


Merci à Jean René Tuaud pour les photos.


Commentaires

Logo de Labonne Erwan
MITTERRAND François (1916-1996)
mardi 3 novembre 2015 à 09h40 - par  Labonne Erwan

Lors d’une visite estivale, pour visiter « Tonton » quelle ne fut pas ma surprise de ne pas tomber « immédiatement » sur son illustre résident. En effet pour avoir vu à la TV, des images de recueillement des éléphants du PS j’imaginais la tombe du porteur de la Rose de 81, bien évidence vu leur attroupement. Et bien Non !, Si des fours gallo romains vous accueillent, il faut suivre un petit cheminement jusqu’au « caveau superposé » de cette famille Charentaise les LORRAIN pour voir cette du Président, somme toute modeste. Il aurait pu vouloir un Sphinx ou une Pyramide. ;-)

Par contre, je n’ai pas bien saisi un visiteur m’a dit que c’était un cimetière « deux fois mort » que signifie cette qualification. Débutant tatophile, je m’interroge. J’ai d’ailleurs été surpris sur deux points. Le charentais est un homme avare de sa terre, cela se voit bien dans sa dernière demeure. Une sorte d’empilement par « casier » et les caveaux vraiment très rapprochés. Sont-ils radins ? !

Une deuxième chose également ... Des tombes, du moins plus ou moins des stèles surélevées version TWIX, excusez du peu, je n’ai pas trouver d’autres mots, gravés sur le côté dans un calcaire mal dégrossi jalonnent aussi les allées. En connaissez-vous la signification.

Bien cordialement

MITTERRAND François (1916-1996)
lundi 14 mai 2012 à 08h45

cette chapelle en bordure d’allée n’a-t-elle pas été aménagée pour éviter les « vadrouilles » entre les tombes vers le caveau qui se trouve un peu en arrière ?

MITTERRAND François (1916-1996)
mercredi 30 novembre 2011 à 21h36

est-il vraiment dans cette chapelle en bordure d’allée ? il me semble qu’il a été déposé un peu en arrière dans la dernière case d’un grand et massif monument