AUCLERT Hubertine (1848-1914)

Père Lachaise - 49ème division
dimanche 10 janvier 2016
par  Philippe Landru

Journaliste et militante féministe issue d’une famille aisée et républicaine, elle fut remarquée par Victor Hugo qui la fit entrer au journal l’Avenir des femmes. Influencée par Maria Deraismes et par Léon Richer qui en étaient les directeurs, Hubertine Auclert s’engagea dans le mouvement pour défendre, de manière plus radicale, le droit des femmes et en particulier le droit de vote. Dans ce but, elle fonda en 1876, la société Le droit des femmes qui devint en 1883 Le suffrage des femmes.

Déçue que le Congrès international sur les droits des femmes de 1878 à Paris ne soutienne pas le suffrage des femmes, Hubertine Auclert choisit de défendre l’idée qu’en l’absence de représentation légale, les femmes ne devraient pas être imposables. Elle lança en 1881 un journal, La Citoyenne, pour défendre la libération de la femme, en recevant le soutien de figures du mouvement féministe comme l’écrivain et journaliste libertaire Séverine ou la jeune diariste peintre et sculpteur Marie Bashkirtseff. Alors que ses contemporaines préfèrent une stratégie des petits pas où elles revendiquaient d’abord l’égalité des droits civils, elle choisit de militer en faveur des droits politiques des femmes.

Hubertine Auclert dénoça en 1884 la loi sur le mariage qu’elle jugeait très défavorable aux femmes et proposa la mise en place d’un contrat de mariage avec séparation de biens. En 1888, elle suivit en Algérie son époux, l’avocat Antonin Lévrier [1], qui avait été l’un de ses conseillers juridiques. Elle y demeura quatre ans avant de rentrer à Paris. De ce séjour en Algérie, elle publia en 1900 Les Femmes arabes, un ouvrage qui dénonce le double carcan que subissent ces femmes, celui de la tradition ancestrale et celui du colonialisme.

Surnommée « la suffragette française », Hubertine Auclert poursuivit son militantisme féministe jusqu’à sa mort.

Sa tombe, proche de celle de Nerval qui éclipse sa présence, se signale par une composition en bronze par Suzanne Bizard.


[1(1849-1892), qui repose dans cette même tombe.


Commentaires

Logo de cp
AUCLERT Hubertine (1848-1914)
jeudi 21 mars 2019 à 19h47 - par  cp

Etrange, sur Wikipédia, la photo de la tombe montre l’ornement artistique métallique flouté ! Il est des occultations qui plongent dans des abimes de perplexité...

Logo de Le Rouzic Jean-Yves
AUCLERT Hubertine (1848-1914)
jeudi 29 juin 2017 à 08h09 - par  Le Rouzic Jean-Yves

Dans la meme tombe se trouve son epoux Antonin Lévrier 1849-1892 , Homme de loi ,juge de paix en Algérie , Secrétaire et epoux de la Conférencière Féministe Hubertine Auclert

Site web : antonin levrier
Logo de Célia
jeudi 21 mars 2019 à 18h03 - par  Célia

Elle était moche mais elle et célèbres je veux le prix quel a emportés et son tirte célèbre car je travail sur elle -_-