DOULLENS (80) : cimetière

Visité en décembre 2015
mardi 23 février 2016
par  Philippe Landru

Le cimetière de Doullens est assez déconcertant dans la mesure où il est séparé, en fonction de ses agrandissements, en plusieurs parties compartimentées par des murs. Dans une ville-citadelle comme Doullens, on se met à croire que le cimetière a également été pensé de manière militaire !

Il est un équilibre assez réussi entre les reprises pour faire face aux demandes contemporaines, et la conservation des anciens tombeaux, surtout le long des -nombreux- murs. Certaines chapelles sont particulièrement imposantes dans un si petit cimetière.


Curiosités


- Le cimetière possède une partie militaire.

- La monumentale chapelle de la famille Maille-Lansorne possède un ensemble sculpté par Louis Duthoit.


Célébrités : les incontournables...


Aucune


... mais aussi


- Octave DUSEVEL (1840-1894), qui fut député républicains de la Somme de 1893 à 1894. Sa tombe est surmontée d’un buste par Émile-François Chatrousse.

- L’aviateur et général de l’armée de l’Air Yves GROUSSET (1932-2000).

- L’ancien maire de la commune Jacques MOSSION (1927-1996), qui fut président du Conseil Régional de Picardie de 1979 à 1980 et sénateur de la Somme de 1977 à 1995.

- Le commandant Denis-Charles PARQUIN (1786-1845), qui fit toutes les campagnes de l’Empire. Il participa en 1936 à la tentative du soulèvement de la garnison de Strasbourg en faveur de Louis Napoleon Bonaparte. Arrêté, il fut jugé et acquitté. Il paricipa à la seconde tentative de coup d’Etats à Boulogne en 1840. Après ce nouvel échec, le commandant Parquin, arrêté en même temps que Montholon, fut condamné par la Cour des Pairs à vingt années de détention. Incarcéré à la citadelle de Doullens, il y rédigea ses Souvenirs avant d’y mourir.

- Albert ROUSÉ (1854-1938) : maire de Doullens, conseiller général, il fut député de la Somme de 1902 à 1909, inscrit au groupe de la Gauche radicale, puis sénateur de 1909 à 1920. Sa chapelle est ornée de deux bustes (lui et son épouse).


Commentaires

Logo de Agnès Moineau-Commissaire
DOULLENS (80) : cimetière
lundi 10 juillet 2017 à 15h20 - par  Agnès Moineau-Commissaire

Pour le paragraphe concernant le gradé Parquin, la date de 1936 insinuerait qu’il a participé à la répression contre le Front Populaire..... J’ôte 100 et je ne retiens rien ! Mais je me souviens que les fautes de frappe nous échappent.

Site web : Agnès Moineau

Brèves

Qui est derrière ce site ?

vendredi 14 février 2014

Pour en savoir un peu plus sur ce site et son auteur :

- Pourquoi s’intéresser aux cimetières ?
- Pourquoi un site sur les cimetières ?
- Qui est derrière ce site ?